Des rêves dans la marge

Des lectures variées et des avis sincères

Chronique Lecture | Les Extraordinaires – T1, de T.J. Klune

Couverture du premier tome de la série Les Extraordinaires de T.J. Klune.

Résumé des Extraordinaires de T.J. Klune

Certaines personnes sont extraordinaires.

D’autres sont juste extra.

Il n’est pas rare de voir le ciel de Nova City s’illuminer sous les combats opposant Shadow Star et Pyro Storm, les deux Extraordinaires ennemis qui n’hésitent pas à user de leurs pouvoirs défiant l’imagination.

Dans les rues de la ville, guettant la moindre de leurs apparitions dans l’espoir d’une rencontre, se trouve Nick, un jeune homme atteint de Trouble Déficit de l’Attention avec Hyperactivité. Il est également l’auteur de fanfictions le plus populaire du fandom des Extraordinaires.

Son rêve absolu est de rencontrer Shadow Star, le faire tomber fou amoureux de lui et l’épouser.

Et pour cela, il a une idée géniale… enfin, selon lui :

Il va devenir, à son tour, un Extraordinaire !

Éditions De Saxus

Fiche technique

Titre Les Extraordinaires – T1

Auteur : T.J. Klune

Édition : De Saxus

Nombre de pages : 496

Date de parution : 26.10.2023

Âge : À partir de 14 ans

Prix : 18.90€

Remarque : J’ai lu ce livre dans le cadre de l’édition 2023 du Pumpkin Autumn Challenge.

Mon avis sur Les Extraordinaires de T.J. Klune

Est-ce que ma dernière lecture d’un livre de T.J. Klune remonte à février dernier avec Sous la porte qui chuchote ? Oui. Est-ce que c’était il y a bien trop longtemps ? Oui aussi.

Je n’ai donc pas attendu bien longtemps après la sorte du premier tome des Extraordinaires pour m’y plonger corps et âme, en lecture commune avec @b.luefern – parce qu’on est toujours mieux à deux pour fangirler ensemble sur un roman de T.J. Klune. Même si j’avoue qu’il y a quelque chose que je redoutais un peu avec ce roman-ci : il se classe dans le genre Young Adult, chose avec lequel j’ai de plus en plus de mal ces derniers temps. Mais tu ne seras certainement pas étonné que je te dise que c’est passé comme une lettre à la poste.

Les super-héros en scène dans Les Extraordinaires

Je suis immédiatement tombée sous le charme de Nick, cet ado de 16 ans orphelin de mère depuis peu, atteint de TDAH qu’il réprime par traitement médicamenteux strict et qui est totalement fasciné par les Extraordinaires (deux super-héros) qui s’affrontent dans sa ville… Au point que ça tourne un peu à l’obsession. La preuve : il écrit une fanfiction les mettant en scène et décide un beau jour de trouver le moyen de devenir à son tour un Extraordinaire. Parallèlement, on suit aussi sa vie au lycée, avec ses deux copines lesbiennes et Seth, son meilleur ami d’enfance qui commence à lui échapper depuis l’épisode de “la Grande Romance de Nick et Owen”. Mais tout ça c’est du passé, et la nouvelle année scolaire qui commence sera on ne peut plus normale, comme il l’a promis à son père policier qui s’inquiète beaucoup pour lui. (Mon œil.)

Gif d'un super-héros en train de voler, pour illustrer ma chronique des Extraordinaires de T.J. Klune.

Et bon sang, je crois que T.J. Klune pourrait écrire n’importe quoi, que je trouverais quand même ça génial. La preuve : j’ai frôlé le coup de cœur avec ce premier tome des Extraordinaires.

Une histoire qui nous réserve bien des surprises

Parce que comme d’habitude, on s’attache diablement aux personnages qu’on aime suivre dans leur quotidien et leurs délires. On lit les fanfics de Nick en rigolant comme des baleines. On le regarde essayer de surmonter la mort de sa mère qui lui manque terriblement et essayer de se construire quelque chose de nouveau à deux avec son père. On compatit face à son traitement qu’il déteste et qu’il est pourtant contraint de prendre face à un TDAH envahissant qu’il ne contrôle pas. On le voit embarquer ses potes dans ses missions foireuses pour devenir un Extraordinaire. Et on se dit que c’est bien, et qu’à force de connaître T.J. Klune on voit un peu où tout ça veut en venir…

Et puis bam ! D’un seul coup il y a un truc qui nous tombe sur le coin du nez, un truc qu’on n’avait absolument pas vu venir et qui remet en question tout ce qu’on croyait savoir. Et même si c’est un peu sadique, j’adore quand on arrive à se moquer de moi comme ça.

Parce que si la lecture commence doucement et de façon relativement classique, elle ne fait en réalité que monter en tension – les choses prennent de plus en plus d’ampleur au fur et à mesure de l’avancée des chapitres… Pour se terminer sur un final incroyable, digne d’un film de super-héros façon Hollywood. Avec en plus un petit chapitre bonus qui vient se glisser après les remerciements et explose comme une bombe pour nous faire de nouvelles révélations qui viennent encore apporter une dimension supérieure à l’histoire. Heureusement que le T2, L’Embrasement, débarquera en librairie dès la semaine prochaine : le 14 décembre.

Gif d'un calendrier où est entouré une date, avec écrit "save the date", pour illustrer ma chronique des Extraordinaires de T.J. Klune.

Les Extraordinaires : entre romance et comédie

Et je ne l’ai pas encore précisé, mais il y a évidemment une romance. (Parce que, que serait un roman de T.J. Klune sans romance ? On se le demande.) Celle-ci est un peu différente des autres dans le sens où il y a un résidu de triangle amoureux dedans, mais crois-en l’allergique aux triangles amoureux : Celui-ci n’en est pas vraiment un, parce qu’on voit très vite où tout ça va mener, pour notre plus grand plaisir ! J’aime Seth d’amour (moi qui pour une fois craque pour le gentil, c’est un jour à marquer d’une pierre blanche). Il est tellement mignon et éprouve un tel attachement pour Nick que s’en est juste adorable. Tout comme le fait que ce dernier ne voit absolument pas ce qu’il a sous les yeux, ce qui rend les choses encore plus délectables. Bref, c’est trop chou.

Je suppose que je n’ai pas non plus besoin de rappeler que, comme dans tous les romans de T.J. Klune, l’humour est au rendez-vous dans Les Extraordinaires. Nick a un don pour se fourrer dans des situations hilarantes, accompagné des autres personnages qui lancent des répliques comiques toutes les deux secondes. Ce qui fait finalement de ce roman la parfaite parodie des films de super-héros que l’on connaît tous.

En bref

En bref, le premier tome de la trilogie Les Extraordinaires de T.J. Klune est une réussite pour laquelle j’ai frôlé le coup de cœur. Mignon, drôle, émouvant, épique et explosif, ce roman nous réserve bien plus que ce qu’il peut laisser paraître et fait montre de beaucoup de profondeur. Entre fanfiction et parodie, une parfaite histoire de super-héros qui nous réserve bien des surprises ! À lire absolument (comme tous les romans de T.J. Klune ?).

Ma note

Ma note : 17/20

La citation des Extraordinaires de T.J. Klune

“Ça faisait un moment que Seth n’était pas passé”, commenta son père ce soir-là, lorsqu’ils se retrouvèrent seuls. Cap avait dit qu’il devait rentrer pour retrouver sa femme, et Seth qu’il était censé dîner avec son oncle et sa tante. Il avait paru sur le point d’ajouter quelque chose alors que Nick et lui se tenaient sous le porche, puis il avait secoué la tête, souri et dit qu’il le textoterait plus tard. Nick l’avait regardé s’éloigner dans la rue jusqu’à ce qu’il disparaisse. “Tout va bien ?

– Ouais”, répondit-il en se dirigeant vers le canapé sur lequel Papa était assis, ses pieds en chaussettes posés sur la vieille table basse. Pour une fois, il semblait détendu. Nick aurait voulu que ça lui arrive plus souvent. “Du moins, je crois.”

Son père leva un sourcil. “Comment ça ?”

Nick réfléchit un moment. “J’ai l’impression qu’il me cache quelque chose, finit-il par répondre. Je ne sais pas. J’ai d’abord cru qu’il sortait avec quelqu’un, mais il dit que non.”

Son père ricana. “Fiston, je peux te garantir qu’il ne sort avec personne d’autre.

– Pourquoi ?

– Je crois qu’il a déjà tout ce qu’il lui faut. Il… prend son temps, c’est tout. Il attend que les choses soient claires.

– Quelles choses ?

– Ouais : il attend, c’est sûr.”

Nick se rembrunit. “Pourquoi tout le monde fait des mystères avec moi ?

– J’ai le droit, parce que je suis un adulte et ton père. C’est mon boulot de rester vague et de te rendre dingue.

– Et tu t’en sors très bien.

– Merci, fiston.”

Nick hésita. “Tu es un bon père.”

Papa sourit. “Tu n’es pas un mauvais fils. Tu veux regarder un film débile avec des trucs qui explosent au ralenti ? Je peux même faire du pop-corn, si ça te dit.”

Ce que Nick voulait vraiment, c’était remonter dans sa chambre et commencer à bosser sur la phase deux de son plan pour devenir un Extraordinaire. Mais il se dit que ça pouvait attendre. Il y avait de la place sur le canapé à côté de son père, et les explosions au ralenti, c’était toujours chouette. “Je vais mettre un bas de jogging, et je te retrouve ici avec le pop-corn dans cinq minutes. Mais tâche de ne mettre ni beurre ni sel dessus. Tu ne rajeunis pas.”

Son père leva les yeux au ciel. “Tu es dur en affaires.

– Il faut bien que quelqu’un le soit dans cette maison.

– Marché conclu. Bouge tes fesses.”

Nick bougea ses fesses.

Avant de quitter sa chambre pour redescendre au salon, il tendit la main vers la photo de sa mère. “On va bien, lui dit-il. Maintenant, on va bien.”

T.J. Klune, Les Extraordinaires – T1

Le mot de la fin

Cette lecture n’a d’ailleurs pas été sans me rappeler la géniale trilogie Le Gang des Prodiges de Marissa Meyer, que j’avais lue et adoré il y a quelques années :

Mais pas de panique ! Si les super-héros ne sont pas ton truc tu peux toujours te rabattre sur d’autres romans de T.J. Klune – un auteur à découvrir absolument si ça n’est pas encore fait :

En attendant de te retrouver là-bas, je te souhaite un bon samedi et un excellent week-end !

Tu as déjà lu un roman de T.J. Klune ? Tu aimes les histoires de super-héros ?

À bientôt pour un nouvel article !

Amandine Stuart

5/5 - (32 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2024 Des rêves dans la marge

Thème par Anders Norén