Des rêves dans la marge

Des lectures variées et des avis sincères

Chronique Lecture | Les MacCoy – T5 : Le Trèfle et l’Agneau, d’Alexiane Thill

Couverture de Le Trèfle et l'Agneau, le tome 5 de la saga des MacCoy d'Alexianne Thill.

Précédemment dans la série…

Résumé de Le Trèfle et l’Agneau

Les MacCoy, Tome 5

Pendant près de trente ans, Lachlan O’Connor a été le garant de l’ordre en Écosse, le défenseur du Code auquel les Clans se soumettent pour éviter que leurs conflits ne dégénèrent en bains de sang. Mais alors que l’affrontement entre Campbell et MacLeod s’intensifie, le Trèfle doit admettre qu’il est dépassé par les évènements. Son autorité remise en question, il voit l’œuvre de sa vie au bord de l’effondrement. Et ça, c’est sans compter un nouveau problème qui vient s’ajouter à la longue liste de ceux qu’il doit gérer : le retour de Megan MacCoy à Édimbourg…

Megan a laissé le système clanique et son titre d’héritière derrière elle pour offrir à sa fille, Catherine, une vie stable. Mais quand son passé la rattrape jusqu’à Londres, elle n’a pas d’autre choix pour protéger sa famille que de se tourner vers Lachlan, dans l’espoir qu’il lui vienne une nouvelle fois en aide afin de disparaître.

Cependant, ces retrouvailles rouvrent de nombreuses blessures, et déclenchent une série de conséquences que ni Megan ni Lachlan n’auraient pu anticiper. Alors que l’Écosse vacille au bord du chaos, échapperont-ils au pire ?

Éditions Hugo Roman

Fiche technique

Titre Les MacCoy – T5 : Le Trèfle et l’Agneau

Autrice : Alexiane Thill

Édition – Collection : Hugo Roman – New Romance

Nombre de pages : 358

Date de parution : 08.09.2022

Âge : À partir de 16 ans

Prix : 8.90€

Mon avis sur Le Trèfle et l’Agneau

Ça a été un véritable plaisir de replonger dans la saga des MacCoy. Ma lecture du T4 remontait au mois d’Avril et je me suis très vite rendu compte en commençant ma lecture que cette série, son univers et son ambiance m’avaient plus manquée que ce que je pensais.

Le retour des MacCoy

J’ai adoré ce T5 qui m’a vraiment permis de remettre le pied à l’étrier et de reprendre un rythme de lecture plus classique après mes lectures du début du mois d’août qui ont été trop lentes à mon goût. Je pense notamment au Pont des Tempêtes de Danielle L. Jensen, à L’Été de la sorcière de Kaho Nashiki ou à Mythos de Stephen Fry.

Tu l’auras compris, Le Trèfle et l’Agneau est un tome addictif au possible duquel j’ai eu le plus grand mal à me séparer pour ne serait-ce qu’accomplir mes tâches quotidiennes. (Tu as déjà essayé de te laver les dents pendant que tu lis ? Parce que je te le déconseille.)

Le Trèfle et l’Agneau : deux personnages mystérieux

Mais outre son rythme décadent, ce tome est incarné par des personnages forts, bien que très discrets depuis le début de la série. D’abord Megan, une héroïne présente depuis toujours dans les pensées des autres protagonistes mais que nous n’avions jamais rencontrée. C’est un fantôme entouré de mystères et de scandales qui va subitement faire sa réapparition dans le monde clanique pour trouver refuge auprès de Lachlan, le “maître d’école” des clans qui est là pour imposer sa neutralité, veiller à ce que les choses ne dérapent pas, régler les problèmes, effacer les traces et imposer des règles. Lui aussi était un personnage que l’on croisait régulièrement depuis le premier tome, mais qui restait un mystère parce qu’il ne laissait toujours entrevoir que la surface.

Gif d'un personnage qui pose une loupe devant son œil en déclarant "c'est un sacré mystère !"

Alexiane Thill est tout de suite parvenue à m’immerger auprès d’eux. Entre cette mère qui veut construire son modèle de famille, en-dehors d’un héritage qu’elle ne veut pas imposer à sa propre descendance, mais qui en même temps ne peut pas effacer l’amour et les souvenirs qu’elle partage avec son ancienne vie… Megan est tiraillée entre son passé et son présent. Et elle trouve finalement un point d’équilibre avec Lachlan qui incarne la justice et la neutralité de ce monde, en lequel il commence sérieusement à perdre foi en même temps qu’il perd de son pouvoir. C’est un homme régit par les règles et son sens du devoir, qui tente de se situer à l’écart de la barbarie des clans.

Et c’était juste trop bien. Alexiane Thill nous offre une romance comme je les aime : douce, lente et développée. J’ai adoré voir leur relation se construire pendant que les personnages évoluent aussi individuellement.

La guerre des clans

Mais ne va pas croire que Le Trèfle et l’Agneau ne soit qu’une romance, parce que ce serait une grave erreur ! On retrouve bien sûr tous les autres éléments qui font que j’adore cette série depuis le début : des complots politiques, des jeux de pouvoir, des trahisons et autres batailles dignes d’une guerre sans merci. Plus j’avance dans l’histoire, plus il devient difficile pour moi de t’en dire beaucoup sur cet aspect de l’intrigue : trop de risques de spoilers à l’horizon. Alors je me contenterai de dire qu’Alexiane Thill nous a encore réservé un scénario explosif, aux retournements de situations captivants et aux enjeux de plus en plus importants.

On sent que l’étau se resserre et que l’autrice pose les bases d’un tome final où tout sera permis et où il y aura à craindre pour nos personnages. Le dernier chapitre ne fait d’ailleurs que nous le prouver… Je ne sais pas comment je suis parvenue à me retenir de me jeter sur le sixième tome, mais une chose est sûre : ce sera un de mes passages obligés parmi mes lectures de Septembre ! Et je sens déjà que je ne suis pas à l’abri d’une bonne grosse dépression post-lecture… Mais nous en reparlerons en temps voulu !

Couverture de La Reine et le Clan, le tome 6 de la saga des MacCoy d'Alexianne Thill, pour illustrer mon avis sur le tome 5 : Le Trèfle et l'Agneau.

En bref

En bref, Le Trèfle et l’Agneau, le cinquième tome de la saga des MacCoy d’Alexiane Thill prouve encore une fois la qualité de cette série. Avec son addictivité folle, ses personnages mystérieux et forts qui se dévoilent et évoluent petit à petit, cette romance douce et ses retournements de situations explosifs (complots politiques, jeux de pouvoir, trahisons et batailles dignes d’une guerre sans merci sont au rendez-vous)… L’autrice pose les bases d’un sixième et dernier tome qui s’annonce déjà incroyable !

Ma note

Ma note : 15/20

La citation de Le Trèfle et l’Agneau

J’expulse l’air que je contenais avec obstination et pose ma joue sur le sommet de sa tête. Son odeur est le meilleur ancrage que je pouvais espérer. Je referme mes bras autour d’elle, la colle un peu plus, tandis que la peur de la perdre entame à nouveau son chemin dans ma poitrine.

– Je vois que c’est héréditaire.

Je lève les yeux vers Caleb, qui précise :

– Les histoires d’amour impossible.

– Qui a dit que ça l’était ? grondé-je.

Alexiane Thill, Les MacCoy – T5 : Le Trèfle et l’Agneau

Le mot de la fin

C’en est tout pour cette chronique de série qui avance bien… et dont j’ai tout autant hâte de découvrir la conclusion que je la redoute !

En attendant que cela arrive, je te propose d’aller (re)découvrir mes avis sur les tomes précédents de la saga des MacCoy d’Alexiane Thill :

En espérant avoir réussi à te convaincre de la qualité de cette série, je te souhaite un bon mercredi et une excellente fin de semaine !

Tu connais la saga des MacCoy d’Alexiane Thill ? Quel est ton tome préféré jusqu’à présent ?

À bientôt pour un nouvel article !

Amandine Stuart

5/5 - (24 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2024 Des rêves dans la marge

Thème par Anders Norén