DES RÊVES DANS LA MARGE

Cordélia, Tant qu’il le faudra – T.01

Résumé de l’éditeur

Prudence est une jeune lesbienne dans le placard qui découvre la vie parisienne… David est un étudiant gay dont la vie tourne presque exclusivement autour de son engagement associatif et de son meilleur ami…  Jade, militante féministe et anti-validisme, essaie de faire entendre sa voix sur les réseaux sociaux… Ina, déjà dans la vie active, doit jongler entre son travail, ses deux associations et ses activités d’autrice Wattpad… Ensemble et aux côtés de leurs amis, ils essaient, tant bien que mal, de s’entendre, pour publier HoMag, une revue LGBT+. Mais entre amour, études, travail et autres réalités du quotidien, la vie n’est pas toujours simple, pour celles et ceux qui ne rentrent pas dans le moule d’une société trop formatée. Suivez leurs vies, leurs errances, leurs luttes, durant toute une année scolaire, à travers un récit choral aussi ambitieux que stimulant.

Akata

Fiche technique

Titre Tant qu’il le faudra (T.01)

Autrice : Cordélia

Édition – Collection : Akata – Young Novel

Nombre de page : 296

Date de parution : 07.01.2021

Âge : À partir de 16 ans

Prix : 16.50€

Remarque : Je remercie vivement et chaleureusement les Éditions Akata pour l’envoi de ce livre. Je précise toutefois que mon avis n’en sera pas moins transparent, honnête et sincère.

Mon avis

Lorsque j’ai découvert cette couverture sur NetGalley, je suis tout de suite tombée amoureuse. Mais en lisant le résumé j’ai été un peu refroidie… Il est tout de suite très clair que les sujets traités dans ce roman sont difficiles et primordiaux. C’est typiquement le genre de scénario avec lequel je suis extrêmement exigeante et ne laisse rien passer. Parce que je trouve qu’il est difficilement supportable de lire des choses trop éloignées de la réalité lorsqu’on défend une visée pédagogique et instructive sur des notions dont il reste tant à dire.

Et je dois avouer que lorsque j’ai découvert que Tant qu’il le faudra a d’abord été publié sur Wattpad, cela n’a fait que renforcer mes craintes… Pourquoi ? Parce que ça fait déjà quelques années que j’ai déserté cette plateforme, trouvant que la qualité des récits qui y étaient présents n’avaient rien d’original et se basaient énormément sur les clichés basiques de la littérature adolescente, notamment en termes de romance etc.

Je partais donc avec de très gros a priori sur ce roman.

La réponse à la question « Ai-je aimé ma lecture ? » est loin d’être simple et linéaire, mais bien à nuancer. Je pense donc que je vais procéder méthodiquement, en t’exposant d’abord le point fort puis pourquoi il reste à nuancer. Ainsi tu pourras (je l’espère) avoir une vision claire de la situation.

En général

La première chose que je trouve très réussie est le fait que les nombreux thèmes de Tant qu’il le faudra sont bien menés et présentent une très large représentativité et diversité. Ainsi, des sujets comme l’associatif, l’amour, l’amitié, l’identité sexuelle, et nombre de problèmes sociétaux, sont traités avec une bonne pédagogie et des explications assez claires.

Mais parfois je me suis retrouvée devant des termes qui semblaient évidents pour l’autrice, mais pas pour moi. Il m’est donc arrivé d’être un peu perdue (dans des débats ou conversations entre les protagonistes par exemple). Je ne sais pas si c’est une maladresse de la part de Cordélia, ou bien volontaire. Peut-être désirait-elle impliquer activement son lecteur en espérant qu’il aurait lui-même la démarche de faire des recherches ? Ou bien que l’on se rende compte de notre ignorance sur ces sujets ? Je ne sais pas.

Le deuxième très bon point est que les personnages présentent tous une grande diversité les uns envers les autres, aussi bien en termes d’origines, de statut social et familial, ou tout simplement de caractère. Ce fut appréciable.

Malgré tout je ne pouvais pas m’empêcher de remarquer que, parfois, subsistaient encore quelques clichés de la littérature (très variés)…

Ensuite, bien que je sois totalement en phase avec l’immense majorité des idées et véritables problématiques que l’autrice expose, il m’est tout de même arrivé de légèrement tiquer. En effet, j’ai parfois trouvé que les idées (politico-sociales notamment) qui étaient disséminées dans le texte, étaient poussées légèrement trop loin. Il est vrai qu’on ne peut pas être d’accord avec tout, mais j’ai souvent eu l’impression à ma lecture que les idées de l’autrice dépassaient toujours les miennes d’un cran…

Enfin, l’écriture de ce roman (au niveau du style) reste, pour moi, un peu trop adolescente à mon goût, légèrement trop simple et avec un rythme particulier (mais je pense que c’est là un reste de la publication Wattpad). Le site des éditions Akata notifie que Tant qu’il le faudra est destiné aux lecteurs à partir de 16 ans. C’est peut-être là que se trouve l’erreur puisque je pense très objectivement que ce roman peut se lire dès 14-15 ans…

En bref

En bref, le tome 1 de Tant qu’il le faudra de Cordélia présente des points forts indéniables comme la présence de sujets primordiaux et pas assez traités dans la littérature, une grande diversité des personnages, et des remises en question sociétales. Il reste, selon moi, un roman destiné aux 15-18 ans qui lui trouveront un attrait certain. Ma déstabilisation quant à cette lecture est certainement due au fait que je m’attendais à quelque chose qui serait plus pour les lecteurs d’une vingtaine d’années…

Tant qu’il le faudra est sorti hier (jeudi 07 janvier 2021) et est donc disponible dès maintenant.

Ma note

Les 5 citations

Avant de commencer un nouveau livre qui m’intéresse j’aime aller checker quelques citations pour voir si le style d’écriture me plait. Voici donc cinq citations (toujours garanties 100% sans spoilers, évidemment !). Libre à toi de les lire ou pas, suivant si tu aimes bien savoir dans quoi tu t’engages ou si tu veux garder le total plaisir de la surprise.

Devoir cacher une partie de soi, mentir pour se protéger, esquiver les questions, c’est usant et destructeur.

Cordélia, Tant qu’il le faudra – T.01

– C’est qu’une suggestion, mais ça serait cool si à l’occasion, tu faisais un article sur le handicap. On en a jamais parlé dans le magazine, ça manque un peu, déclare-t-il distraitement en reprenant ses notes.

Est-ce que je réagis ? Est-ce que je me tais ? Ça veut dire quoi « un article sur le handicap » ? C’est pas un sujet, un truc aussi large. Je ne suis pas contre l’idée de parler de validisme, mais la façon dont il en parle, je le ressens comme s’il lançait « au fait l’handicapée, faudra écrire des articles sur le handicap, après tout c’est ton sujet préféré, non ? ».

CORDÉLIA, TANT QU’IL LE FAUDRA – T.01

Mon fidèle bullet journal me permet de vérifier ce qui me reste à faire avant de me coucher. Je ne sais pas ce que je ferais sans lui. J’ai commencé à le tenir après avoir vu une autre booktubeuse présenter le sien en vidéo. Ça fait un an que j’utilise cette méthode d’organisation et je ne suis pas prête de l’abandonner ! Je n’ose plus sortir de chez moi sans l’avoir dans mon sac.

CORDÉLIA, TANT QU’IL LE FAUDRA – T.01

Je fais un signe à l’autre garçon qui attend le taxi sur le trottoir, mais il ne fait pas attention à moi. Je me détourne donc et prends le chemin de chez moi. Tout en marchant, je sors mes écouteurs. L’isolement de la musique me donne l’illusion d’être en sécurité. Au moins, si on m’interpelle, si on me parle, si on m’insulte, je n’entendrai pas.

La peur s’est un peu dissipée, c’est comme si je me réveillais d’un rêve bizarre. Autour de moi, Paris continue à vivre comme si de rien n’était. J’essaye de me concentrer sur la musique pour ne pas me repasser la scène en boucle. Oublier la peur, les insultes et la colère.

Je m’arrête pour acheter une crêpe au Nutella, comme pour donner un air de normalité à cette soirée. J’ai été voir un film, j’ai marché dans Paris et j’ai mangé une crêpe.

C’était une soirée ordinaire.

Tout va bien.

CORDÉLIA, TANT QU’IL LE FAUDRA – T.01

– Tu sais qui c’est ? me demande-t-il à l’oreille en se penchant.

– Non. Tu crois qu’il mange à la cantine ? marmonné-je.

– Hein ?

– Qu’il est gay, traduis-je à voix basse.

Des fois j’oublie que tout le monde ne fait pas partie de mon crew Twitter. Max a un petit rire.

– En vrai ? Il a l’air tellement hétéro que ça me fait mal.

CORDÉLIA, TANT QU’IL LE FAUDRA – T.01

Le mot de la fin

Pour être tout à fait honnête, je ne sais pas encore si je lirai le tome 2, je ferai en fonction de mon impression et de mon humeur au moment de sa sortie.

Et toi, quelle est ta lecture du moment ?

Amandine Stuart

Au Suivant Poste

Précedent Poste

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Feedbacks en ligne
Voir tous les commentaires

© 2021 DES RÊVES DANS LA MARGE

Thème par Anders Norén

0
J'aimerais avoir ton avis sur cet article ! N'hésite pas à laisser un commentaire !x
()
x