Des rêves dans la marge

Des lectures variées et des avis sincères

Chronique Lecture | Seizième Printemps, de Yunbo

Couverture du livre Seizième Printemps de Yunbo.

Résumé de Seizième Printemps

Un conte animalier très humain qui suit le parcours d’une petite renarde de ses 5 à 16 ans. Imaginée par la Sud-Coréenne Yunbo, cette histoire touchante ne laissera personne indifférent. Un coup de cœur !

À cinq ans, la jeune renarde Yeowoo part vivre à la campagne chez son grand-père et sa tante. Rejetée par les siennes, une poule jardinière, Paulette, devient sa nouvelle voisine. Cette dernière n’a jamais pu pondre d’œufs et considère la petite renarde solitaire comme son propre enfant. Avec son aide, Yeowoo mûrit, grandit et commence à apprécier la vie à la campagne, la vie tout simplement.

Éditions Delcourt

Fiche technique

Titre Seizième Printemps

Autrice : Yunbo

Édition – Collection : Delcourt – Jeunesse

Genre : Graphique – Album

Nombre de pages : 120

Date de parution : 13.04.2022

Âge : À partir de 8 ans

Prix : 26.50€

Récompense : Grand Prix des Lecteurs du Journal de Mickey 2022 – Catégorie BD

Remarque : J’ai lu ce livre dans le cadre de l’édition 2023 du Pumpkin Autumn Challenge.

Mon avis sur Seizième Printemps

Après Mémoires de la Forêt et Rebel University, j’ai voulu poursuivre mon Pumpkin Autumn Challenge par un graphique qui me faisait très envie depuis longtemps déjà : Seizième Printemps de Yunbo.

Seizième Printemps, un album pour pousser droit

Cette histoire douce et sensible retrace le parcours d’une petite renarde délaissée par sa famille après le divorce de ses parents et livrée à elle-même. Elle va grandir avec beaucoup de colère, de solitude et d’incertitude qui vont se confronter en elle, mais va commencer à s’épanouir lorsqu’une poule passionnée de plantes va emménager à côté de chez elle, et devenir à la fois sa meilleure amie et une figure parentale sur laquelle s’appuyer.

Illustration de la page 30 de Seizième Printemps de Yunbo.

Et j’ai passé un beau moment de lecture. Même si j’avoue que celle-ci n’a pas toujours été facile, en particulier dans toute la première moitié de l’album où j’éprouvais beaucoup de rancœur envers les adultes de cette histoire qui ne veulent pas assumer la responsabilité d’élever une petite fille et se la refile comme une patate chaude en lui faisant bien sentir que l’on préférerait qu’elle ne soit pas là. Tu m’étonnes qu’après la gamine va grandir de travers, pleine de colère, de caprices et d’insolence due à une terrible recherche d’attention… Ça m’a un peu remué je crois, parce que je ne m’attendais pas à ce que les choses soient traitées aussi frontalement.

Heureusement que tout va commencer à s’arranger lorsque Paulette va arriver dans le village, pour immédiatement s’attacher à la petite renarde et tenter petit à petit de gagner sa confiance et de lui faire voir la vie autrement.

C’est un très beau parcours initiatique plein de beaux messages et de belles images, où je ne pouvais m’empêcher d’éprouver une joie nouvelle à chaque fois que je voyais la jeune fille évoluer et faire un nouveau pas vers la maturité et le bonheur. C’est un album qui fait du bien, autant au cœur qu’aux yeux grâce à cette belle patte graphique qui me donnait immanquablement envie de rejoindre les deux compères pour partager avec elles une bonne part de gâteau aux fruits rouges pour le goûter.

Illustration de la page 50 de Seizième Printemps de Yunbo.

En bref

En bref, Seizième Printemps de Yunbo est un album qui te fera immanquablement passer un beau moment de lecture. Après les premiers chapitres difficiles autour d’une famille démissionnaire et d’une petite fille qui va finalement devoir grandir seule, le reste de l’histoire ne t’apportera que de la douceur au cœur, doublée d’une satisfaction et d’une joie certaines de voir une enfant trouver le tuteur sur lequel s’appuyer pour grandir et s’épanouir. Un très beau parcours initiatique, humainement comme graphiquement parlant.

Ma note

Ma note : 15/20

La citation de Seizième Printemps

Illustration de la page 73 de Seizième Printemps de Yunbo.
—Yunbo, Seizième Printemps, p.73

Le mot de la fin

Rien de mieux qu’un petit album jeunesse pour passer un week-end d’automne cosy ! D’autres chroniques lectures graphiques devraient d’ailleurs arriver dans les jours qui viennent, étant donné que je les enchaîne en ce moment !

Quelle a été ta dernière lecture graphique ?

À bientôt pour un nouvel article !

Amandine Stuart

5/5 - (22 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2024 Des rêves dans la marge

Thème par Anders Norén