DES RÊVES DANS LA MARGE

Hélène Lenoir, Félicratie

Résumé de l’éditeur

Une comédie parodique et post-apocalyptique avec des chatons et des extraterrestres ? Alien vs Mad Max vs The Walking Dead vs Idiocratie ?

« Je m’appelle Yacine, j’ai 16 ans et mon boulot, c’est animal domestique pour extra-terrestres. Parce qu’ils ont gagné, ces couillons. Ils ont envahi la Terre. Et comme leur seul point faible, ce sont les poils de chat, ben croyez-moi qu’on n’a pas le cul sorti des ronces. »

Suivez les aventures post-apocalyptiques de Yacine, Rose, Diego et leurs cinq adorables chats armes mortelles à travers les égouts de Paris, la forêt de Sologne et l’espace suborbital ! Sauveront-ils la planète des terribles Smnörgasiens ? Yacine retrouvera-t-il sa dignité et un pantalon digne de ce nom ? Diego avouera-t-il être – comme tout le monde le soupçonne – un assassin professionnel ? Rose deviendra-t-elle encore plus badass qu’elle n’est déjà ? Seul l’avenir répondra à ces questions existentielles…

Une comédie post-apocalyptique à la fois hilarante, effrayante, émouvante…

Sarbacane

Fiche technique

Titre Félicratie

Autrice : Hélène Lenoir

Édition – Collection : Sarbacane – Exprim’

Nombre de page : 312

Date de parution : 03.03.2021

Âge : À partir de 14 ans

Prix : 18.00€

Remarque : J’ai lu ce roman dans le cadre de l’édition 2021 du PUMPKIN AUTUMN CHALLENGE.

Mon avis

Question existentielle du jour : Team chat ou team chien ? En ce qui me concerne, la réponse est toute trouvée : je suis une cat loveuse. (Cliché de la lectrice, bonjour !)

Mais enfin c’est vrai quoi : les chats sont géniaux ! Ils sont à la fois indépendants et super fidèles, ce sont des usines à câlins, sont la mignonitude incarnée… Et il se pourrait bien qu’en prime ces félins se retrouvent être le dernier espoir de l’humanité toute entière !

C’est en tout cas ce que nous assure Hélène Lenoir dans son roman, Félicratie, entre comédie comme on en lit plus et invasion extraterrestre digne des plus grands blockbusters hollywoodiens.

Pour le dire simplement : c’était vraiment excellent. Ce livre nous embarque dans un vrai road trip aux enjeux planétaires, avec des protagonistes qui ne savent pas vraiment comment ils ont atterri là ni même où ils vont.

Et qu’est-ce que c’était drôle ! Exactement le genre d’humour que j’aime : un peu noir mais surtout très mignon et frais et surprenant. Je me suis vraiment pris de bonnes poilades (chats, poils, poilades… t’as compris ? Non ? Humph !). C’est exactement le genre de lecture dont j’avais besoin !

Et en plus, tu sais quoi ? Ça se passe un peu en dessous d’Orléans, en pleine Sologne… Chez moi en fait. Et quand je dis chez moi, c’est CHEZ MOI. Il y avait des scènes et des endroits que je n’avais aucun mal à reconnaître parce que je passe devant tous les jours, des villages (mon village !) que je connais par cœur et tout un tas d’autres détails que j’ai adoré retrouver. Bref, vivre la Sologne !

Et puis, il faut le dire : Une histoire de fin du monde qui se conclut en un seul tome… Moi je dis oui !!

Enfin voilà, une excellente lecture remplie de chats, d’humour, d’humanité, d’action, d’amitié et d’extraterrestres flippants… Franchement, que demander de plus ? Fonce !

La citation

Diego va mieux. Beaucoup mieux. Ce matin, alors que je me réveillais en gueule de bois et que Rose me torturait (« Non Yacine, ce n’est pas une raison valable pour gaspiller une aspirine »), il a émergé de la chambre en T-shirt et en caleçon, le bras en écharpe, mal rasé, genre le mec viril mais tendre. Je me suis demandé, soudain, où dormait Nadette depuis que nous étions là. Et là, elle est sortie de la chambre, arborant un T-shirt de Diego, et elle lui a donné une claque sur les fesses avant de se diriger vers la cuisine. Diego a imperceptiblement rougi.

Oh.

Je me suis couvert le visage en hurlant :

– Mes yeux ! Nooooon ! Aaaaaargh !

– La ferme, Frimousse, a grogné Diego.

– Mon cerveaaauuuuuuuu !

Les chats se sont mis à miauler de concert et Croquette a poussé un long hululement. Même Rose s’en est mêlée, se redressant depuis de son canapé.

– Mazel Tov ! a-t-elle lancé avec un grand sourire.

– J’aurais dû vous laisser à Paris tous les deux, a grommelé Diego en disparaissant dans la cuisine derrière Nadette.

Bien sûr, nous avons crié à leur suite :

Rose : Dis Papa, c’est notre nouvelle maman ?

Moi : Diego ! Elle t’a fait un bisou magique pour te soigner ?

Rose : Vous allez nous faire un petit frère ? Une petite sœur ?

Moi : Oooh, Nadette ! Smouch smouch smouch…

Nadette est réapparue sur le pas de la porte. Elle nous a souri avec tendresse.

– Vous voulez dormir dehors, cette nuit ?

Nous avons fermé nos clapets.

Hélène Lenoir, Félicratie

Ma note

Le mot de la fin

Tu as un chat, toi ?

Amandine Stuart

5/5 - (3 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2022 DES RÊVES DANS LA MARGE

Thème par Anders Norén