DES RÊVES DANS LA MARGE

Lola Lafon, Chavirer

Résumé de l’éditeur

1984. Cléo, treize ans, qui vit entre ses parents une existence modeste en banlieue parisienne, se voit un jour proposer d’obtenir une bourse, délivrée par une mystérieuse Fondation, pour réaliser son rêve : devenir danseuse de modern jazz. Mais c’est un piège, sexuel, monnayable, qui se referme sur elle et dans lequel elle va entraîner d’autres collégiennes.

2019. Un fichier de photos est retrouvé sur le net, la police lance un appel à témoins à celles qui ont été victimes de la Fondation.

Devenue danseuse, notamment sur les plateaux de Drucker dans les années 1990, Cléo comprend qu’un passé qui ne passe pas est revenu la chercher, et qu’il est temps d’affronter son double fardeau de victime et de coupable.

Chavirer suit les diverses étapes du destin de Cléo à travers le regard de ceux qui l’ont connue tandis que son personnage se diffracte et se recompose à l’envi, à l’image de nos identités mutantes et des mystères qui les gouvernent.

Revisitant les systèmes de prédation à l’aune de la fracture sociale et raciale, Lola Lafon propose ici une ardente méditation sur les impasses du pardon, tout en rendant hommage au monde de la variété populaire où le sourire est contractuel et les faux cils obligatoires, entre corps érotisé et corps souffrant, magie de la scène et coulisses des douleurs.

Actes Sud

Fiche technique

Titre : Chavirer

Autrice : Lola Lafon

Édition – Collection : Actes Sud – Littérature ; Domaine français ; Romans et nouvelles

Nombre de page : 352

Date de parution : Aout 2020

Âge : À partir de 16 ans

Prix : 20.50€

Récompense : Prix Landerneau des lecteurs 2020 – Prix du Roman des étudiants 2020

Remarque : J’ai lu ce livre dans le cadre de mon rôle de jurée du Prix du Roman des étudiants, dont Chavirer fait partie de la sélection 2020.

Mon avis

J’ai donc abordé Chavirer avec, à la fois beaucoup de curiosité, un peu d’appréhension (étant un genre et une maison d’édition auxquels je ne suis vraiment pas habituée), mais aussi dans l’objectif d’avoir une lecture critique. Et donc essayer de ne pas seulement me laisser embarquer à l’aveuglette dans l’histoire, comme dans une lecture naïve, mais bien tenter de m’interroger sur tel procédé, tel tournure de phrase, …

Et voici ce que ça a donné.

En général

Ça commence tout doucement en t’immergent dans les banlieues parisiennes des années 80. Tu te retrouves dans un terrain connu qui a une petite senteur de nostalgie et de bienveillance que l’on peut retrouver dans certaines séries télé.

Et puis, très vite, ça commence. De façon extrêmement insidieuse d’abord, si bien que tu ne te rends pas tout de suite compte que cette lecture te retourne. C’est en prenant mon livre, deux jours après l’avoir commencé, que j’ai vraiment pris conscience que mes intestins se tordaient dès que je lisais Chavirer. Il y avait un véritable mal-être qui m’envahissait, aussi bien moralement que physiquement. C’est donc déjà un premier signe que cette histoire n’est pas n’importe quelle histoire.

Ensuite, il y a cette écriture singulière. Lola Lafon arrive, et ce de façon magistrale, à exprimer les ressentis et les émotions des personnages. C’est ciselé, incisif, sans concession et sans chichi. Cette capacité à trouver exactement le bon mot au bon moment, quitte à ce que ce mot soit lui-même une phrase, est un savoir suffisamment rare et précieux qui doit être souligné, célébré et préservé. Quand ce talent est utilisé, c’est déjà très appréciable pour nous, lecteur, mais ça l’est d’autant plus lorsque cette écriture sert le propos. Et c’est exactement ce qui se passe pour Chavirer.

Le résumé de l’éditeur à beau être trop long et dévoiler trop de choses à mon goût, ça ne gâchera rien à ta découverte de lecture. Parce que je crois que ce qui renforce l’impact que ce livre à sur nous, c’est qu’on pourrait très facilement entendre cette histoire lors du JT de ce soir. Ça fait vrai, ça aurait pu arriver. Ça a dû arriver. Et c’est précisément ce sentiment qui contribue à nous déstabiliser.

On entre dans l’intrinsèque de la femme, de toutes les femmes. Les corps et les âmes mis à mal par les violences morales et sexuelles, les exigences de la danse, la honte, la culpabilité, la sensation d’être incomprise, la pudeur morale et l’exposition physique. Cette dichotomie pourrait résumer à elle seule ce livre.

En bref

En bref, Chavirer de Lola Lafon est un très bon roman qui se place dans la veine du phénomène MeToo et qui contribue à ne pas simplement se concentrer sur l’acte même du viol, mais bien sûr toutes les conséquences que cet événement à sur la vie de ceux et celles qui ont eu à l’endurer.

Ma note

Les 5 citations

Avant de commencer un nouveau livre qui m’intéresse j’aime aller checker quelques citations pour voir si le style d’écriture me plait. Voici donc cinq citations (toujours garanties 100% sans spoilers, évidemment !). Libre à toi de les lire ou pas, suivant si tu aimes bien savoir dans quoi tu t’engages ou si tu veux garder le total plaisir de la surprise.

Maintenant, tout semblait indiquer que Cléo aurait treize ans pour l’éternité, elle se cognait à chacun des angles morts de cette éternité.

LOLA LAFON, CHAVIRER

Cette souffrance en veille ressurgissait à tout propos, celle d’une ancienne gamine à qui des adultes avaient enseigné la solitude des trahisons.

LOLA LAFON, CHAVIRER

Le pardon n’était pas l’oubli. L’offense ne disparaissait pas comme une tâche sur un tissu. Pas plus qu’elle n’était provisoirement « recouverte » par le pardon. Pardonner était une décision, celle de renoncer à faire payer l’autre. Ou à soi-même.

LOLA LAFON, CHAVIRER

La célébration actuelle du courage, de la force, met mal à l’aise. Ce ne sont que « femmes puissantes » qui se sont « débrouillées seules » pour « s’en sortir ». On les érige en icônes, ces femmes qui « ne se laissent pas faire », notre boulimie d’héroïsme est le propre d’une société de spectateurs rivés à leur siège, écrasés d’impuissance. Être fragile est devenu une insulte.

LOLA LAFON, CHAVIRER

Le système Galatée ne disait pas autre chose : que la meilleure gagne ! L’affaire Galatée nous tend le miroir de nos malaises : ce n’est pas ce à quoi on nous oblige qui nous détruit, mais ce à quoi nous consentons qui nous ébrèche ; ces hontes minuscules, de consentir journellement à renforcer ce qu’on dénonce : j’achète des objets dont je n’ignore pas qu’ils sont fabriqués par des esclaves, je me rends en vacances dans une dictature aux belles plages ensoleillées. Je vais à l’anniversaire d’un harceleur qui me produit. Nous sommes traversés de ces hontes, un tourbillon qui, peu à peu, nous creuse et nous vide. N’avoir rien dit. Rien fait. Avoir dit oui parce qu’on ne savait pas dire non.

Lola Lafon, Chavirer

Voilà pour ce petit article fort en sujet et en émotions !

Et toi, tu aimes les livres militants ?

Amandine Stuart

5/5 - (1 vote)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

14 Commentaires

  1. instagram takipçi 24 mars 2021

    Hello would you mind stating which blog platform you’re working with?
    I’m looking to start my own blog in the near future but
    I’m having a difficult time deciding between BlogEngine/Wordpress/B2evolution and Drupal.
    The reason I ask is because your design seems different then most blogs and I’m looking for something unique.
    P.S My apologies for getting off-topic but I had to ask!

    • Amandine Stuart 25 mars 2021 — Auteur d'un article

      Hey !

      I created my blog and work on it with WordPress. And if you want to now, the theme that I use is called « Hitchcock ».

      Then, I advise you WP MARMITE. It’s a platform for all levels who want to use the WordPress system and which really explains all the steps to follow, step by step. I know it’s basically a French site, but recently expanded to an English version, so maybe that could help you…

      Do not hesitate to contact me by email if you want to discuss it further : amandinestuart@desrevesdanslamarge.com

      Good luck with your project !

      A.

  2. takipcisatinalin 23 mars 2021

    Stunning story there. What happened after?
    Thanks!

  3. instagram takipçi satın al 23 mars 2021

    When someone writes an article he/she retains the thought of a user in his/her mind that how a
    user can understand it. So that’s why this article is amazing.
    Thanks!

  4. nordicchoicehotels.no 12 décembre 2020

    I know this if off topic but I’m looking into starting my own weblog and was curious what all is needed
    to get set up? I’m assuming having a blog like yours would cost
    a pretty penny? I’m not very web savvy so I’m not 100% certain. Any
    recommendations or advice would be greatly appreciated.

    Thanks

    • Amandine Stuart 13 décembre 2020 — Auteur d'un article

      Hey !

      Quite frankly, I would say that the first thing you need to create your blog are:
      1. Motivation
      2. Time – lots of time

      I started at the start of my vacation (I had a month ahead of me) and actually didn’t have a vacation because I worked on setting up my blog. After of course, you can spread this work over more time, but just know that you will not be able to publish articles right away…
      Then, I quickly discovered my bible for site creation : WP MARMITE is a platform for all levels who want to use the WordPress system (like me) and which really explains all the steps to follow, step by step. I know it’s basically a French site, but recently expanded to an English version, so maybe that could help you…

      I did indeed spend a little money at the beginning (for the creation of the site and its hosting) but normally once you have paid, no need to start over. Afterwards, many extensions have free or paid versions, but for now the free versions have always been enough for me.

      Do not hesitate to contact me by email if you want to discuss it further : amandinestuart@desrevesdanslamarge.com

      Good luck with your project !

      I hope to read you again soon under future articles,

      A.

  5. website 11 décembre 2020

    An impressive share! I’ve just forwarded this onto a co-worker who
    had been doing a little homework on this. And he in fact ordered me lunch due to the fact that I found it for
    him… lol. So let me reword this…. Thanks for the meal!!
    But yeah, thanks for spending the time to talk about this issue here on your blog.

    • Amandine Stuart 12 décembre 2020 — Auteur d'un article

      Hey !

      I didn’t know I had such super powers, I hope the meal was good 😅😉 !!
      More seriously, it’s a subject that we can never talk about too much, so it’s normal to share it, especially when this kind of book sends it to you so much in the face! Really, I advise you (and your co-worker) to read it, you won’t be ready to forget it…
      In any case, I’m happy to have been able to give a little bit of my help.

      And thank you for coming expressing yourself here, it is exactly the kind of message that makes me very balm and encourages me even more to continue 😊 !

      I hope to read you again soon under future articles,

      A.

  6. erotik izle 14 novembre 2020

    Hi, I desire to subscribe for this blog to obtain hottest updates, thus where can i do it please help out. Brunhilde Loren Asta

    • Amandine Stuart 14 novembre 2020 — Auteur d'un article

      Hey !

      I am very happy to see that readers come from countries other than France ! I hope you will excuse me if my English is not at the top …
      Regarding the newsletter, you did very well to tell me about it. It is true that the registration form had been deleted after a recent update. This nonsense is now corrected : you can subscribe to the newsletter by clicking on « Le petit + » at the top of the blog (between « Contacts » and the search bar), then on « Newsletter ».
      I hope I have been able to respond to your request and I will see you soon in your mailbox.

      Thank you for wanting to be part of this adventure,

      A.

  7. sikis izle 13 novembre 2020

    This is my first time go to see at here and i am really happy to read all at single place. Laurene Greg Ghiselin

    • Amandine Stuart 14 novembre 2020 — Auteur d'un article

      Hey !

      This is exactly the kind of message that makes you very happy, thank you very much for this compliment !!

      I hope to read you again soon under future articles,

      A.

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2021 DES RÊVES DANS LA MARGE

Thème par Anders Norén