DES RÊVES DANS LA MARGE

Je te dévoile tous les secrets de ma bibliothèque ! Bookshelf Tour 2022

Pour commencer la semaine, je me suis dit que l’on devrait faire briller nos yeux et nous montrer un peu superficiels. Pour cela, je reprends un format, certes pas très original, mais qui est un inédit sur le blog : Un Bookshelf Tour !! Je t’emmène faire le tour de ma bibliothèque pour en découvrir tous les secrets !

Il y a encore quelques semaines, je n’avais pas d’endroit vraiment dédié à mes livres, mais mon déménagement est arrivé et j’ai tout fait pour que mon nouvel espace de vie possède un endroit spécifique pour pouvoir tous les exposer.

Je te montre ce que ça donne ? C’est parti !

Vue d’ensemble

Comme tu peux le voir, ma bibliothèque est couplée à mon espace bureau, pour un gain de place, mais aussi pour pouvoir les admirer toute la journée.

Ma bibliothèque se compose de trois modules : la grande colonne, l’arche (au-dessus du bureau) et les deux petites colonnes en équerre.

Essayons de zoomer un peu…

La Grande Colonne
L’Arche
Les Petites Colonnes

Mais comme ce n’est encore pas assez près pour véritablement distinguer ce que contiennent les étagères… Examinons-les une à une dans une vision rapprochée.

Vision rapprochée

Je vais, dans la mesure du possible, insérer un lien dans les titres des livres qui ont déjà été chroniqués (ou dont j’ai déjà parlé) sur le blog. Il en manque bien sûr beaucoup, puisque comme tu le sais certainement, j’effectue la totalité de mes lectures sur ma liseuse. Les livres présents dans ma bibliothèque sont donc ceux que j’ai préférés ou avec lesquels j’ai une histoire particulière. Allons tout de suite voir desquels il s’agit !

La grande colonne

L’étagère la plus haute est pour l’instant composée de livres à la fonction “décorative”. Ces vieilles éditions reliées des œuvres de Jules Vernes étaient rangées dans le grenier de mes parents… Et j’ai pensé qu’il valait mieux les exposer ici, tant que je n’avais pas besoin de cet espace, plutôt que d’avoir une étagère vide et des livres que personne n’admire jamais.

L’étagère qui suit contient d’abord mes livres des Éditions Bookmark avec :

Les livres qui suivent sont ceux des Éditions De Saxus :

Tu peux ensuite voir mon pot à marque-page (que je ne te détaille pas plus, il pourra pourquoi pas faire l’objet d’un prochain article) et les deux premiers tomes de la série ACOTAR de Sarah J. Maas en version hardback aux Éditions de la Martinière Jeunesse.

Voici maintenant l’étagère dédiée aux Éditions Pocket Jeunesse. S’y trouvent :

Puis des livres de Rainbow Rowell :

Cette étagère centrale contient :

L’avant dernière étagère de cette grande colonne est pourvue de :

  • La trilogie Insaisissable de Tahereh Mafi chez Michel Lafon,
  • Quatre roman des Éditions du Chat Noir : La Fille qui tressait les nuages de Céline Chevet, Eros Automaton de Clémence Godefroy et les deux premiers tomes de la série des Chroniques Homérides par Alison Germain,
  • A comme aujourd’hui de David Levitan dans la très belle édition de chez Les Grandes Personnes,
  • Gallant de V.E. Schwab chez Lumen – avec juste devant un fossile ramené de ma visite du zoo de Doué-la-Fontaine il y a plus de 10 ans.

À côté se trouve celle que j’appelle “La Grosse Dame”, une figure en béton que j’aime beaucoup et que j’ai été très heureuse de dénicher chez Truffaut.

Elle maintient mes livres des Éditions Actusf, tous signés Karim Berrouka : Fées, weed et guillotine, Le Club des punks contre l’apocalypse zombie, Celle qui n’avait pas peur de Cthulhu et Le Jour où l’humanité a niqué la fantasy.

Passons maintenant à la dernière étagère de cette grande colonne, qui est aussi l’étagère la plus fournie : celle de mes classiques et livres de cours.

Voici les nombreux livres de poche qui s’y trouvent :

  • Antigone d’Anouilh,
  • Mémoires de deux jeunes mariées de Balzac,
  • Le Spleen de Paris et Les Fleurs du Mal de Baudelaire,
  • Peter Pan de James Matthew Barrie,
  • La Modification de Michel Butor,
  • L’Étranger de Camus,
  • L’Adversaire d’Emmanuel Carrère,
  • Le Cid de Corneille,
  • Le Cahier d’un retour au pays natal d’Aimé Césaire,
  • Le Feu Follet suivi de Adieu à Gonzague de Drieu la Rochelle,
  • Pauline d’Alexandre Dumas,
  • L’Amour, la fantasia d’Assia Djebar,
  • Les Regrets de Du Bellay,
  • Capitale de la douleur de Paul Éluard,
  • Les Pays de Marie-Hélène Lafon,
  • La Vie devant soi de Romain Gary,
  • Les Faux Monnayeurs et le Cahier des Faux Monnayeurs d’André Gide,
  • Le Dernier jour d’un condamné de Victor Hugo,
  • Réparer les vivants de Maylis de Kerangal,
  • La Princesse de Montpensier de Madame de La Fayette,
  • L’Établi de Robert Linhart,
  • Le Jeu de l’amour et du hasard de Marivaux,
  • L’Adolescence Clémentine de Clément Marot,
  • Bel-Ami et Boule de Suif de Maupassant,
  • Don Juan, Tartuffe et L’Avare de Molière,
  • Les Caprices de Marianne et On ne badine pas avec l’amour de Musset,
  • L’Heptaméron de Marguerite de Navarre,
  • Exercices de style de Raymond Queneau,
  • Gargantua de Rabelais,
  • Britannicus et Phèdre (avec le profil de l’œuvre) de Racine,
  • Les Rêveries du promeneur solitaire de Rousseau,
  • Tu aimes trop la littérature, elle te tuera – La correspondance entre Georges Sand et Gustave Flaubert,
  • Firmin de Sam Savage,
  • La Nuit de Valogne d’Éric-Emmanuel Schmitt,
  • Les Chroniques Italiennes de Stendhal,
  • Le Parfum de Patrick Suskind,
  • Nocturne Indien d’Antonio Tabucchi,
  • La Tempête de neige et Une Aventure de Marina Tsvétaïéva,
  • L’Ami Retrouvé de Fred Uhlman,
  • Les Poèmes Saturniens de Verlaine,
  • L’Écume des jours de Boris Vian,
  • Madame de suivi de Julietta de Louise de Vilmorin,
  • Candide de Voltaire,
  • Les Mémoires d’Hadrien de Marguerite Yourcenar,
  • La Bête Humaine (avec le profil de l’œuvre) de Zola.

Passons maintenant à la seconde partie de ma bibliothèque : l’arche.

L’arche

La partie supérieure de l’arche est constituée de deux étagères :

La première contient deux boîtes en métal et quatre vieux livres que j’ai chinés. (Oui, les deux rouges sont des Jules Verne. Peut-être que c’est un signe pour me dire qu’il faudrait que je tente l’expérience de lire un de ses romans.)

La deuxième est celle où j’expose un très joli carnet ligné provenant de la chaîne Public Sénat, la première parution des Éditions Hurlevent : Le Chœur singulier de Milly Davis de S.A. Yarmond, et le manga/roman graphique L’Île aux Chiens de Minetarō Mochizuki et Wes Anderson aux Éditions du Lézard Noir.

La partie inférieure de l’arche est également composée de deux étagères consacrées aux œuvres de Jennifer L. Armentrout, mon autrice préférée.

Cette première étagère des livres de Jennifer L. Armentrout contient :

Cette deuxième étagère dédiée à Jennifer L. Armentrout est composée de :

  • La duologie À huis clos et À demi-mot,
  • Revenir pour mourir,
  • L’Éternité c’est compliqué,
  • Ne te retourne pas, suivi de la tortue que l’on m’a offert il y a 13 ans et de mon Pilea Peperomioides qui vit sa meilleure vie depuis qu’il a atterri ici pendant le déménagement en n’ayant plus que deux feuilles,
  • La trilogie Ombre et Mystère,
  • La saga Jeu de …

Les petites colonnes

Première petite colonne

En haut de ma première petite colonne se trouve mon cher coffret collector de La Passe-Miroir de Christelle Dabos.

Puis c’est au tour de la Littérature Blanche d’entrer en scène, avec principalement les livres des sélections 2020 et 2021 du Prix du Roman des Étudiants :

Mais aussi deux autres lectures personnelles : La Délicatesse de David Foenkinos chez Gallimard et Miss Islande de Auður Ava Ólafsdóttir aux Éditions Zulma. Et à côté se trouve mon “pot à bazar” que j’ai récupéré auprès de ma mère qui voulait s’en débarrasser.

Nous passons ensuite à l’une de mes étagères préférées : celle consacrée à la non-fiction ! S’y trouvent :

Juste en dessous se trouve une autre étagère qui m’est très chère : celle destinée à la poésie. Voici les jolis livres qu’elle abrite :

Le coin qui suit regroupe mes principaux souvenirs de lecture en tant qu’adolescente : les sagas Divergente de Veronica Roth chez Nathan et Twilight de Stephenie Meyer chez Hachette.

L’avant-dernière étagère de cette première petite colonne regroupe quelques-unes des romances que j’ai pu lire, avec :

La partie basse de cette première petite colonne regroupe tous mes livres “techniques” que j’ai eu à acheter pour mes cours à la fac depuis le début de mes études. Voici ce qu’elle contient :

  • Le dictionnaire de poche Gaffiot Latin-Français chez Hachette,
  • L’Atlas historique Duby chez Larousse,
  • Introduction à l’analyse des textes classiques de Georges Forestier chez Cursus,
  • Initiation à la Rhétorique de Christelle Reggiani chez Hachette,
  • L’Explication de texte littéraire à l’oral de Pierre Lyraud chez Armand Colin,
  • La littérature française de A à Z chez Hatier,
  • Ma Sainte Trinité personnelle au Livre de Poche : le Dictionnaire de Poétique Michelle Aquien, le Dictionnaire de Rhétorique de Georges Molinié et le Lexique des termes littéraires de Michel Jarrety,
  • Gradus, les termes littéraires de Bernard Dupriez,
  • Grammaire Méthodique du français de Martin Riegel, Jean-Christophe Pellat et René Rioul chez PUF,
  • Introduction à la langue du XVIIe siècle – T.01 : Vocabulaire de Anne Sancier-Chateau chez Armand Colin,
  • Introduction à la langue du XVIIe siècle – T.02 : Syntaxe de Anne Sancier-Chateau chez Armand Colin,
  • Exercices de linguistique pour le texte littéraire de D. Maingueneau & G. Philippe,
  • Manuel de linguistique pour le texte littéraire de D. Maingueneau chez Armand Colin,
  • Histoire de l’Art de E.H. Gombrich.
  • Histoire de la Beauté de Umberto Eco,
  • Histoire de la Laideur de Umberto Eco,

Seconde petite colonne

Il est maintenant temps de passer à la dernière colonne de ma bibliothèque. Celle-ci débute par les sagas qui ont marquée ma jeunesse : The Agency de Y.S. Lee chez Nathan et Penelope Green de Béatrice Bottet aux Éditions Casterman.

Cette étagère regroupe les livres un peu solitaires, un peu atypiques :

La case suite est consacrée à la littérature Young Adult et à mes quelques livres de poche :

Cette étagère-ci fait aussi partie de celles que j’affectionne le plus. S’y trouvent mes “beaux livres” :

  • La saga Anne Shirley de Lucy Maud Montgomery aux Éditions Monsieur Toussaint Louverture,
  • La saga Blackwater de Michael McDowell chez Monsieur Toussaint Louverture également,
  • L’Iliade d’Homère aux Éditions Les Belles Lettres,
  • Mes deux exemplaires d’Orgueil et Préjugés de Jane Austen (le premier chez Archi-Poche, le second chez Tallandier).

Nous avons ensuite les quelques albums jeunesse qui sont en ma possession :

Et enfin, last but not least, voici la dernière de mes étagères : celle dédiée aux livres de Sophie Tal Men aux Éditions Albin Michel :

Le mot de la fin

L’instant superficiel est terminé. J’espère que, malgré son manque d’originalité, cet article t’aura tout de même permis d’entrer plus profondément dans mon univers livresque !

Et toi, comment as-tu aménagé ta bibliothèque ? Par auteurs ? Maisons d’édition ? Tailles ? Genres ?

À bientôt pour un nouvel article !

Amandine Stuart

5/5 - (3 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2022 DES RÊVES DANS LA MARGE

Thème par Anders Norén