DES RÊVES DANS LA MARGE

S. A. Yarmond, Le Chœur Singulier de Milly Davis

Résumé de l’éditeur

Milly Davis est une écrivaine à la confiance fragile. Si le premier tome de sa saga historique, Les Espérances des femmes Templeton, s’est retrouvé sur les étals de toutes les plus grandes librairies du monde, son syndrome de l’imposteur a refait surface à l’apparition de critiques dénonçant des anachronismes.

Encouragée par Lyrah, avec qui elle entretient une amitié épistolaire depuis des années, Milly décide de braver troubles anxieux et timidité maladive en retrouvant les bancs de la fac d’histoire. Sous l’impulsion de son entourage et pour le bien de sa saga, elle sollicite l’aide d’Alphard Burton, professeur d’archivistique, qui accepte de lui prêter main-forte dans ses recherches.

Fouilles dans les rayonnages poussiéreux d’une librairie mystérieuse et discussions passionnées autour d’une tasse de thé bouleversent alors son quotidien habituellement casanier, et à mesure que l’histoire d’Isadorah Templeton s’écrit, celle de Milly se tisse également.

Entre les réunions du club d’activistes véganes de sa grand-mère, la fantasque Maggie, les rendez-vous studieux avec son professeur et l’écriture de son second roman, le train de vie de Milly s’intensifie, tant et si bien qu’elle peine à voir les évidences qui se dressent sur son chemin.

Des plaines écossaises battues par le vent aux allées sombres d’une librairie clandestine, Milly partira en quête de deux destins, celui de l’héroïne de son roman et le sien.

Éditions Hurlevent

Fiche technique

Titre Le Chœur Singulier de Milly Davis

Autrice : S. A. Yarmond

Édition : Hurlevent

Nombre de pages : 750

Date de parution : 06.07.2022

Âge : À partir de 17 ans

Prix : 25.00€

Remarque : J’ai lu ce livre dans le cadre de l’édition 2022 du Pumpkin Autumn Challenge.

Mon avis

Bon, je te préviens, cette chronique risque fort d’être brouillonne et de partir dans tous les sens. Parce que j’ai été tellement foudroyée par cette lecture que je ne sais même pas par où commencer cet avis. Mais je vais essayer de faire de mon mieux.

Rareté

Alors, commençons par le commencement et mettons tout de suite les choses à plat : Le Chœur Singulier de Milly Davis fut un énorme coup de cœur. Quelque chose d’assez fracassant pour qu’une fois entrée dans mon livre, je ne veuille plus retrouver la réalité du dehors. Ce fut une plongée immersive et totale auprès de Milly, ce personnage auquel je me suis tant attachée et que je me suis tellement approprié. À tel point que chacune de ses épreuves, de ses doutes, de ses joies et de ses rencontres sont devenues les miennes. J’étais Milly. Je suis Milly.

Parce que cette lecture est une salvation. Pour toutes les personnes que l’on qualifie de “différentes”, celles et ceux qui ne rentrent pas vraiment dans le moule formé par la société. C’est une ode au non-conformisme et à la singularité qui nous encourage à être nous-même, sans maquillage et sans détour.

Vraiment, je ne crois pas qu’une autre histoire puisse être comparée à celle-ci. Parce qu’elle est aussi inclassable. Elle fait fit des genres préétablis pour emprunter à chacun d’eux une spécificité, et finir par devenir un assemblage de tout ça. Une sorte de Frankenstein absolument magnifique qui aurait trouvé l’amour qu’il mérite. (Pardonne-moi cette métaphore qui n’est pas des plus élégantes.) À la fois roman initiatique, roman historique, roman d’amour, roman épistolaire, roman de voyage, qui mêle le comique, au tragique et au feel-good, tout cela avec une ambiance dark academia juste parfaite… Ça fait beaucoup, me direz-vous. Et bien figure-toi que pas du tout. C’est parfois un peu surprenant, peut-être. Mais tout s’accorde si parfaitement que Le Chœur Singulier de Milly Davis finit par former une œuvre unique et idéale.

Incarnation

J’ai adoré rencontrer chacun de ses personnages, que ce soit Milly, sa famille avec sa grand-mère Maggie et son gang de septuagénaires véganes, ou ses amis Larry, Alphard, Lyrah et Isadorah. Nous voyons les destins de chacun s’écrire, se croiser, s’entremêler et évoluer de façon à ce qu’on s’attache à eux, forcément. Personnages principaux comme secondaires, peu importe, puisque chacun va être mis en lumière à un moment ou un autre du récit et beaucoup vont évoluer dans des directions que l’on n’aurait pas nécessairement soupçonnées en entrant dans le roman.

Mais je veux surtout m’attarder sur Isadorah, qui est pour moi le second personnage principal du Chœur Singulier de Milly Davis. Alors que techniquement, celui-ci est encore moins tangible que tous les autres. Parce qu’Isadorah est en réalité un personnage de fiction dans la fiction. Elle est l’héroïne des Espérances des femmes Templeton, la saga historique et féministe qu’écrit Milly.

On rencontre Isadorah en douceur, en apprenant à la connaître petit à petit grâce aux extraits du journal d’écriture de Milly. Et très vite, cette jeune fille est devenue pour moi tout aussi importante qu’elle ne l’est pour son autrice. Parce qu’Isadorah se fait le reflet de quelque chose d’essentiel : la place des femmes dans notre société. Et on se rend vite compte que, finalement, les résonances entre passé et présent sont là, de manière indéniable. Mais je crois aussi qu’Isadorah est une sorte de double de Milly. Que la première aide la seconde à prendre du recul sur sa propre vie. Très sincèrement, si j’apprenais demain que Les Espérances des femmes Templeton sortait en librairie, je me jetterai dessus sans hésiter une seule seconde !!

Pluralité

Parce que oui, Le Chœur Singulier de Milly Davis parle de processus d’écriture. Mais pas que. Les amoureux de la papeterie ne pourront que s’y retrouver. Tout comme celles et ceux qui chérissent l’écriture, sous toutes les formes qu’elle peut prendre. Les adeptes du teatime se retrouveront au paradis puisque, chez Milly, pas une journée ne passe sans avoir eu au moins une tasse fumante entre les mains. (Tu n’imagines pas à quel point ma “Wishlist Thés & Infusions” à pu grossir au cours de ma lecture.) Les fans des paysages magiques de l’Écosse et des Highlands seront servis, eux aussi. Tout comme les adeptes de la mode. Ou encore toutes celles et ceux qui se retrouvent dans les valeurs véganes et féministes.

Enfin voilà, je ne pense pas qu’il soit nécessaire que je m’étende plus puisque je ne ferais que ressasser l’essentiel, c’est-à-dire que cette lecture fut un gros coup de cœur, de ceux qui marquent une vie de lectrice. Et je ne peux donc que t’encourager à te tourner vers elle !

En bref

En bref, Le Chœur Singulier de Milly Davis de S. A. Yarmond fut un énorme coup de cœur placé sous le signe de l’atypique et du non-conformisme, ce qui ne l’a rendu que plus beau. Avec son héroïne si attachante, ses personnages si vivants et ses thématiques si variées et réconfortantes – ce roman devient une véritable lecture cosy, un doudou qui ne nous épargne pas toujours, mais qui saura à coup sûr nous redonner de la joie de vivre.

Ma note

La citation

C’était cela, finalement, écrire. Mettre sa vie entre parenthèses quelques temps pour vivre celle des autres, travestir son quotidien, devenir quelqu’un d’autre et ressentir avec force et mimétisme des émotions pourtant étrangères à soi.

S. A. Yarmond, Le Chœur Singulier de Milly Davis

Le mot de la fin

Si je peux me permettre un dernier conseil avant de clôturer cet article : Va faire un tour sur le compte Instagram des Éditions Hurlevent. Tu y trouveras une superbe esthétique, en plus de les encourager dans la naissance et le développement de leur projet. Le Chœur Singulier de Milly Davis était en effet leur première parution… et leur seconde, La Duchesse de Buckingham, ne devrait pas tarder à rejoindre ma bibliothèque pour une expérience de lecture qui sera, je n’en doute pas, tout autant à la hauteur !

À bientôt pour un nouvel article !

Amandine Stuart

5/5 - (3 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2022 DES RÊVES DANS LA MARGE

Thème par Anders Norén