DES RÊVES DANS LA MARGE

Road-Trip 2020 : À l’Est, toutes !

Je ne te l’apprends sûrement pas, mais cette année, les vacances de beaucoup de Français ont été bousculées. Partir ? Rester chez soi ? Reporter ? Annuler ? Changer de plan ? C’est cette dernière option que nous avons choisie : annuler un séjour de deux semaines à la mi-juillet en Espagne à 9 attendu avec ferveur depuis près d’un an, pour le remplacer par un petit road-trip d’une semaine à 3 à la découverte de notre belle France. Moins paradisiaque, mais plus safe. On verra l’année prochaine pour sortir des frontières.

Nous voilà donc, mes parents et moi, partis à organiser ce voyage en 3 étapes : Strasbourg et sa région, Dijon et ses alentours, pour finir en visite à de la famille à Annemasse (en Haute-Savoie). Tu l’as compris, si tu espérais que je te parle de mes orteils dans le sable et du bleu de la mer, tu risques d’être déçu. Puisque pour ce road-trip 2020 : à l’est, toutes !

Notre itinéraire…

L’Alsace, ça casse la baraque

Nous voilà donc partis en ce beau lundi 17 août, direction Illkirch, lieu de notre pied-à-terre pour les deux prochains jours. Et après 6 heures de trajet (l’occasion d’une bonne lecture numérique 😉) et notre installation à l’Hôtel d’Alsace, je peux te dire qu’il était 20 heures passées et qu’on était vraiment fatigués. Alors un petit repas bien sympathique après une petite marche pour se dégourdir les jambes et hop, hop, hop, tout le monde au dodo !

Strasbourg, mon amour

Ce n’est que mardi matin que nous avons pris le tram (juste à côté de l’hôtel) pour nous rendre dans la capitale alsacienne et européenne. Et, autant de le dire tout de suite : j’ai a-do-ré Strasbourg. C’est de loin l’étape de notre voyage que j’ai préféré. Pourquoi ? Parce que c’est une ville très originale et atypique. On y retrouve plusieurs ambiances complètement différentes à des endroits distincts. L’architecture, les maisons colorées et les toits sont magnifiques. Les gens sont vraiment gentils (ce qui n’est pas négligeable). Etc.

Je vais essayer de te montrer ça un peu plus en détails…

Sa Cathédrale

La cathédrale de Strasbourg est vraiment à la hauteur de sa réputation. De par son architecture extérieure d’abord : ses pierres grises, tous ses détails sculptés dans les murs, ses gargouilles, son toit de tuiles vertes vernies qui se repère de loin… Une splendeur que l’on pourrait admirer pendant des heures ! Intérieurement ensuite, avec sa très vaste nef, son orgue suspendu sur un balcon, ses artefacts, ses œuvres d’arts, mais aussi et surtout ses vitraux présents de tous les côtés, aux couleurs vives qui attirent ton œil, te réchauffent et t’intriguent. Et puis tu te rends compte qu’ils racontent une histoire, comme une fresque, et tu t’amuses à essayer (je dis bien essayer) de la décrypter.

https://static.actu.fr/uploads/2019/09/20190904_113915-854x641.jpg

La Grande-Île

La Grande-Île, c’est le vieux Strasbourg, celui qui nous vient du Moyen-Âge. Elle comprend : le quartier de la Cathédrale, la célèbre Maison Kammerzell et les grandes places.

Le quartier de la Cathédrale

Le quartier de la Cathédrale est pavé et entièrement piéton. C’est en fait l’hypercentre de Strasbourg, on y retrouve donc tout ce que l’on attend de cette ville d’histoire : des ruelles avec des commerces en tous genres (ça va de la galerie d’art, au magasin de bouche, en passant par la boutique de souvenir pour les touristes, …), des bâtiments datant de plusieurs centaines d’années uniques par leurs couleurs flashies et leurs colombages. Tout ça prenant des hauteurs assez vertigineuses, la raison étant (je l’ai appris là-bas) que la ville était auparavant entourée d’un mur d’enceinte, impossible donc pour les strasbourgeois de s’agrandir en s’étalant.

La Maison Kammerzell

Tu te demandes certainement ce que c’est, mais en réalité, je suis sûre que tu en as déjà entendu parler à l’occasion d’un des assez nombreux reportages que la télé lui a consacrés. La Maison Kammerzell est un restaurant très célèbre de Strasbourg se trouvant à deux pas de la Cathédrale. Ce qui fait ça particularité est qu’elle se situe dans un bâtiment très haut est très étroit, et les cuisines se trouvant tout en haut, les serveurs n’arrêtent pas de monter et descendre des escaliers d’un mètre de large, chargés d’immenses plateaux chargés à bloc. Autant te dire que c’est un exploit sportif et culinaire à part entière…

Donc : 1) Le cadre est magnifique, mais en plus, 2) elle est réputée pour être l’un des (sinon le) meilleurs restaurant de cuisine traditionnelle de la ville. Sa spécialité ? La choucroute de la mer. Et pour y avoir mangé le mardi soir, je peux te dire que c’était vraiment excellent. En plus, les serveurs sont tous charmants (point très important) et le montant sur le ticket de caisse à la fin du repas n’était franchement pas excessif. Et ne vas pas t’imaginer qu’on avait réservé trois semaines avant… pas du tout ! Il était 19h15 lorsque l’on est passé devant et on a tenté notre chance sans trop y croire :

 » – Bonjour, vous auriez une table pour trois pour ce soir ?

– Bonsoir, oui tout à fait. Côté rue ou côté Cathédrale ? »

Que demander de plus ?

En tout cas, si tu en as un jour l’occasion, je ne peux que te recommander d’aller découvrir la Maison Kammerzell !

Maison Kammerzell à partir de 96 €. Hôtels à Strasbourg - KAYAK
Les grandes places

Oui, je sais, des grandes places, c’est pas très intéressant. Mais ces deux-là vaillent le coup d’œil.

La place Kléber d’abord. C’est la plus grande place de Strasbourg, et pour cause, elle est vraiment immense. Et ici, chaque année, est installé le gigantesque sapin de noël. On peut aussi y voir la statue du général Kléber qui abrite ses cendres (parce qu’il a libéré la ville durant je ne sais plus quelle guerre). Tu y trouveras également un très long bâtiment néoclassique qui renferme un centre commercial.

La place Broglie ensuite. C’est la place où se déroule le marché tous les mercredis et vendredis, mais aussi le fameux marché de noël en sa saison. J’ai surtout aimé cette place pour les institutions qui l’entourent : un immeuble Art Nouveau, l’hôtel de ville, l’hôtel du gouverneur militaire, mais aussi l’opéra.

General Jean-Baptiste Kleber Statue (Strasbourg) : 2020 Ce qu'il faut  savoir pour votre visite - Tripadvisor

La Petite France

La Petite France est ce que j’ai préféré de toute ma découverte de Strasbourg. Imagine un peu… Tu es tranquillement en train de te balader au milieu de vieilles maisons à colombages de l’est de la France, et tout à coup tu te retrouves aux Pays-Bas.

C’était exactement ça. Je me suis retrouvée entourée d’eau. Des canaux et des écluses partout entourés d’une végétation impressionnante par son ampleur et ses couleurs. Toutes les maisons colorées flottaient presque sur l’eau. C’était vraiment magique. Des bateaux proposaient même d’embarquer pour une visite guidée. Un petit aperçu de Venise…

Vraiment à voir !

La Petite France - Office de tourisme de Strasbourg et sa Région

Le Neustadt

Ce quartier au nom imprononçable étonne parce qu’il dénote assez du reste de la ville. C’est en réalité un ancien quartier prussien, vestige du souvenir de l’Alsace allemande.

Il est constitué de bâtiments et de jardins très imposants, très droits et très carrés qui donnent l’impression de former de très gros blocs.

Peut-être un petit peu indigeste, mais même si ce n’est pas la partie que je garderai toujours en mémoire, c’est quand un pan important de l’histoire de la ville que nous trouvions essentiel de découvrir.

Neustadt, Strasbourg - Wikipedia

Obernai

Le mercredi 19, après notre longue journée strasbourgeoise, nous avons décidé d’aller explorer deux petits villages typiques avant de partir vers notre prochaine destination.

J’ai beaucoup apprécié Obernai, ce petit village de campagne tranquille à la petite rue commerçante comprenant : une immense quincaillerie où tu trouves littéralement tout et n’importe quoi, un petit magasin de vieux jouets en bois, un antiquaire, …

Nous avons petit-déjeuné dans un café d’habitués où la patronne était vraiment gentille et à nos petits soins.

J’en garderai un bon souvenir.

Obernai — Wikipédia

Riquewihr

En ce qui concerne Riquewihr, je suis plus mitigée…

Certes, c’est (paraît-il) un incontournable lorsqu’on visite l’Alsace, et donc j’aurais dû m’attendre à la flopée de monde présente dans la vieille ville fortifiée…

Mais non, ça ne l’a pas fait avec moi, malgré sa beauté et sa mignonnerie. Trop de monde. Trop de restaurants tous les 5 mètres, et de magasins sans aucune authenticité, simplement destinés à nous faire dépenser de l’argent pour des babioles inutiles. Un trop grand magasin de noël (en plein mois d’août) avec une trop longue queue de 28 mètres dehors… Trop de trop !

Comme quoi, parfois la célébrité ne fait pas la qualité…

Riquewihr - Riquewihr | Visit Alsace

La Bourgogne, sans vergogne

Nous voilà donc arrivés en fin de journée à Ruffey-Lès-Echirey où se trouve notre chambre d’hôtes, chez Simone, à l’âme de la terre.

Au passage, si un jour tu dois trouver où loger dans le coin, tu peux y aller les yeux fermés. Les chambres sont top, les terrasses privatives et le jardin sont reposants, l’accueil est chaleureux, la pièce principale grande et agréable, la cuisine à tomber par terre, et les petits déjeuners gargantuesques (fruits frais, yaourts, céréales, gâteaux maisons, fromages, charcuteries, œufs comme tu aimes les manger, … On brunchait plus qu’autre chose).

En parlant de petit-déjeuner, je suis tombée amoureuse des petits gâteaux du premier matin, et Simone m’a très gentiment recopié la recette. Et comme je suis une blogueuse d’enfer, je te la partage 😉. Fais-moi confiance, tu vas tomber dans les pommes tellement c’est bon. Idéal n’importe quand et surtout le soir avec un petit café. Voici donc en exclusivité, juste pour toi…

Dijon en tourbillon

Nous sommes donc partis le jeudi 20 au matin avec l’objectif de visiter Dijon, capitale de la Bourgogne.

Le Parcours de la Chouette

Le Parcours de la Chouette est une sorte de chasse au trésor, sans trésor (nul, je sais). Disons plutôt un circuit pédestre qui nous guide à travers la ville pour y découvrir ses 24 lieux importants. Il part de l’office de tourisme et s’inscrit avec des flèches incrustées par terre que nous n’avons plus qu’à suivre, sans oublier de lever les yeux, évidemment.

C’était sympa à faire, mais peut-être un peu long. Il faut dire que ce jour-là il faisait très chaud, alors marcher en plein soleil nous a rapidement fatigué…

Parcours de la Chouette à Dijon - Côte-d'Or en Bourgogne | Côte-d'Or  Tourisme

Le Musée des Beaux-Arts

Pour nous rafraîchir nous avons alors trouvé refuge au Musée des Beaux-Arts.
Il a été récemment rénové.

Situé dans l’ancien palais des ducs de Bourgogne, sa façade est vraiment splendide (un alliage entre la pierre, le métal et l’or). Il s’étend sur plusieurs étages qui ont chacun leur époque attribuée (du Moyen-Âge au XXI° siècle).

Ce fut une jolie expérience dont je me souviendrai, je pense. Malgré que je n’ai pas vu d’œuvre d’artiste célèbre (ce qui peut sembler logique quand on y pense, ils privilégient ceux de la région), certaines m’ont tout de même impressionné et marqué. Notamment les gigantesques tombeaux (dont une salle entière leur est réservée) des ducs de bourgogne Philippe le Hardi et son fils, Jean sans Peur. Mais aussi des œuvres et artistes contemporains, etc…

Musée des Beaux-Arts de Dijon

La Route des Vins et la ville de Mittelbergheim

Nous avons ensuite pris la route de Beaune, connue pour ses célèbres Hospices. Mes parents (surtout mon père, en fait) tenaient à empreinter la mythique Route des Vins, qui traverse des petits villages mais surtout beaucoup de vignes et vignobles, et au passage nous arrêter à Mittelbergheim, un des plus beaux villages de France, pour acheter quelques caisses de vin dans un domaine.

Concernant la Route des Vins, oui, c’était joli, mais je n’ai pas été très emballé. Les paysages se ressemble tous et ça devient vite redondant… Je pense que c’est très éloigné de mes centres d’intérêts et que j’ai finalement été assez hermétique à ce trajet.

Pareil pour la ville imprononçable. Elle a beau être un des plus beaux villages de France, je l’ai en fait trouvé assez étouffant avec ses rues où deux voitures ne peuvent pas se croiser, et toutes ses intersections en angle mort qui m’ont plus d’une fois données des frayeurs. En plus, je n’ai pas trouvé ses habitants sympathiques (un peu comme si nous n’avions rien à faire là)…

Pas le top, quoi.

Escapade en Bourgogne - Dijon, Beaune | Bourgogne

Beaune et ses Hospices

Par contre, je peux te dire que la destination finale était génialissime ! Sans hésiter ma visite préférée de notre séjour en Bourgogne.

La ville en elle-même, d’abord. Nous l’avons tous trouvée charmante et mignonne comme tout, avec ses places, toutes ses rues piétonnes et, je ne sais pas comment l’expliquer mais, ce qu’elle dégage. On s’y sent vraiment bien et avons vraiment pris plaisir à la découvrir. Le seul point négatif fut peut-être son nombre trop élevé de restaurants, mais bon, c’est une ville touristique alors ça peut sembler logique. Autant te dire qu’on a eu l’embarras du choix pour notre dîner du soir 😊…

Les Hospices, ensuite. C’était quelque chose à laquelle je ne m’attendais pas et qui m’a enchanté ! J’ai véritablement apprécié découvrir l’histoire de cet ancien hôpital des pauvres, fondé au Moyen-Âge par un couple de bienfaiteurs. En plus, l’architecture du bâtiment est franchement magnifique (en particulier les toits qui m’ont laissée sans voix). Chaque pièce de l’édifice contient une reconstitution de l’époque de façon à ce que nous nous retrouvions immergés dans son quotidien passé. Le petit dépliant explicatif qui nous est distribué en début de visite nous explique clairement et de manière concise tout ce qu’il y a à savoir au fur et à mesure que nous déambulons dans le sens de la visite.

Mais ma pièce favorite fut certainement l’officine (la pharmacie) où étaient stockés et préparés les ingrédients nécessaires à l’élaboration de remèdes pour les malades. Je te jure que pendant huit secondes je me suis crue dans la réserve de Rogue en train d’admirer tous ses produits pour futures potions. C’était dingue.

Hôtel-Dieu des Hospices de Beaune

La Haute-Savoie, à bons repas

Comme je l’ai rapidement évoqué en début d’article, nous avons clos notre road-trip par un arrêt de deux jours (du vendredi au dimanche) dans de la famille en Haute-Savoie. Je ne vais donc pas avoir grand-chose à te raconter là-dessus, à part si le récit des repas de famille t’intéresse, ce dont je doute fort.

Yvoire

Nous avons tout de même été faire un tour dans le vieux fortifié d’Yvoire, qui se trouve au bord du lac Léman.

Un peu comme à Riquewihr, j’ai trouvé que la ville était un peu trop touristique, avec encore tous ses magasins « attrapes touristes ». Cependant c’est vrai que ses rues qui ne font que monter et descendre à pic et ses maisons en hauteur qui penchent ont vraiment du charme.

En tout cas, Yvoire aura été l’occasion de déguster des glaces (un granité à la myrtille pour moi 😍) et de nous poser un peu au bord du lac (c’était pas la mer Méditerranée d’Espagne mais avec un peu d’imagination…).

Accueil - Destination Léman

Chez Mireille

Le samedi midi à été l’occasion de fêter la fin des vacances en allant déjeuner dans un restaurant d’alpage : Chez Mireille.

Et si j’ai cru mourir à deux ou trois reprises sur la route à flanc de montagne à cent cinquante mille têtes d’épingles, la vue en valait un peu la peine.

Il faut dire que l’on se retrouve à flanc de montagne avec rien autour que de l’herbe verte et une vue imprenable et dégagée sur le Mont-Blanc et son sommet enneigé. Nous nous sommes installés sur les chaises longues du restaurant pour l’admirer en nous ouvrant l’appétit. Magnifique.

Et s’il n’y avait que ça. Mais non. Ce repas fut divin. Tout fut absolument excellent, à s’en rouler par terre : frais, fin, délicat, parfaitement assaisonné, … Délicieux. D’autant plus que c’était la première fois que je dégustai un repas gastronomique, autant te dire que je n’ai pas été déçue ! En plus, notre serveur était adorable et les tarifs ont fait preuve d’un excellent rapport qualité/prix.

Franchement, si un jour tu passes dans la région, je ne peux que te recommander d’aller manger Chez Mireille, avoir une explosion de papilles en plein devant le Mont-Blanc !

Chez Mireille - Photo de Restaurant Le Darbelin Chez Mireille, Cordon -  Tripadvisor

En bref

En bref, ce road-trip 2020 n’était certes pas l’Espagne tant attendue, mais à été l’occasion de faire de très belles découvertes au sein de notre pays qui présente tant de diversité. Mon top 3 ? 1) Strasbourg, 2) Les Hospices de Beaune, et 3) Chez Mireille. Trois lieux à voir absolument dès que l’occasion se présentera !

Et toi : Tu as pu partir un peu en vacances, ou bien as-tu préféré jouer la carte de la prudence ? Quels beaux endroits as-tu découvert ? Tu connais ceux-là ?

En te souhaitant une belle fin de vacances et une excellente reprise,

Amandine Stuart

5/5 - (1 vote)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2021 DES RÊVES DANS LA MARGE

Thème par Anders Norén