DES RÊVES DANS LA MARGE

Ali Hazelwood, The Love Hypothesis

Résumé de l’éditeur

Hy-poth-è-se (nom commun)

Supposition ou tentative d’explication faites sur la base de preuves limitées, servant de point de départ à des recherches plus poussées.

Exemple : d’après les informations disponibles et les données collectées à ce jour, mon hypothèse est que plus je me tiens éloignée de l’amour, mieux je me porte.

Olive Smith, étudiante en troisième année de thèse, ne croit pas aux relations durables ; Anh, sa meilleure amie si, raison pour laquelle Olive se trouve dans le pétrin. Afin de convaincre Anh qu’elle est heureuse en amour, Olive ne peut se contenter d’un simple mensonge : les scientifiques ont besoin de preuves. Comme tout biologiste qui se respecte, Olive panique et embrasse le premier homme qu’elle voit. Or cet homme n’est autre qu’Adam Carlsen, jeune professeur sexy et tyrannique à Stanford. Contre toute attente, Adam accepte de prétendre être son petit ami. Plus surprenant encore : il est parfait en tout point. Soudain, leur expérience est proche de la combustion, et Olive découvre que tester ses hypothèses sur l’amour peut s’avérer dangereux quand c’est son propre cœur qu’on met sous un microscope…

Hauteville

Fiche technique

Titre The Love Hypothesis

Autrice : Ali Hazelwood

Édition – Collection : Hauteville – Comédie Romantique

Nombre de pages : 480

Date de parution : 07.09.2022

Âge : À partir de 17 ans

Prix : 19.95€

Remarque : J’ai lu ce livre dans le cadre de l’édition 2022 du Pumpkin Autumn Challenge.

Mon avis

Qui n’a pas encore entendu parler de ce The Love Hypothesis ? Je ne sais pas. En tout cas, de mon côté, ça faisait des mois que je l’avais repéré et qu’il m’appelait très fortement. J’ai même été à deux doigts de le lire en anglais cet été… C’est pour dire ! Mais, juste avant de sortir ma carte bleue, j’ai appris que les Éditions Hauteville avaient annoncé sa sortie en France pour Septembre… J’ai donc pris mon mal en patience et ai très soigneusement intégré The Love Hypothesis à ma PAL du Pumpkin Autumn Challenge !

Et le moment tant attendu est enfin arrivé : J’ai pu plonger dans cette histoire qui m’avait si bien tapé dans l’œil ! Et il est grand temps pour moi de te parler de cette lecture !!

C’est validé !

Je ne vais pas passer par quatre chemins : J’ai adoré ma lecture ! Ce roman est un petit bonbon de douceur, de drôlerie et d’amour. Vraiment, si tu cherches une histoire réconfortante parce que l’automne te donne le cafard, il n’y a pas à hésiter : c’est The Love Hypothesis qu’il te faut !

Le point de départ qui est décrit dans le résumé (”Olive panique et embrasse le premier homme qu’elle voit”) me faisait un peu peur (Parce que… Sérieux ?!), mais je te rassure : C’est vraiment la scène d’ouverture du roman qui passe très vite et ne prend pas une ampleur malvenue.

On passe tout de suite au cœur de l’histoire : ce faux couple qui se crée entre un professeur titulaire tyrannique et une doctorante dans le développement de biologie de l’université de Stanford. Et excuse-moi de me répéter, mais juste au cas où tu aurais mal lu… C’était absolument génial !!

J’ai adoré absolument tous les aspects de cette histoire – que ce soit la romance en slow-burn, l’environnement universitaire, ou les sujets plus sensibles et importants qui donnent corps au récit.

Romcom

Les personnages sont vraiment super attachants. Je me suis tout de suite liée à Olive, une fille responsable, qui a la tête sur les épaules, qui connaît ses objectifs et se donne les moyens de les atteindre. Mais ce qui m’a le plus étonné chez elle, c’est qu’elle est une spécialiste des comédies romantiques. Elle voit donc très bien ce qui est en train de lui arriver, les choses qui se profilent… et elle essaie de les éviter ! Ce qui fait que les clichés du genre sont souvent remodelés. Et ça, c’était vraiment très intelligent de la part de Ali Hazelwood qui nous offre quelque chose de frais et d’inattendu !

Je n’ai pas non plus grand-chose à redire en ce qui concerne Adam. C’est un bon personnage masculin, duquel il est facile de tomber amoureuse, attachant même si quelque peu inaccessible et mystérieux (sinon ça ne serait pas marrant). Il m’a beaucoup fait sourire (tout comme Olive), bien que parfois certains de ses comportements m’aient légèrement interrogée. (J’étais en mode : C’est pas un peu limite ça, mon gars ?) Mais c’était plus sur un ou deux détails qui sont vite oubliables et sans grande importance.

Leur dynamique à tous les deux est juste délectable. Je me suis régalée à lire leurs échanges et leurs réactions qui mon souvent fait rire. Ils se complètent dans leurs ressemblances et leurs différences et offrent une histoire que l’on aime voir évoluer doucement et inéluctablement.

Attention, ça ne veut pas dire que parfois (souvent) on n’aimerait pas les secouer un bon coup parce qu’ils ne sont pas capables de voir ce qu’ils ont juste devant les yeux depuis le début. Bien sûr que si. Mais c’est le principe des romances, et encore une fois, ce n’est pas fait de façon trop lourde. Donc personnellement, ça ne m’a pas vraiment dérangée.

La vraie fac

Autre chose qui est vraiment bien faite ? C’est tout l’environnement de cette romance qui ce déroule en milieu universitaire. Et autant te dire qu’on est loin de ce qu’on peut trouver dans les séries à la After, Off-Campus, Jeu de …, et compagnie où les personnages ont deux cours dans la journée et tout leur temps pour développer leur vie perso. Parce que, spoiler alert, ça ne se passe pas du tout comme ça dans la vraie vie !

Dans la vraie vie, c’est un rythme effréné que vivent les étudiants, et plus tu montes en niveau d’études, pire c’est ! Je ne crois pas que les gens qui n’ont jamais eu à écrire de thèse peuvent s’imaginer tout ce que ça représente. Parce que le milieu universitaire est si codifié et unique que c’est quelque chose de très singulier à retranscrire, entre les doctorants, les professeurs, les thèses, les recherches, les articles à écrire, le stress, la course au plus méritant, au plus doué… Mais Ali Hazelwood arrive à décrire tout ça de façon si juste que s’en était parfois assez perturbant, mais surtout extrêmement bienvenu !!

Olive n’a que son boulot à l’esprit, trouve à peine le temps de faire des pauses pipi et est constamment au bord du burn-out, malgré qu’elle soit absolument passionnée par ce qu’elle fait et qu’elle ne se voit pas faire autre chose. Alors tu penses bien qu’elle n’a absolument pas de temps à accorder à sa vie amoureuse ! Et ça rendait enfin les choses réelles et intéressantes !

Trigger Warning

Mais ce qui contribue aussi à rendre The Love Hypothesis plus réel, ce sont les sujets plus sensibles et importants qu’il traite.

On y parle notamment beaucoup de harcèlement sexuel et de comment réagir face à la situation. Je ne développerai pas beaucoup plus ce point, mais il me paraissait important de l’évoquer puisque c’est le seul véritable Trigger Warning du roman. Sache toutefois qu’il est abordé avec beaucoup de prévenance (même si les faits en eux-mêmes sont très violents) et de considération pour les victimes.

En bref

En bref, The Love Hypothesis de Ali Hazelwood fut une excellente lecture que je te recommande à 1000%, parce que c’est si choupinou que tu oublieras à coup sûr tout ce qui se passe autour de toi ! C’est une comédie romantique qui se joue des clichés du genre, soutenue par une plume et un esprit espiègle. On ne s’ennuie jamais, les pages se tournent toutes seules parce qu’on ne peut pas se détacher de ces personnages et de leur quotidien. Vraiment, un livre à découvrir !!

La citation

– Mais vous pourriez partager ma chambre.

La façon dont il le proposait, sur un ton calme et sensé, donnait presque l’impression que ce n’était pas une affaire d’État. Et Olive faillit tomber dans le panneau, jusqu’à ce que ses oreilles et son cerveau semblent enfin se connecter l’un à l’autre et qu’elle parvienne à saisir le sens de ses propos.

Qu’elle.

Pouvait partager.

Sa chambre.

Olive savait pertinemment ce que partager les quartiers de quelqu’un signifiait, même pour un laps de temps très court. Dormir dans la même chambre impliquait de voir des pyjamas embarrassants, d’établir un roulement pour la salle de bains, d’entendre quelqu’un se retourner dans tous les sens pour trouver une position confortable sous les draps. Dormir dans la même chambre impliquait… Non. Hors de question. C’était une très mauvaise idée. Et Olive commençait à se dire qu’elle avait atteint son quota pour un moment. Donc elle s’éclaircit la voix.

– Je ne pourrais pas, en fait.

Il acquiesça calmement. Mais ensuite, ensuite il demanda tout aussi calmement “Pourquoi ?”, et elle eut envie de se cogner la tête contre la table.

– Je ne pourrais pas.

– C’est une chambre double, bien sûr, argumenta-t-il, comme si cette information aurait pu la faire changer d’avis.

– Ce n’est pas une bonne idée.

– Pourquoi ?

– Parce que les gens penseront que…

Elle remarqua le regard d’Adam et se tut aussitôt.

– Bon, d’accord. Ils le pensent déjà. Mais bon.

– Mais ?

– Adam, dit-elle en se massant le front. Il n’y aura qu’un seul lit.

Il fronça les sourcils.

– Non, comme je vous l’ai dit, c’est une chambre double…

– Non. Ça ne sera pas le cas. Il n’y aura qu’un seul lit, c’est certain.

Il lui jeta un regard perplexe.

– J’ai reçu la confirmation de réservation l’autre jour. Je peux vous la transférer si vous voulez ; elle dit que…

– Peu importe ce qu’elle dit. C’est toujours un seul lit.

Il la dévisagea, l’air confus, et elle soupira. De toute évidence, il n’avait jamais regardé de comédie romantique ou lu de romance de toute sa vie.

Ali Hazelwood, The Love Hypothesis

Ma note

Le mot de la fin

Toi aussi, tu trouves que Novembre est le mois le plus triste de l’année ? Si c’est le cas, voici une astuce pour le rendre plus doux et joyeux : Lire The Love Hypothesis de Ali Hazelwood 😉

À bientôt pour un nouvel article !

Amandine Stuart

4.7/5 - (7 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

2 Commentaires

  1. Léa 6 novembre 2022

    Ben moi je n’en avais pas entendu parler alors merci pour les gens qui vivent dans une grotte xD
    Une question : c’est dans la catégorie new romance ? ou romance simplement ?

    • Amandine Stuart 6 novembre 2022 — Auteur d'un article

      Avec plaisir 😜 !
      Alors je dirai que c’est seulement une romance. Bien que, si c’est bien ce que sous-entend ta question, il y a en effet une scène (ou plutôt une nuit) assez spicy et bien détaillée. Mais ce n’est qu’une fois, et les autres moments ne sont vraiment pas poussés 😉

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2022 DES RÊVES DANS LA MARGE

Thème par Anders Norén