DES RÊVES DANS LA MARGE

Darynda Jones, Charley Davidson

Résumé de l’éditeur

Tome 1 – Première tombe sur la droite

Vous savez, ces mauvaises choses qui arrivent aux gens bien ? C’est moi.

Mon nom c’est Charley et je suis la Faucheuse.
Les morts, je connais : j’en vois depuis que je suis née. Des fois, je les aide à faire des trucs du genre laisser un mot à leurs proches ou traquer leur assassin… Ça tombe bien parce que je suis aussi détective privée ! Pratique, non ? Ce qui l’est moins, c’est que les gens autour de moi ont du mal à y croire. Comme Swopes, l’agent avec qui je bosse : je voudrais qu’il me lâche un peu la grappe.
Cela dit, je pourrais le gérer si je n’avais pas d’autres chats à fouetter… comme ce bel inconnu qui vient me rendre visite toutes les nuits dans des rêves torrides et dont j’aimerais bien découvrir l’identité…

Milady

Fiche technique

Titre : Charley Davidson

Autrice : Darynda Jones

Édition – Collection : Milady – Bit-lit

Âge : À partir de 16 ans

Récompense : Golden Heart du meilleur roman de romance paranormale pour Première tombe sur la droite, le premier tome de la saga.

LA SÉRIE    
TitreNombre de pagesDate de parutionPrix
1Première tombe sur la droite 43213.07.20128.20€
2Deuxième tombe sur la gauche40824.08.20128.20€
3Troisième tombe tout droit41607.12.20128.20€
4Quatrième tombe au fond43212.07.20138.20€
5Cinquième tombe au bout du tunnel40822.11.20138.20€
6Au bord de la sixième tombe43205.12.20148.20€
7Sept tombes et pas de corps43228.08.20158.20€
8Huit tombes dans la nuit48022.01.20168.20€
9Neuf tombes et des poussières48021.10.20168.20€
10Dix tombes pour l'enfer38419.05.20178.20€
11Onze tombes au clair de lune38025.08.20178.20€
12Douze tombes sans un osXX25.04.20188.20€
13Treize tombes de malheur40821.08.20198.20€

Mon avis

Tu ne remarques rien ? Si ? Oui, je sais, le format de l’article est légèrement différent de ce que tu as peut-être pris l’habitude de voir sur le blog. Mais c’est parce que j’ai dû l’adapter à ce dont on va parler aujourd’hui. Il n’y a pas vraiment de suspens vu que tu as lu le titre et vu l’image d’illustration, mais bon. Cet article va traiter d’une série dans sa globalité. Tu te demandes surement pourquoi ne pas avoir fait un article par tome.

Tout simplement parce que cette série est longue (13 tomes), que ma lecture s’est étalée dans le temps (j’ai terminé le premier tome le 28 décembre 2017), et par conséquent ma mémoire a quelques faiblesses quant à certains tomes. En somme, je privilégie un article peut-être un peu long, mais complet à 13 articles dont la qualité pourrait parfois laisser à désirer. Mais ne t’inquiète pas, ce n’est pas parce que j’écris à propos de toute la série qu’il y aura des spoilers partout, non !

Voilà pour les explications. Maintenant, oublie l’article de la semaine dernière sur Peter Pan de James Matthew Barrie et passons au nerf de la guerre : la série Charley Davidson de Darynda Jones.

La série dans son ensemble

J’aimerais juste commencer par rendre à Moody ce qui est à Moody, puisque c’est grâce à elle et à plusieurs de ses vidéos que j’ai enfin sauté le pas pour me lancer dans les aventures de Charley. Si tu ne connais pas encore Moody, je ne peux que te conseiller d’aller farfouiller dans sa chaîne, tu y trouveras certainement ta prochaine lecture 😉…

Bon, je ne vais pas passer par quatre chemins pour te dire que j’éprouve un attachement particulier pour cette série et qu’elle est incontestablement ma favorite du genre bit-lit.

Laisse-moi t’expliquer pourquoi…

Déjà, un des plus gros points forts de Charley Davidson est, tout lecteur te le dira, l’humour fracassant présent à chaque paragraphe des livres. Et il n’y a pas que Charley qui est drôle, tous les autres personnages le sont également (même si Charley bat tous les records) ! Par contre je te préviens, niveau humour il faudra pas t’attendre à du premier, mais plutôt à du deuxième voir troisième degré… Mais moi je l’adore. En fait, j’ai lu très peu de livres aussi drôles que Charley Davidson, et aucun qui lui ressemblait, alors c’est pour te dire !

Ensuite, il y a toute la galerie de personnages. Charley, Reyes, Cookie (non, ce n’est pas une blague), Amber, Quentin, l’oncle Bob, Garrett, et j’en passe… Je les aime (presque) tous, pour leur éclectisme, leurs différences, leurs ressemblances et leurs complémentarités. Parce que chacun a véritablement un rôle important à jouer dans le récit, que ce soit en étant là pour soutenir Charley dans les épreuves qu’elle traverse où par des actions très concrètes.

D’ailleurs, je ne te l’ai peut-être pas encore dit, mais Charley est comme qui dirait un sacré numéro. Honnêtement ? Elle est un peu bizarre parfois, mais c’est pour ça qu’on l’aime. Et je suis intimement persuadée que si elle avait réellement existé, on aurait pu être de très bonnes copines, elle et moi… Oh ! Et elle est légèrement obsédée par le café, pour être tout à fait exacte, elle voue un véritable culte au café. C’est un détail qui a son importance mais je te laisse le découvrir au moment de ta lecture…

C’est elle, c’est Charley !

Je cherche depuis tout à l’heure le meilleur moyen de te décrire cette saga et je pense qu’au final c’est un mélange parfaitement dosé du film « Very Bad Trip », de sensualité, d’enquêtes policières et de surnaturel. Et maintenant tu es surement en train de te dire : « ça à l’air d’être un sacré bordel ce truc », et je ne vais pas te mentir, c’est un peu ça parfois. Mais en même temps, l’autrice réussit le tour de force de nous prendre par la main et de nous dire qu’à un moment donné, chaque élément prendra sa place – que tout aura un sens tout à fait clair.

En plus, la notion de mort présente tout au long de la saga a été vraiment sympa à découvrir puisque c’est un thème qui m’a toujours intéressée. J’ai adoré que soient développées les mythologies de la Faucheuse, des morts, des fantômes, et de pléthore d’autres créatures dont je ne peux malheureusement pas te dire plus…

Mais il n’y a pas que le côté surnaturel. Les parties enquêtes ont ont toujours été haletantes, moi qui d’habitude déteste lire ce genre de chose. C’est ce qui me faisait le plus peur avant de commencer Charley Davidson, et si c’est aussi ton cas, sache qu’il ne faut pas que tu t’arrêtes à ça et que tout va bien se passer 😎.

Le truc avec une série de 13 tomes, c’est que l’on pourrait avoir peur de se lasser. Mais pas ici. Je pense que c’est dû à la façon dont est construite la trame scénaristique de chaque roman. En effet, on retrouve à chaque fois une enquête policière qui débute et prend fin en un livre, pendant que l’intrigue principale surnaturelle avance un peu aussi. C’est cette grosse dose de réel dans le fantastique qui fait aussi qu’à mon sens, on s’attache autant à cet univers. D’ailleurs je dis que l’intrigue principale surnaturelle avance un peu à chaque fois, mais ce phénomène est plutôt présent en début de saga. À partir du tome 5 ou 6, la dynamique s’inverse et c’est la partie surnaturelle qui prend le dessus sur les enquêtes policières.

Ce qui participe aussi, et ce de façon certaine, à l’addictivité de la série est qu’il y a une révélation folle à chaque dernière page de tome. On se retrouve donc inévitablement à dire : « Il me faut la suite tout de suite ! ».

Je tiens tout de même à préciser, pour les jeunes lecteurs qui lisent peut-être cet article, qu’il faudra attendre encore quelques années pour découvrir Charley Davidson. Je ne veux pas être responsable d’avoir perverti ta jeune âme innocente😈😅, alors sois prévenu : il y a certaines scènes de sexe explicites. Et pour les plus grands qui se le demandent, sachez qu’il y en a une ou deux maximum par tome et que ce n’est vraiment pas ce qui occupe la moitié du livre… Je préférai mettre ça au clair.

Après, ce n’est pas parce que je ne taris pas d’éloges sur la saga de Darynda Jones que je ne suis pas capable de reconnaître que tout n’est pas parfait. Oui, c’est vrai, Charley à parfois l’art de tout prendre un peu trop à la légère, à se voiler la face et à faire l’autruche… Mais bon.

T’as compris le principe…

Je vais terminer cet avis général en te disant que Charley Davidson est ce que j’appelle une série doudou. Je m’explique. Une série doudou ne veut pas dire que c’est une lecture facile où tout le monde est gentil et où l’on sait, simplement en voyant la couverture, que tout ce terminera bien. Non. Je dis « lecture doudou » dans le sens où, quand je sais que je vais avoir une semaine difficile, fatigante et éprouvante, Charley Davidson est typiquement la lecture idéale. Un style facile, une intrigue vite captivante, des sentiments, de l’action et un peu (beaucoup ici) d’humour sont tout ce que je demande dans ces moments où je n’ai qu’un besoin : me détendre. Pas toi ? Et saupoudrer ce mélange d’un soupçon de Reyes ne gâche rien, fais-moi confiance sur ce coup-là 😊…

Un court ressenti sur chaque tome

Pour te donner un avis un petit peu plus individuel, voici de façon très courte (4-5 phrases maximum) ce que je me rappelle avoir pensé et ressenti pour chaque tome.

  1. Première tombe sur la droite : Je me souviens avoir été très vite happée par l’histoire, que j’avais d’ailleurs lue super rapidement. J’ai aussi été surprise par tout cet univers totalement incomparable. Une très très bonne lecture.
  2. Deuxième tombe sur la gauche : La digne suite du premier. Avec, en plus, le côté surnaturel qui m’a vraiment intriguée. J’ajoute à ça une fin que je n’avais vraiment pas vue venir… Super.
  3. Troisième tombe tout droit : Légèrement en dessous des précédents, mais rien de catastrophique non plus. Et la fin m’a très légèrement traumatisée (bien que ça n’empêche pas qu’elle soit bien, hein)…
  4. Quatrième tombe au fond : Celui-ci était mieux que le troisième. Tu te souviens de la technique de l’autruche ? Ici, c’est un peu ça. Mais bon, je dois dire que je comprends Charley sur ce coup-là et que j’aurais probablement agi de la même manière, alors… Un tome assez psychologique qui m’a souvent serré le cœur.
  5. Cinquième tombe au bout du tunnel : Un bon tome aussi, bien que j’ai assez rapidement deviné l’identité du tueur. Et mention spéciale pour le nouveau voisin de Charley !
  6. Au bord de la sixième tombe : J’ai beaucoup apprécié ce tome qui fait resurgir un passé que certains aimeraient laisser derrière eux.
  7. Sept tombes et pas de corps : Ce n’est peut-être pas le meilleur de la série, mais ce tome est très riche. Je me souviens que la disparition qui y est traitée et l’avancement dans l’intrigue surnaturelle m’avaient tenue en haleine.
  8. Huit tombes dans la nuit : Mon tome favori de toute la série ! J’ai peur de trop t’en révéler, alors sache juste qu’il y a tout ce qu’il faut pour une super lecture (action, émotions, mystères, révélation et une fin à te causer une crise cardiaque).
  9. Neuf tombes et des poussières : Sans aucun doute celui que j’ai le moins apprécié. Certainement parce qu’il offre une grosse pause dans le récit, et que mon envie à ce moment était d’avancer dans l’intrigue et de découvrir le pourquoi du comment.
  10. Dix tombes pour l’enfer : Un tome sympa avec des perspectives assez terrifiantes qui se mettent en place et nous interroge sur le final de la saga.
  11. Onze tombes au clair de lune : Ce tome était plutôt cool, bien que pas extraordinaire non plus.
  12. Douze tombes sans un os : Celui-ci était vraiment bien, avec beaucoup d’actions, même si un certain personnage m’a manqué…
  13. Treize tombes de malheur : Un dernier tome épique ! Si tu veux savoir ce que j’en ai pensé avec plus de détails, c’est juste en dessous que ça se passe.

La fin de la saga : Spoilers !

Et voici le gros changement de ce nouveau format d’article : la partie spoilers.

Grâce à elle je pense avoir réussi à résoudre un dilemme interne : je voulais absolument discuter de la fin avec toi sans pour autant que certains lecteurs soient spoliés par inadvertance. Alors je t’explique comment ça va se passer. Je vais écrire en blanc sur blanc entre deux flèches, comme ça si tu veux lire tu n’auras qu’à sélectionner le texte pour qu’il apparaisse blanc sur noir, et, comme ça, il n’y a aucun risque pour les lecteurs innocents qui passent par là !

T’as compris ? Oui ? Alors, c’est parti !

Mon ressenti sur la fin de la saga Charley Davidson de Darynda Jones :

Alors, je ne sais pas ce que tu en as pensé, mais pour moi cette fin de saga a été un petit peu décevante. L’autrice à fait monter la pression et la tension tout au long de Treize tombes de malheur avec cette menace imminente de fin du monde, tout ça pour que toutes les questions que l’on se posait depuis 13 tomes soient réglées en quoi ? Huit pages ? Pas plus en tout cas. Et encore je dis « réglées »… Nous avons certaines réponses, certes (et encore, il y en a quelques-unes que je trouve bancales), mais il nous en manque quand même pas mal !

La raison qui fait que je peux éventuellement comprendre cette fin est que (je ne sais pas si tu es au courant) Darynda Jones a annoncé la sortie d’un spin-off avec comme principaux protagonistes Pépin et Osh. J’espère donc qu’elle se réserve les dernières réponses pour cette série à venir. En tout cas, j’attends cette suite avec impatience et la lirai avec grand plaisir !

Et toi, qu’est-ce que tu penses de tout ça ? N’hésite pas à venir en discuter en commentaires ou sur les réseaux sociaux !

En bref

En bref, la série Charley Davidson de Darynda Jones est un incontournable du genre Bit-lit qui m’a souvent fait exploser de rires, m’a émue, rendue nostalgique, inquiétée et même parfois donner les larmes aux yeux, grâce à tous ses personnages complémentaires et hauts en couleur.

Un parfait mélange d’humour, d’amour, de thrillers et de surnaturel que je prendrai plaisir à relire un jour !

Ma note

Les 13 citations

Comme tu commences peut-être à en avoir l’habitude, avant de commencer un nouveau livre qui m’intéresse j’aime aller checker quelques citations pour voir si le style d’écriture me plait. Je sais que jusqu’à présent je te proposais 5 de mes citations préférées d’un livre. Mais comme aujourd’hui il y en a 13 et qu’il me serait totalement impossible de ne choisir que 5 citations pour toute la série, voici une citation par tome (toujours 100% sans spoilers, évidemment !). Libre à toi de les lire ou pas, suivant si tu aimes bien savoir dans quoi tu t’engages ou si tu veux garder le total plaisir de la surprise.

– Tu te souviens de la fois où tu m’as avoué ce que tu es ?

Je réfléchis quelques instants.

– À peine. Rappelle-toi, j’en étais à ma troisième margarita.

– Tu te souviens de ce que tu m’as dit ?

– Euh… troisième margarita.

– Tu m’as dit, je cite : « Cookie, je suis la Faucheuse. »

– Et tu m’as crue ? demandai-je, incrédule, en haussant les sourcils.

– Oui, répondit-elle en s’animant. Sans l’ombre d’un doute. À ce stade, j’en avais déjà trop vu pour ne pas te croire. Alors, que pourrais-tu bien me dire de pire aujourd’hui ?

– Tu pourrais être surprise, rétorquai-je.

Nouveau froncement de sourcils.

– C’est si terrible que ça ?

– Non, c’est peut-être juste un petit peu moins crédible, expliquai-je en essayant de préserver une petite partie de son innocence et de sa santé mentale.

– Ben voyons, parce qu’il y a une faucheuse à tous les coins de rie, maintenant, c’est bien connu.

Darynda Jones, Charley Davidson T.01 – Première tombe sur la droite

– Donc, tu ne lui as pas fait de mal ?

Il me dévisagea pendant un long moment.

– Tu sais ce qui m’interpelle ?

Je flairai un piège.

– Quoi donc ?

– Le fait que tu me croies sincèrement capable de blesser des innocents sans raison.

– Ce n’est pas le cas ? dis-je d’une voix radoucie par l’espoir.

– Oh, non, j’en suis plus que capable. Je ne savais pas que toi aussi, tu le savais, c’est tout.

D’accord, il était amer. Pigé.

DARYNDA JONES, CHARLEY DAVIDSON T.02 – Deuxième tombe sur la gauche

– Où es-tu ?

– Sur le chemin du retour. Attends, qu’est ce que tu fais ?

Apparemment, elle avait entendu à ma voix que j’étais tendue. C’est parce que je me tordais le cou.

– J’essaie de voir au-delà de la petite fille qui se trouve sur mon capot.

– Oh. C’est pas dangereux ?

– Normalement, si, mais elle a un couteau.

– Oh, alors, dans ce cas, j’imagine que tout va bien.

DARYNDA JONES, CHARLEY DAVIDSON T.03 – Troisième tombe tout droit

– Amber, tu ne pourras jamais m’embarrasser.

– Jamais ?

– Jamais.

– Une fois, j’ai crié à travers tout le magasin pour demander à maman si elle voulait des tampons normaux ou super absorbants. J’ai ajouté que, selon l’emballage, les super absorbants étaient pour les jours de grand flux. Ensuite, je lui ai demandé d’estimer le sien sur une échelle de 1 à 10.

– OK, tu pourrais.

DARYNDA JONES, CHARLEY DAVIDSON T.04 – Quatrième tombe au fond

– C’est de tout mon week-end que tu parles. J’avais des projets.

– Un marathon de « Vampire Diaries » n’est pas un projet.

Elle me regarde comme si j’avais perdu l’esprit.

– Est-ce que tu as déjà vu les frères Salvatore ? Non d’une biscotte au gingembre. Et je voulais aussi préparer une casserole d’enchiladas pour qu’on mange la semaine prochaine.

Rah ! Elle savait que ça marcherait. Je soupirai, acceptant la défaite.

– Nous allons donc toutes les deux devoir faire un très gros sacrifice.

DARYNDA JONES, CHARLEY DAVIDSON T.05 – Cinquième tombe au bout du tunnel

– Je t’ai expliqué clairement ce qu’étaient les Douze ?

– Oui. Ce sont d’atroces et méchantes grosses bêtes qui veulent me dévorer pour le petit déj.

– Faux, répondit-il. Moi, je veux te dévorer pour le petit déj. Eux, ils veulent te déchiqueter et ramener ton âme à mon père sur un plateau d’argent.

DARYNDA JONES, CHARLEY DAVIDSON T.06 – Au bord de la sixième tombe

Cookie se précipita pour se jeter à son cou également, ses bras arrivant à peine à passer par-dessus ses épaules. Il se baissa pour la laisser faire. C’était adorable.

– Est-ce que tu vas bien mon cœur ?

Sa magnifique bouche esquissa un sourire.

– Je vais bien. Je suis un démon âgé de plusieurs siècles. J’ai survécu à pire.

Elle recula.

– Tu es un adorable garçon malgré tout. Quiconque est prêt à risquer sa vie pour notre Charley fait partie de la famille en ce qui me concerne.

Il fut surpris par l’estime qu’elle avait pour lui. J’eus la sensation qu’il ne devait pas souvent recevoir de compliments comme celui-là.

– Merci, m’dame.

DARYNDA JONES, CHARLEY DAVIDSON T.07 – Sept tombes et pas de corps

Oh, oui ! Garrett Swopes, le chasseur de primes implacable qui se prenait des balles en pleine poitrine sans broncher davantage que s’il s’agissait d’échardes avait pété une durite.

DARYNDA JONES, CHARLEY DAVIDSON T.08 – Huit tombes dans la nuit

Dixie frappa dans ses mains pour nous mettre en route. Le bruit strident dévala mes terminaisons nerveuses -les mêmes terminaisons nerveuses qui avaient marinées dans la caféine-, et je dus fermer les yeux.

– Réveillez-vous, mesdames. Ça va être une bonne journée.

– Est-ce qu’elle est en train de sourire ? demanda Cookie.

Je la regardai.

– Je crois que oui.

– Elle ne sourit jamais aussi tôt.

– Personne ne sourit aussi tôt. C’est illégal dans dix-sept États.

DARYNDA JONES, CHARLEY DAVIDSON T.09 – Neuf tombes et des poussières

– Tu vois, il y a deux sortes d’individus dans le monde.

Cookie interrompit ses recherches et se redressa pour me consacrer toute son attention.

– Vas-y, je t’écoute. Ça devrait en valoir la peine.

Elle était toujours à genoux, ce qui me donnait l’impression d’être vénérée.

– Il y a ceux qui, quand ils se lèvent la nuit pour aller faire pipi, ont besoin d’allumer la lumière. Et puis il y a ceux qui font dans le noir.

Je la gratifiai de mon expression la plus déterminée -épaules bien droites, mâchoires serrées, poings sur les hanches et yeux légèrement plissés.

– Moi, je pisse dans le noir, poupée.

– Ah. Je comprends mieux pourquoi tu n’arrêtes pas de te cogner le petit orteil.

DARYNDA JONES, CHARLEY DAVIDSON T.10 – Dix tombes pour l’enfer

– […] je crois que c’est la raison pour laquelle les anges sont là. Enfin, pas là, dans cette pièce, mais ils me suivent partout où je vais. Ils me surveillent. Je crois qu’Il ne veut pas que je fasse tout ça.

– Pourquoi pas ?

– Question d’autonomie.

Elle haussa les sourcils, alors je lui expliquai.

– C’était ça, le pacte. Après le fiasco de cette histoire avec Adam et Ève – elle s’est fait entuber, d’ailleurs-, un pacte a été conclu. Il a donné aux hommes leur autonomie pleine et entière. La Terre nous appartient. Libre à nous de sauver notre prochain ou de lui faire du mal, de nous guérir les uns les autres, de répandre le bien. Peu importe les religions et les croyances, la leçon est la même pour tous : soyez sympa.

DARYNDA JONES, CHARLEY DAVIDSON T.11 – Onze tombes au clair de lune

Osh fit le tour du pick-up pour ouvrir la portière. Garrett me hissa sur la banquette, mais je passai les bras autour de son cou, secouée par un gros sanglot. J’eus toutes les peines du monde à ravaler mes larmes. Quand Osh haussa un sourcil, peut-être parce que sa veste commençait à glisser, je saisis sa chemise et l’attirai contre Garrett et moi.

Ils se prêtèrent patiemment à ce triple câlin pendant que je reprenais lentement le contrôle de mes émotions en pagaille. Garrett passa un bras autour de mes épaules, et Osh, autour de ma taille.

Je ne saurais dire combien de temps nous restâmes ainsi, mais Osh finit par me ramener dans le présent en demandant :

– Bon, on se le fait, ce plan à trois ?

DARYNDA JONES, CHARLEY DAVIDSON T.12 – Douze tombes sans un os

– Arrête-la, dis-je.

– Pour quel motif ? demanda-t-il.

– Pour avoir redéfini le concept de la vieille bique salope sans cœur.

– Je ne suis pas sûr que ce soit reconnu par le Code pénal, ma puce.

DARYNDA JONES, CHARLEY DAVIDSON T.13 – Treize tombes de malheur

Voilà pour cet article beaucoup trop long ! J’espère qu’il t’a plu et donné envie d’aller découvrir cette fabuleuse saga qu’est Charley Davidson de Darynda Jones.

Surtout, dis-moi ce que tu as pensé de ce nouveau format d’article où je te parle de séries complètes. Tu vois des choses qui pourraient être améliorées ? Des suggestions ? Ou pour toi tout était parfait 🙄 ?

Et concernant Charley Davidson de Darynda Jones : Tu connais cette saga de nom ? Tu comptes la lire ? Tu l’as déjà lue ? Qu’en as-tu pensé ?

N’hésite pas à venir confronter tes idées, je t’attends !

Amandine Stuart

Au Suivant Poste

Précedent Poste

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Feedbacks en ligne
Voir tous les commentaires

© 2021 DES RÊVES DANS LA MARGE

Thème par Anders Norén

0
J'aimerais avoir ton avis sur cet article ! N'hésite pas à laisser un commentaire !x
()
x