DES RÊVES DANS LA MARGE

Pumpkin Autumn Challenge 2022 : Partons pour L’Étrange Cueillette !

Nous y sommes. Le moment que toute la bookosphère (sauf moi) semblait attendre est arrivé.

L’automne est là.

Et comme je l’ai déjà expliqué ici, c’est loin d’être ma saison préférée. Mais il faut dire que s’il y a bien une chose que j’ai plaisir à voir revenir à chaque début d’automne, c’est bien le Pumpkin Autumn Challenge (PAC) !

J’ai adoré y participer l’année dernière pour la première fois. Il m’avait accompagné tout au long de l’automne pour mon plus grand plaisir.

Alors cette année, je suis au taquet : j’ai sauté sur la vidéo de Guimause dès sa sortie, je me suis commandé de nouveaux thés chez The Gilmore Witch qui s’accorderont parfaitement à l’occasion, et j’ai craqué pour quelques éléments de déco adaptés pour la saison – histoire d’adapter mon intérieur à mon état d’esprit. Je ne sais pas comment on peut être plus prêt que ça. Ah, si, je sais. Avec ma PAL du Pumpkin Autumn Challenge !!

Bref, voici donc ce que tu vas retrouver dans cet article :

Alors sans plus attendre… C’est parti !

Pssst ! Rendez-vous à la fin de cet article. Une surprise t’y attend !

Mais attends, le Pumpkin Autumn Challenge, c’est quoi ?

Le Pumpkin Autumn Challenge est donc, comme son nom l’indique, un challenge littéraire (mais pas que) qui se déroule chaque année durant la saison automnale. Le but étant d’accorder au maximum nos lectures avec l’ambiance et le temps de cette période de l’année.

Organisé depuis 6 ans par Guimause, de la chaîne YouTube Le Terrier de Guimause, il a commencé à évoluer dans le temps et à s’étendre aussi aux univers du cinéma et du gaming.

Les modalités du challenge

Si tu veux tout savoir sur le challenge, je te laisse regarder la vidéo ou lire l’article de Guimause qui, j’en suis sûre, saura répondre à toutes tes interrogations :

Mais pour récapituler rapidement, sache que :

  • Le challenge se déroule du 4 Septembre au 4 Décembre.
  • Pour participer : fais entrer tes lectures dans au moins l’un des quatre menus (ou thèmes) définis par Guimause.
  • Pour valider ton challenge, deux solutions :
    • valider deux sous-catégories par menu choisi ;
    • pour traverser le challenge de manière plus globale :
      • Formule « Une faim de loup-garou » : Valider une sous-catégorie par menu (lire 4 livres),
      • Formule « Ça s’appelle avoir les crocs » : Valider deux sous-catégories par menu (lire 8 livres),
      • Formule « Un appétit de goule » : Valider trois sous-catégories par menu (lire 12 livres).
  • Pour plus de convivialité, tu peux rejoindre le Groupe Facebook du challenge.
  • Pour un maximum de partage, tu peux utiliser les hashtags :
    • #PumpkinAutumnChallenge de manière générale,
    • #PALduPAC pour partager ta PAL en début de challenge,
    • #VideoCLUBduPAC pour la section films et séries,
    • #GAMERduPAC pour la section jeux vidéo.

Ma pile à lire

Bon, je pense que tu t’en doutes, j’ai choisi de m’attaquer à la formule « Un appétit de goule » qui pour rappel consiste à valider trois sous-catégories par menu, c’est-à-dire à lire un total de 12 livres.

Alors, sans plus tarder, passons au nerf de la guerre : la constitution de ma pile à lire !

Menu 1 : Automne Frissonnant

Ghost Hunt

Exorcisme / Chasseur de fantôme / Possession / Enquête

Titre : Anatomy : A Love Story

Autrice : Dana Schwartz

Édition : Albin Michel

Nombre de pages : 408

Résumé de l’éditeur :

Hazel est une jeune aristocrate à l’avenir tout tracé. Promise à un cousin, son rôle est de se préparer à devenir une épouse dévouée et soumise. Pourtant, Hazel rejette cette fatalité. Passionnée de médecine et aspirante chirurgienne, elle décide de braver les interdits liés à son sexe et à sa classe sociale pour suivre en secret des cours d’anatomie.

C’est alors qu’elle fait la rencontre de Jack, un voleur de cadavres travaillant pour le compte de l’université où elle étudie. À ses côtés, elle se sent plus libre et audacieuse que jamais. Et quand elle découvre que certains grands chirurgiens et membres de l’aristocratie réalisent d’étranges expériences sur les cadavres, elle décide de mener l’enquête…

Pourquoi ce choix ? : Je réserve ce livre pour ce moment depuis sa sortie ! Avec les thèmes qu’il semble traiter et son ambiance dark academia, ce livre à littéralement l’air d’avoir été écrit pour le PAC ! Surtout qu’avec tous les excellents avis qui fleurissent dessus, je ne peux que me réjouir de cette future lecture !!

Titre : Alex Stern – T.01 : La Neuvième Maison

Autrice : Leigh Bardugo

Édition : De Saxus

Nombre de pages : 524

Résumé de l’éditeur :

Alors qu’elle se remet de ses blessures à la suite d’un massacre inexpliqué, Alex Stern se voit proposer d’intégrer l’université Yale au sein de la Maison Léthé. Cette société secrète a pour mission de contrôler l’usage de la magie au sein des huit autres maisons que compte la prestigieuse institution. La jeune femme doit cette position enviable quoique dangereuse à un talent très particulier : elle est capable de voir les fantômes. Mais un soir, elle est témoin d’un meurtre d’une violence rare. Son enquête la confrontera à des forces qui défient l’imagination…

Pourquoi ce choix ? : Déjà présent dans ma PAL du PAC de l’année dernière, ce livre n’avait finalement pas trouvé sa place dans mon programme. Mais cette fois-ci, je le sens, c’est la bonne ! Là aussi, niveau dark academia, ont va être servis. J’ai si hâte !!

Le Portrait du Mal

Une couverture avec un visage et/ou une peinture (sinistre, si possible)

Titre : Toute une moitié du monde

Autrice : Alice Zeniter

Édition : Flammarion

Nombre de pages : 240

Résumé de l’éditeur :

« S’il y avait un message diffusé dans des haut-parleurs avant l’entrée en territoire de fiction, il ressemblerait, curieusement, à celui des assurances ou des banques jointes par téléphone : Patientez quelques instants, vous allez être mise en relation… Ce que je cherche, sans doute, depuis le début, en tant que lectrice et en tant qu’écrivaine, ce sont des récits qui me permettent d’entrer en relation avec des êtres qui me sont inconnus et me deviendront proches, tout comme des récits qui leur permettent – à l’intérieur de la fiction – des relations riches, complexes et fragiles. »

Avec Toute une moitié du monde, Alice Zeniter écrit un livre hautement stimulant, fondé sur ses expériences personnelles de lectrice avant tout, mais d’écrivaine aussi, un livre qui nous invite à repenser nos façons de lire les histoires qu’on nous raconte. C’est aux lecteurs que nous sommes qu’il s’adresse, c’est avec eux qu’il converse, avec autant de sérieux que d’allégresse, autant d’humour que d’érudition. Ce livre est tout simplement l’histoire d’une femme qui aimerait qu’on ouvre en grand les fenêtres de la fiction.

Pourquoi ce choix ? : Après l’excellent essai Je suis une fille sans histoire, Alice Zeniter ne pouvait que me hyper avec sa nouvelle sortie de la rentrée littéraire !

Titre : La Princesse de Clèves

Autrice : Madame de La Fayette

Édition : Le Livre de Poche

Nombre de pages : 250

Résumé de l’éditeur :

« La magnificence et la galanterie n’ont jamais paru avec tant d’éclat que dans les années du règne de Henri second », et c’est bien sur le théâtre de la brillante cour des Valois que se noue et se joue la passion de la princesse de Clèves et du duc de Nemours. Passion tacite, et qui ne s’exprime longtemps que par des signes : un portrait dérobé, la couleur d’un vêtement au tournoi, la soudaine émotion d’un visage. Passion tragique, aussi, dont la mort est la conséquence imprévue.

Si La Princesse de Clèves, lors de sa parution en 1678, est le livre le plus immédiatement commenté de son époque, c’est que, sans rompre totalement avec le roman antérieur, il y introduit le souci de vraisemblance et de brièveté qui caractérise alors la nouvelle, et concilie de manière neuve narration et psychologie. Le premier des romans d’analyse ? Certainement. Mais simplement, aussi, un grand roman sans romanesque.

Pourquoi ce choix ? : Ceci s’annonce comme une lecture beaucoup moins emballante, mais que veux-tu, il fallait bien que j’intègre quelques lectures obligatoires pour la fac. Peut-être que ça me permettra de me motiver un peu !

Des Sakuma Drops au milieu des lucioles

Historique / Drame / Biographie / Mémoires / Frère et Sœur

Titre : Journal d’un écrivain

Autrice : Virginia Woolf

Édition : 10/18

Nombre de pages : 576

Résumé de l’éditeur :

Sa vie durant, Virginia Woolf a tenu un journal. Des 26 volumes qui ont fini par le composer, son mari Leonard Woolf a choisi d’extraire certains passages, notamment centrés sur son travail d’écrivain et de critique littéraire, mais pas seulement. En résulte un livre débordant de vie et d’une passion difficile à contenir, et qui mêle anecdotes, réflexions sur l’écriture, confessions intimes, mais aussi considérations amères sur un monde lacéré par la guerre ; le livre d’un écrivain porté par « l’insatiable désir d’écrire quelque chose de valable avant de mourir ; le sentiment dévorant de la brièveté et de la fièvre de la vie. » A mi-chemin entre la littérature et la vie, ces pages offrent le portrait le plus direct et le plus fascinant d’un immense auteur, et de son époque.

Pourquoi ce choix ? : Dans ma PAL depuis une petite éternité, ce n’est pourtant pas l’envie qui me manque pour me lancer dedans. En même temps, quoi de mieux que de plonger au cœur des pensées de Virginia Woolf ?

Titre : Berlin-Alexanderplatz

Auteur : Alfred Döblin

Édition : Folio

Nombre de pages : 640

Résumé de l’éditeur :

Franz Biberkopf sort de prison, où il purgeait une lourde peine pour avoir tué sa femme. Il est fermement décidé à mener désormais une vie honnête. Mais dès la rencontre avec Reinhold, souteneur et petite frappe sans scrupule, ce vœu pieux semble impossible à tenir. Mêlé à toutes sortes de trafics, Franz commence à en savoir trop sur Reinhold. Dès lors commence pour lui une lente et terrifiante descente aux enfers… Le roman d’Alfred Döblin, paru en 1929 à Berlin, est un monument unique de la littérature mondiale. Il capte les bruits de la ville, nous plonge dans la vie du petit peuple des prostituées et des malfrats, nous fait sentir les fracas d’une métropole qui broie ceux qui se perdent dans sa nuit.

Pourquoi ce choix ? : Autre livre obligatoire pour mes cours, je crois que celui-ci me fait encore moins envie que le précédent… Souhaite-moi bonne chance !

Menu 2 : Automne de l’Étrange

Les Mystérieux Habitants de Pottsfield

Automne / Halloween / Samhain

Titre : A Poem for Every Autumn Day

Autrice : Allie Esiri

Édition : Macmillan Children’s Books

Nombre de pages : 288

Résumé de l’éditeur :

Within the pages of Allie Esiri’s gorgeous collection, A Poem for Every Autumn Day you will find verse that will transport you to vibrant autumnal scenes, from harvest festival to Remembrance Day. The poems are selected from Allie Esiri’s bestselling poetry anthologies A Poem for Every Day of the Year and A Poem for Every Night of the Year.

Perfect for reading aloud and sharing with all the family, this book dazzles with an array of familiar favourites and remarkable new discoveries. These seasonal poems – together with introductory paragraphs – have a link to the date on which they appear.

Pourquoi ce choix ? : Découvert dans la PAL des Chroniques du Hérisson, je suis extrêmement attirée par ce livre depuis. Et quoi de mieux qu’une bonne dose de poésie pour parfaitement adhérer au mood automnal ?

Titre : L’Arbre d’Halloween

Auteur : Ray Bradbury

Édition : Folio

Nombre de pages : 176

Résumé de l’éditeur :

Pour Halloween, Tom Skelton se déguise en squelette et parcourt la ville avec ses copains, en quête de friandises. Mais cette année, le jeune Joe Pipkin ne les accompagne pas. Où peut-il bien être? Un homme inquiétant finit par leur ouvrir sa porte et va les entraîner dans un bien curieux voyage, de l’Égypte ancienne en Irlande, en passant par Paris et le Mexique, à la découverte des mystères de cette fête des morts. Ainsi, peut-être Tom et ses amis retrouveront-ils leur copain Joe et perceront-ils les secrets de l’Arbre d’Halloween?

On retrouve dans L’Arbre d’Halloween, conte fantastique et poétique, tout l’univers de Ray Bradbury : l’enfance, les voyages, l’automne, la mort… On retrouve également le talent qui en a fait l’un des plus grands auteurs du XXe siècle.

Pourquoi ce choix ? : Le livre idéal pour le week-end halloweenesque qui s’annonce, surtout qu’il est signé par le grand Ray Bradbury !

La Cueillette des Champignons

Forêt / Récolte / Poison / Petit Peuple

Titre : Blackwater – T.04 : La Guerre

Auteur : Michael McDowell

Édition : Monsieur Toussaint Louverture

Nombre de pages : 255

Résumé du tome 1, La Crue :

Pâques 1919, alors que les flots menaçant Perdido submergent cette petite ville du nord de l’Alabama, un clan de riches propriétaires terriens, les Caskey, doivent faire face aux avaries de leurs scieries, à la perte de leur bois et aux incalculables dégâts provoqués par l’implacable crue de la rivière Blackwater.

Menés par Mary-Love, la puissante matriarche aux mille tours, et par Oscar, son fils dévoué, les Caskey s’apprêtent à se relever… mais c’est sans compter l’arrivée, aussi soudaine que mystérieuse, d’une séduisante étrangère, Elinor Dammert, jeune femme au passé trouble, dont le seul dessein semble être de vouloir conquérir sa place parmi les Caskey.

Pourquoi ce choix ? : Cela fait quelque temps déjà que je lis un tome de la série chaque mois, alors il n’y a aucune raison pour que la tradition ne se poursuive pas durant le PAC !

Titre : Blackwater – T.05 : La Fortune

Auteur : Michael McDowell

Édition : Monsieur Toussaint Louverture

Nombre de pages : 255

Résumé du tome 1, La Crue :

Pâques 1919, alors que les flots menaçant Perdido submergent cette petite ville du nord de l’Alabama, un clan de riches propriétaires terriens, les Caskey, doivent faire face aux avaries de leurs scieries, à la perte de leur bois et aux incalculables dégâts provoqués par l’implacable crue de la rivière Blackwater.

Menés par Mary-Love, la puissante matriarche aux mille tours, et par Oscar, son fils dévoué, les Caskey s’apprêtent à se relever… mais c’est sans compter l’arrivée, aussi soudaine que mystérieuse, d’une séduisante étrangère, Elinor Dammert, jeune femme au passé trouble, dont le seul dessein semble être de vouloir conquérir sa place parmi les Caskey.

Pourquoi ce choix ? : Et comme le challenge se déroule sur plusieurs mois, je me devais d’inclure plusieurs tomes de la série !

“In the dark I hear a call”

(Dark) Fantasy / Ambivalence / Quête / Duplicité / Pouvoir / Obscurité / Lumière / Destinée / Loyauté / Mauvaise Influence

Titre : Nevernight – T.02 : Les Grands Jeux

Auteur : Jay Kristoff

Édition : De Saxus

Nombre de pages : 793

Résumé du tome 1, N’oublie jamais :

Dans un pays où trois soleils ne se couchent presque jamais, une tueuse débutante rejoint une école d’assassins, cherchant à se venger des forces qui ont détruit sa famille.

Fille d’un traître dont la rébellion a échoué, Mia Corvere parvient de justesse à échapper à l’anéantissement des siens. Livrée à elle-même et sans amis, elle erre dans une ville construite sur les ossements d’un dieu mort, recherchée par le Sénat et les anciens camarades de son père.

Elle possède un don pour parler avec les ténèbres et celui-ci va la mener tout droit vers un tueur à la retraite et un futur qu’elle n’a jamais imaginé.

À 16 ans, elle va devenir l’une des apprentis du groupe d’assassins le plus dangereux de toute la République : L’Église rouge. La trahison et des épreuves l’attendent dans les murs de cet établissement où l’échec est puni par la mort. Mais si elle survit à cette initiation, Elle fera partie des élus de Notre-Dame du Saint-Meurtre, et elle se rapprochera un peu plus de la seule chose qu’elle désire : la vengeance.

Pourquoi ce choix ? : Après mon énorme coup de cœur pour le premier tome de la trilogie, je suis plus qu’impatiente de découvrir la suite de cette histoire qui ne pourrait pas mieux coller à l’ambiance du PAC !

Titre : Dark Rise – T.01

Autrice : C.S. Pacat

Édition : BigBang

Nombre de pages : 544

Résumé de l’éditeur :

Une nouvelle ère de Ténèbres se profile…

L’ancien monde et sa magie ne sont plus. Ses héros sont morts, ses châteaux en ruine, et la bataille épique entre l’ombre et la lumière a sombré dans l’oubli. Seuls les Stewards s’en souviennent, et veillent, siècle après siècle, pour protéger l’humanité du retour du Roi obscur.

Jeune docker de seize ans à Londres, Will est en fuite, pourchassé par les hommes qui ont tué sa mère. Lorsqu’il apprend que sa destinée est de rejoindre les Stewards, Will se retrouve brusquement plongé dans leur monde de légendes et de magie, où il commence un entraînement rigoureux en vue de jouer un rôle déterminant dans la bataille qui s’annonce contre l’Obscurité.

Les jeunes descendants des combattants des deux camps n’ont d’autre choix que d’investir les rôles qui leur sont destinés. Celui de Will sera de se tenir au côté des derniers héros de la Lumière pour empêcher la destruction de son monde.

Pourquoi ce choix ? : Le chef d’œuvre que fut Prince Captif nous a démontré le talent incommensurable de C.S. Pacat. Alors évidemment que je vais me jeter sur sa nouvelle parution dès que possible !

“Sois vent, rêve, cendre et néant. Sois nuit, noir, âme et souhait”

Conte / Gothique / Macabre / Sorcière / Sauvetage / Disparition

Titre : Le Peuple de l’air – T.03.5 : Comment le Prince Cardan en est venu à détester les histoires

Autrice : Holly Black

Édition : Rageot

Nombre de pages : 192

Résumé de l’éditeur :

Il était une fois un prince cruel…

Avant d’être un prince cruel ou un roi maléfique, Cardan était un enfant Fae avec un cœur de pierre et une langue acérée. Grâce à ce nouvel ouvrage richement et magnifiquement illustré, nous plongeons au fond de son âme et considérons pour la première fois les événements de son point de vue. Nous découvrons des petits détails de sa vie avant Le Prince cruel et une aventure qui s’étend au-delà de La Reine sans royaume… C’est surtout pour les lecteurs l’occasion d’un délicieux retour au royaume de Domelfe… ou d’une première découverte, pleine de danger, de romance, d’humour et de drame.

Pourquoi ce choix ? : C’est Cardan. C’est Holly Black. C’est l’univers du Peuple de l’air. Donc le rendez-vous est pris. Compte sur moi pour me jeter dessus dès le jour de sa sortie !!

Titre : Witch and God – T.03 : Insoumise Méroé

Autrice : Liv Stone

Édition : BMR

Nombre de pages : 560

Résumé du tome 1, Ella la Promise :

Ella est une jeune sorcière sans dons, enjouée et pétillante, vivant tranquillement dans le monde des humains, où elle suit des cours à l’Université de Springfall. Cette année encore, elle va assister aux côtés de ses deux puissantes sœurs à la fête de la communauté des sorcières. Mais cette édition est particulière  : les sorcières et les dieux ont décidé de faire cesser le conflit qui perdure entre eux depuis des décennies. Pour sceller cette paix, ils organisent un mariage entre un représentant de chaque communauté.

Ella est outrée d’apprendre que sa sœur Méroé est la sorcière désignée pour cette union, et encore plus lorsque le maître des dieux, Zeus, présente le futur marié  : son petit-fils Deimos, dieu de la Terreur. Froid et arrogant, ce dernier a la forme terrible et noire de la nuit. Ella ne peut pas y croire : hors de question que sa sœur épouse l’incarnation même de la Terreur  !

Mais Deimos bouleverse les négociations en refusant la fiancée qui lui est imposée. Il désigne lui-même la promise qu’il a choisie  : la sorcière sans dons à laquelle personne ne s’attendait, Ella.

Pourquoi ce choix ? : Encore une fois, j’ai bien l’intention de continuer mes séries durant le PAC. Et s’il y a bien quelque chose qui me tient particulièrement à cœur, c’est bien le dernier tome de cette incroyable trilogie qui mêle sorcières, mythologie, romance et complots politiques !

Menu 3 : Automne Douceur de Vivre

Deux citrouilles en valent mieux qu’une

Lire, commencer ou terminer une duologie

Titre : Nos chemins de travers

Autrice : Georgia Caldera

Édition : J’ai lu

Nombre de pages : 504

Résumé de l’éditeur :

« Je m’étais juré que, s’il ne devait y en avoir qu’une parmi toutes les autres, ce serait elle. Et cependant, ce jour-là… »
Depuis des années, Louis et Emma se côtoient sans vraiment se connaître. Au lycée, au centre équestre, et même à la fac, il est ce garçon populaire, star des concours et de sa promo, pour qui toutes les filles craquent en dépit de son arrogance. Timide et réservée, Emma, elle, n’a qu’un objectif : passer inaperçue. Leurs rapports se résument donc à une ignorance cordiale jusqu’au jour où Louis décide d’humilier publiquement la jeune femme.

Mais un tragique accident va remettre les compteurs à zéro. Après avoir mordu la poussière, Louis se heurte à une solitude cruelle et inattendue, qui lui montre la réalité sous un tout autre jour.

Emma sera-t-elle prête, elle aussi, à reconsidérer son jugement pour l’aider à se relever ?

Pourquoi ce choix ? : Cela fait longtemps déjà que j’entends parler de cette duologie signée par la renommée Georgia Caldera. Je n’en ai entendu que de très bons avis, donc j’ai hâte de pouvoir me faire ma propre opinion !

Titre : Nos vagues à l’âme

Autrice : Georgia Caldera

Édition : J’ai lu

Nombre de pages : 416

Pourquoi ce choix ? : Et comme il paraît que le premier tome se termine d’une façon tout à fait désastreuse pour notre âme, je ne pouvais qu’intégrer la suite !

La Maison Slanghsters

Humour / Livre Audio / Série Audio / Podcast

Titre : Ne t’arrête pas de courir

Auteur : Mathieu Palain

Édition : L’Iconoclaste

Nombre de pages : 422

Résumé de l’éditeur :

« Je voulais qu’il change. Qu’il s’en sorte. Qu’il arrête de voler et qu’il devienne champion olympique. Je rêvais. Je refusais de voir une réalité que pourtant il ne me cachait pas. » De chaque côté du parloir de la prison, deux hommes se dévoilent. L’un, Mathieu Palain, est devenu journaliste et écrivain alors qu’il se rêvait footballeur. L’autre, Toumany Coulibaly, cinquième d’une famille de dix-huit enfants, est un athlète hors normes et un braqueur de pharmacies. Champion le jour, voyou la nuit : il y a une « énigme Coulibaly » que Mathieu Palain tente d’éclaircir autant qu’il s’interroge sur lui-même.

« L’enfermement, l’amitié et la délinquance, pourquoi certains s’en sortent et d’autres pas. J’ai longtemps tourné autour de ces obsessions. Et puis j’ai rencontré Toumany. »

Pourquoi ce choix ? : Ce livre faisait partie de la sélection du Prix du Roman des Étudiants de l’année dernière, mais je n’ai pas eu l’occasion de le découvrir – à cause d’un manque de temps et d’envie. Alors, maintenant qu’il a non seulement remporté le prix mais aussi celui de l’Interallié, il est grand temps que je sache pourquoi ce roman à conquis tant de personnes ! Et je me dis que la découverte se fera certainement mieux sous le format audio.

Titre : La Vraie Vie

Autrice : Adeline Dieudonné

Édition : L’Iconoclaste

Nombre de pages : 216

Résumé de l’éditeur :

C’est un pavillon qui ressemble à tous ceux du lotissement. Ou presque. Chez eux, il y a quatre chambres. La sienne, celle de son petit frère Gilles, celle des parents, et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. La mère est transparente, soumise aux humeurs de son mari. Le samedi se passe à jouer dans les carcasses de voitures de la décharge. Jusqu’au jour où un violent accident vient faire bégayer le présent.

Dès lors, Gilles ne rit plus. Elle, avec ses dix ans, voudrait revenir en arrière. Effacer cette vie qui lui apparaît comme le brouillon de l’autre. La vraie. Alors elle retrousse ses manches et plonge tête la première dans le cru de l’existence. Elle fait diversion, passe entre les coups, et conserve l’espoir fou que tout s’arrange un jour.

Pourquoi ce choix ? : J’ai ce roman dans un coin de la tête depuis qu’Alex Bouquine en Prada a fait une chronique dithyrambique sur sa version audio qui l’avait complètement happée et bouleversée. Alors c’est mon tour d’expérimenter cette histoire !

Il n’y a jamais trop d’épices dans ma pumpkin pie !

Nourriture / Enfance / Famille / Transmission / Plaisir Non-Coupable

Titre : Harry Potter – T.01 : Harry Potter à l’École des sorciers

Autrice : J.K. Rowling

Édition : Gallimard Jeunesse

Nombre de pages : 320

Résumé de l’éditeur :

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais un mystère entoure sa naissance et l’effroyable V., le mage dont personne n’ose prononcer le nom.

Pourquoi ce choix ? : Cette catégorie transpire littéralement l’univers de J.K. Rowling. Ce qui est parfait puisque ça fait longtemps que je prévois une relecture. Sooo, let’s go !

Titre : Harry Potter – T.02 : Harry Potter et la Chambre des Secrets

Autrice : J.K. Rowling

Édition : Gallimard Jeunesse

Nombre de pages : 368

Résumé de l’éditeur :

Une rentrée fracassante en voiture volante, une étrange malédiction qui s’abat sur les élèves, cette deuxième année à l’école des sorciers ne s’annonce pas de tout repos ! Entre les cours de potions magiques, les matchs de Quidditch et les combats de mauvais sorts, Harry et ses amis Ron et Hermione trouveront-ils le temps de percer le mystère de la Chambre des Secrets ?

Pourquoi ce choix ? : Et comme, comme tout le monde le sait, cette histoire est purement addictive… Je compte rapidement enchaîner avec la suite !

Chante-moi une chanson Sassenach

Mythes et Légendes / Voyage dans le Temps / Magie / Dépaysement

Titre : Book of Night

Autrice : Holly Black

Édition : De Saxus

Nombre de page : 320

Résumé de l’éditeur :

Charlie Hall has never found a lock she couldn’t pick, a book she couldn’t steal, or a bad decision she wouldn’t make. She’s spent half her life working for gloamists, magicians who manipulate shadows to peer into locked rooms, strangle people in their beds, or worse. Gloamists guard their secrets greedily, creating an underground economy of grimoires. And to rob their fellow magicians, they need Charlie.

Now, she’s trying to distance herself from past mistakes, but going straight isn’t easy. Bartending at a dive, she’s still entirely too close to the corrupt underbelly of the Berkshires. Not to mention that her sister Posey is desperate for magic, and that her shadowless and possibly soulless boyfriend has been keeping secrets from her. When a terrible figure from her past returns, Charlie descends back into a maelstrom of murder and lies. Determined to survive, she’s up against a cast of doppelgängers, mercurial billionaires, gloamists, and the people she loves best in the world – all trying to steal a secret that will allow them control of the shadow world and more.

Pourquoi ce choix ? : Quand j’ai entendu que De Saxus allait publier un nouveau roman de Holly Black, je n’ai pas hésité une seule seconde. Je veux retrouver sa plume et le don unique qu’elle a pour nous raconter des histoires.

Titre : La Vie invisible d’Addie Larue

Autrice : V.E. Schwab

Édition : Lumen

Nombre de pages : 696

Résumé de l’éditeur :

Une vie dont personne ne se souviendra… Une histoire que vous ne pourrez plus jamais oublier…

Une nuit de 1714, dans un moment de désespoir, une jeune femme avide de liberté scelle un pacte avec le diable. Mais si elle obtient le droit de vivre éternellement, en échange, personne ne pourra jamais plus se rappeler ni son nom ni son visage. La voilà condamnée à traverser les âges comme un fantôme, incapable de raconter son histoire, aussitôt effacée de la mémoire de tous ceux qui croisent sa route.

Ainsi commence une vie extraordinaire, faite de découvertes et d’aventures stupéfiantes, qui la mènent pendant plusieurs siècles de rencontres en rencontres, toujours éphémères, dans plusieurs pays d’Europe d’abord, puis dans le monde entier. Jusqu’au jour où elle pénètre dans une petite librairie à New York : et là, pour la première fois en trois cents ans, l’homme derrière le comptoir la reconnaît. Quelle peut donc bien être la raison de ce miracle ? Est-ce un piège ou un incroyable coup de chance ?

Pourquoi ce choix ? : Ce roman était aussi dans ma PAL du PAC de l’année dernière, mais je n’ai pas eu l’occasion de m’y plonger. Alors j’aimerais vraiment pouvoir le faire pour cette édition. Et pour me donner une chance supplémentaire d’y arriver, j’ai programmé une lecture commune avec ma meilleure amie qui participe aussi au challenge ! De quoi nous motiver à fond !!

Menu 4 : Automne Rayonnant

“We’re all born naked and the rest is drag”

LGBTQIA+ / Amour de Soi / Diversité / Inclusivité

Titre : Au Premier Regard – T.01 : Dis-moi que c’est réel

Auteur : T.J. Klune

Édition : Bookmark

Nombre de pages : 504

Résumé de l’éditeur :

Est-ce que vous croyez au coup de foudre ?

Ce n’est pas le cas de Paul Auster. Paul ne croit pas à grand-chose du tout. Il a trente ans, quelques kilos en trop, et ses meilleures qualités sont son esprit acerbe et les commentaires hauts en couleur qu’il distribue pendant que sa vie se déroule devant ses yeux. Ses amis les plus proches sont un chien à deux pattes nommé Roulettes et une drag queen quasiment bipolaire nommée Helena Handbasket. À cause d’un travail sans avenir, il bosse dans un box qui vide lentement son âme, et si le perroquet homophobe de sa grand-mère l’insulte encore une fois, Paul va lui tordre le cou.

Débarque alors Vince Taylor.

Vince est tout ce que Paul n’est pas : sexy, confiant en lui, et pas vraiment une lumière. Et pour une raison quelconque, Vince drague Paul sans relâche. Vince doit se ficher de lui, parce qu’il n’y a pas moyen que Vince veuille quelqu’un comme Paul.

Mais quand Paul renverse Vince avec sa voiture – de façon complètement involontaire style s’il-meurt-ce-ne-serait-pas-un-homicide – il est forcé de voir Vince sous un nouveau jour. La seule chose qui empêche Paul de croire en Vince, c’est lui-même – et c’est un obstacle que Paul ne semble pas tout à fait capable de surmonter. Mais quand la tragédie frappe la famille de Vince, Paul doit mettre de côté toutes les notions le concernant et se tenir au côté de l’homme qui pense qu’il est parfait comme il est.

Pourquoi ce choix ? : Cette catégorie à l’intitulé si réjouissant était littéralement faite pour contenir des livres de T.J. Klune. Alors voici le premier tome de la série qu’il me tarde de découvrir depuis que j’ai croisé ses personnages dans le troisième tome de L’Ours, la loutre et le moustique.

Titre : Au Premier Regard – T.02 : Dis-moi que je rêve

Auteur : T.J. Klune

Édition : Bookmark

Nombre de pages : 656

Pourquoi ce choix ? : Et comme j’ai fini par remarquer que les seconds tomes sont toujours mes préférés chez T.J. Klune, voici la suite qui, je l’espère, saura tenir toutes ses promesses !

“You cannot eat the money”

Écologie / Post-Apocalyptique / Anticipation / Science-Fiction

Titre : Kate Daniels – T.03 : Attaque Magique

Auteurs : Ilona Andrews

Édition : Bookmark

Nombre de pages : 300

Résumé du tome 1, Morsure Magique :

Atlanta pourrait être une ville charmante s’il n’y avait pas la magie…

Lors d’une vague magique, les mages lancent leurs sorts, des monstres apparaissent, les armes à feu cessent de fonctionner et les voitures ne démarrent plus.
Puis la technologie reprend le dessus et la vague magique se retire aussi vite qu’elle est arrivée en laissant derrière elle toutes sortes de problèmes paranormaux.

Kate Daniels est une mercenaire de la magie chargée de régler ces problèmes.

Mais quand son tuteur est assassiné, sa soif de justice va la mener au cœur d’une confrontation entre les Nécromanciens et les Changeformes d’Atlanta.

Les deux clans se tiennent mutuellement pour responsables d’une série de meurtres que Kate va devoir élucider.
Et même si elle a conscience que cette mission dépasse ses compétences, cela lui convient parfaitement.

Pourquoi ce choix ? : Comme tu l’as certainement remarqué depuis le début de cette PAL, j’essaie d’avancer dans mes séries en cours. C’est le cas de celle-ci que je prends de plus en plus de plaisir à découvrir au fur et à mesure de l’avancée des tomes et du développement de l’univers et de la trame !

Titre : Les Liens du Sang – T.02 : Il y a de la magie dans l’air

Autrice : Helen Harper

Édition : Bookmark

Nombre de pages : 355

Résumé du tome 1, Un Tempérament de Feu :

De prime abord, Mack est peut-être une humaine d’apparence ordinaire, mais elle vit avec une meute de métamorphes en Cornouailles, dans la province anglaise, après y avoir été abandonnée par sa mère quand elle était encore enfant. Elle souhaite désespérément être acceptée par sa famille adoptive, et pas seulement parce que beaucoup la détestent de n’être qu’une simple humaine : pour une raison inconnue, son sang n’accepte pas la transformation.

Avec ses cheveux roux et son tempérament de feu, Mack est incroyablement douée en combat, et quand l’alpha de sa meute est brutalement assassiné, elle jure de le venger. Malheureusement, le meurtre attire l’attention des membres de la Fraternité (les dirigeants du monde des métamorphes) qui n’hésiteront pas à massacrer la petite meute provinciale de Mack s’ils découvrent qu’une humaine s’y cache depuis son enfance.

Et malheureusement, Corrigan, Seigneur Alpha de la Fraternité, montagne de muscles aux yeux verts, n’est pas du genre à se laisser facilement duper…

Pourquoi ce choix ? : Toujours dans mon optique de poursuivre mes séries, j’ai l’intention de m’attaquer à la suite des Liens du Sang, dont le premier tome m’avait laissée mitigée – mais je pense que cela était dû à la version audio dont la voix de la narratrice ne m’avait pas convaincue. Alors j’ai bon espoir que ce tome 2 en lecture physique saura relever le niveau et plus me séduire.

Le Don des Merriwick

Bienveillance / Amour / Aider son Prochain / Guide / Sororité / Relation / Guérison

Titre : Le Chœur Singulier de Milly Davis

Autrice : S.A. Yarmond

Édition : Hurlevent

Nombre de pages : 752

Résumé de l’éditeur :

Milly Davis est une écrivaine à la confiance fragile. Si le premier tome de sa saga historique, Les espérances des femmes Templeton, s’est retrouvé sur les étals de toutes les plus grandes librairies du monde, son syndrome de l’imposteur a refait surface à l’apparition de critiques dénonçant des anachronismes.

Encouragée par Lyrah, avec qui elle entretient une amitié épistolaire depuis des années, Milly décide de braver troubles anxieux et timidité maladive en retrouvant les bancs de la fac d’histoire. Sous l’impulsion de son entourage et pour le bien de sa saga, elle sollicite l’aide d’Alphard Burton, professeur d’archivistique, qui accepte de lui prêter main-forte dans ses recherches.

Fouilles dans les rayonnages poussiéreux d’une librairie mystérieuse et discussions passionnées autour d’une tasse de thé bouleversent alors son quotidien habituellement casanier, et à mesure que l’histoire d’Isadorah Templeton s’écrit, celle de Milly se tisse également.

Entre les réunions du club d’activistes véganes de sa grand-mère, la fantasque Maggie, les rendez-vous studieux avec son professeur et l’écriture de son second roman, le train de vie de Milly s’intensifie, tant et si bien qu’elle peine à voir les évidences qui se dressent sur son chemin.

Des plaines écossaises battues par le vent aux allées sombres d’une librairie clandestine, Milly partira en quête de deux destins, celui de l’héroïne de son roman et le sien.

Pourquoi ce choix ? : Franchement, est-ce que tu as vu ce résumé ? Il transpire l’automne. Je l’aurai volontiers lu dès sa sortie il y a quelques mois, mais il ne fait que sortir en version ebook. Alors, il est temps ! Et je sais déjà que ça va être un sacré moment de lecture.

Titre : The Love Hypothesis – T.01

Autrice : Ali Hazelwood

Édition : HauteVille

Nombre de pages : 480

Résumé de l’éditeur :

Olive Smith, étudiante en troisième année de thèse, ne croit pas aux relations durables ; Anh, sa meilleure amie si, raison pour laquelle Olive se trouve dans le pétrin. Afin de convaincre Anh qu’elle est heureuse en amour, Olive ne peut se contenter d’un simple mensonge : les scientifiques ont besoin de preuves. Comme tout biologiste qui se respecte, Olive panique et embrasse le premier homme qu’elle voit. Or cet homme n’est autre qu’Adam Carlsen, jeune professeur sexy et tyrannique à Stanford. Contre toute attente, Adam accepte de prétendre être son petit ami. Plus surprenant encore : il est parfait en tout point. Soudain, leur expérience est proche de la combustion, et Olive découvre que tester ses hypothèses sur l’amour peut s’avérer dangereux quand c’est son propre cœur qu’on met sous un microscope…

Pourquoi ce choix ? : C’est LA romance dont j’entends parler depuis beaucoup trop longtemps. Et franchement, je l’aurai lu en anglais cet été si je n’avais pas découvert au dernier moment qu’il allait être traduit et publié en Septembre… Donc, ce sera une de mes lectures obligées du Pumpkin Autumn Challenge de cette année, car je ne peux tout simplement plus attendre pour plonger dans cette histoire qui s’annonce plus que réjouissante !

Ai-je atteint mon objectif ?

C’est ici que je rassemble au fur et à mesure tous les livres que j’ai réussi à lire pour le challenge, ainsi que les liens vers mes chroniques. Un lien vers cet article est également présent dans la fiche technique de mes lectures, signifiant que ce livre a été lu dans le cadre de l’édition 2022 du Pumpkin Autumn Challenge.

  • La Princesse de Clèves de Madame de Lafayette
  • Witch and God – T.03 : Insoumise Méroé de Liv Stone

Le mot de la fin

Et voilà pour la présentation de ma PAL de quinze mètres de haut qui marque le début de mon Pumpkin Autumn Challenge !

Et comme promis au début de cet article, voici une petite surprise : Je mets à disposition ici, rien que pour toi, le template Notion que j’ai créé pour suivre mon challenge ! Grâce à lui, tu pourras non seulement suivre l’avancée du mon challenge en temps réel, mais aussi le dupliquer afin d’en avoir ta propre utilisation (tu n’auras qu’à y entrer tes lectures) !

Sur une échelle de 1 à 10, à quel point te réjouis-tu de l’arrivée de l’automne ? Est-ce que, toi aussi, tu participes au PAC ? Il y a combien de livres dans ta PAL ?

Amandine Stuart

5/5 - (3 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2022 DES RÊVES DANS LA MARGE

Thème par Anders Norén