Des rêves dans la marge

Des lectures variées et des avis sincères

Chronique Lecture | La Louisiane, de Julia Malye

Couverture de la version audio du livre La Louisiane de Julia Malye

Résumé de La Louisiane de Julia Malye

Trois femmes

Une terre impitoyable

Une histoire oubliée depuis des siècles

Paris, 1720. La Supérieure de la Salpêtrière, est mandatée pour sélectionner une centaine de femmes “volontaires” qui seront envoyées en Louisiane afin d’y épouser les colons français.

Parmi elles, trois amies improbables : Charlotte, une orpheline de douze ans à la langue bien pendue ; Pétronille, une jeune aristocrate désargentée et Geneviève, une faiseuse d’anges. Comme leurs compagnes à bord de La Baleine, elles ignorent tout de ce qui les attend au-delà des mers.

Ces étrangères réunies par le destin devront braver l’adversité et traverser une vie faite de chagrins d’amour, de naissances et de deuils, de cruauté et de plaisirs inattendus. Et d’une amitié forgée dans le feu.

Fondée sur une histoire vraie, tombée dans l’oubli, cette superbe saga emporte le lecteur des cellules de la Salpêtrière aux confins de la Louisiane aux côtés de femmes que rien ne prédestinait à quitter leur milieu.

Suivi d’un entretien inédit avec l’autrice.

Éditions Audiolib

Fiche technique

Titre : La Louisiane

Autrice : Julia Malye

Éditeur d’origine : Stock

Nombre de pages : 560

Date de parution : 03.01.2024

Âge : À partir de 16 ans

Formats & Prix : Papier : 23.90€  Ebook : 16.99€  Audio : 24.95€ (ou un crédit)

Écouter un extrait :

Mon avis sur La Louisiane de Julia Malye

J’ai récemment terminé ma troisième écoute pour le Prix Audiolib 2024 grâce à La Louisiane de Julia Malye, un roman historique qui s’attache à excaver un morceau oublié de notre Histoire : la colonisation de la Louisiane par les Français, qui y ont alors emmené de nombreuses femmes (prisonnières ou orphelines) dans le but de les marier aux colons et de fonder des familles dans ce pays de tous les dangers.

Ce postulat de départ m’a tout de suite happée et intriguée, d’une part pour ses thématiques (sororité, destins croisés, histoire de vie, affirmation de soi…), et d’autre part pour le lieu de l’intrigue et la dimension historique que le récit va développer. J’éprouve en effet un attachement tout particulier pour cet État américain qui me fascine (surtout la Nouvelle-Orléans, que je rêve de visiter un jour).

J’ai donc été ravie de constater que ce roman tient toutes ses promesses !

Un voyage en pays hostile

J’avoue avoir trouvé le début de La Louisiane très long. Toute la première partie, que j’ai trouvée nécessaire après-coup, a été très frustrante pour moi qui voulais directement entrer dans le vif du sujet et découvrir ce pays inconnu. Entre toutes les descriptions de la Salpêtrière, où l’on fait aussi la rencontre de nos héroïnes, puis le voyage interminable – d’abord en charrettes pour relier Paris à l’Orient, puis en bateau pour rejoindre le nouveau continent… Je me suis demandé si l’on allait arriver un jour. Ce qui était certainement une partie du but recherché par l’autrice : nous faire ressentir la difficulté du voyage et ses nombreuses incertitudes – mais je pense tout de même que c’est une partie qui aurait mérité à être raccourcie, car je ne serais pas étonnée d’apprendre que des lecteurices ont abandonné La Louisiane à ce moment-là.

Mais le récit est très vite devenu beaucoup plus prenant lorsque nos héroïnes débarquent enfin sur les rives de la Louisiane ! On découvre avec elles un pays sauvage et inhospitalier, auquel il va être difficile de survivre et de s’habituer. Entre les maladies, les crues, la pauvreté, le manque de nourriture, la faune sauvage et les autochtones qui voient d’un mauvais œil ces envahisseurs (et on les comprend !)… Geneviève, Pétronille et Charlotte vont devoir faire preuve de courage et d’abnégation face à cette nouvelle vie qui s’offre à elles.

Et c’était passionnant de voir les années passées à leurs côtés. Leurs rencontres et leurs relations formées durant le voyage resteront un marqueur fort de leurs existences, qui les suivra continuellement, bien longtemps après leurs séparations peu de temps après avoir débarqué en Louisiane pour suivre leurs maris. Ce sont alors de nombreux passages clefs de leurs vies qui vont défiler sous nos yeux – des destins qui vont s’éloigner, se frôler, se croiser, se catapulter et se briser. Comme s’il suffisait de quelques épisodes épars pour retracer des vies entières. Mais cette forme de roman choral forme en réalité une toile vivante et complexe dans laquelle j’ai aimé me perdre et m’oublier.

La minutie apportée à La Louisiane de Julia Malye

On sent que Julia Malye a accordé un soin minutieux au développement de ses personnages qui sont tout en nuances et en personnalités variées. On s’attache à chacune d’entre elles, parce qu’on y retrouve des rêves et des réflexions qui nous parlent, et on compatit aussi beaucoup à leur sort, face à ces existences qui seront loin d’être un long fleuve tranquille.

Le rôle des maris n’est pas non plus à négliger, étant la pierre angulaire qui détermine les conditions de vies de leurs femmes. Et là aussi j’ai aimé que l’autrice les travaille sans faire de généralités toutes trouvées et dans un esprit de non-manichéisme : ils ne sont pas tous les rustres violents que l’on pourrait imaginer, ce qui m’a surprise, mais dans le bon sens finalement.

Et au milieu de tout cela, nous avons aussi la Louisiane, qui constitue presque un personnage à part entière du roman : il est omniprésent, toujours en train de chanter en arrière-plan des actions, il évolue et se module petit à petit sous la main de l’homme… Mais non sans lui imposer une certaine résistance.

C’est ainsi que La Louisiane de Julia Malye s’attache aussi à traiter du sujet du colonialisme. On suit pendant un moment le point de vue d’une jeune autochtone qui va être amenée à croiser la route d’une de nos héroïnes – et c’était très intéressant, parce que c’est un angle qui me semble très peu abordé… Et que ça fait du bien d’avoir de temps en temps une petite piqûre de rappel sur les réalités des passés de notre Histoire.

Plus généralement, en sens d’ailleurs que Julia Malye a fait de nombreuses recherches historiques en parallèle de l’écriture de La Louisiane, qu’elle a voulu créer au plus près possible des réalités de l’époque – et ce malgré la rareté des sources, comme elle l’explique très bien dans les notes à la fin de l’ouvrage ainsi que dans l’entretien qui se trouve dans le format audio, et qui était très intéressant.

Et en parlant du format audio, j’ai passé un agréable moment en sa compagnie – bien que la voix de Valérie Muzzi soit un peu trop passe partout à mon goût. Elle ne m’aura donc pas spécialement marquée, ni dans le bon ni dans le mauvais sens.

Je retiendrai en revanche encore une fois la richesse de ce récit, qui met les femmes à l’honneur entre adversité, sororité, destins croisés et soif de liberté !

En bref

En bref, La Louisiane de Julia Malye fut une bonne lecture malgré un début trop long et frustrant avant de pouvoir entrer dans le vif du sujet. J’ai adoré découvrir ce pays sauvage et fascinant dans lequel vont être projetées trois femmes fortes et déterminées à devenir maîtresses de leurs vies. C’est un récit en forme de toile foisonnante, vivante et toute en reliefs qui ne se repose pas sur des généralités mais a bien à cœur de jouer sur les nuances. Une histoire de sororités, de destins croisés et de soif de liberté que je te recommande… D’autant plus quand on voit à quel point elle est proche des réalités historiques de ce pays et du nôtre !

Ma note

Ma note : 15/20

La citation de La Louisiane de Julia Malye

Pétronille ne tient pas à se rendre à la poupe du navire comme sœur Gertrude vient de le leur demander. La nonne pensait sûrement leur faire plaisir en les autorisant à dire adieu au continent, mais Pétronille n’en ressent pas le besoin. La France ne lui a jamais offert de véritable refuge.

Julia Malye, La Louisiane

Le mot de la fin

C’est la fin de cette troisième chronique consacrée à l’un des romans de la sélection du Prix Audiolib 2024 ! Si tu n’as pas pu suivre mes pérégrinations audio-livresques jusque-là, je te renvoie aux deux précédents avis que j’ai publiés en rapport avec celui-ci :

En attendant de te retrouver là-bas, je te souhaite une bonne fin de journée et de très belles lectures !

Avant de partir, viens me dire en commentaires si tu avais déjà lu ou entendu parler de La Louisiane de Julia Malye !

À bientôt pour un nouvel article !

Amandine Stuart

5/5 - (38 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2024 Des rêves dans la marge

Thème par Anders Norén