Des rêves dans la marge

Des lectures variées et des avis sincères

Alexiane De Lys, De sang, d’écume et de glace – T1 : Métamorphose

Résumé de l’éditeur

Tome 1 : Métamorphose

La perspective de passer ce qui pourrait être son dernier été loin de chez elle n’enchante pas vraiment Perséphone. La jeune fille atteinte d’une mystérieuse maladie qui l’affaiblit de jour en jour se retrouve coincée dans le Finistère, chez une tante excentrique dont elle ignore tout.

Elle qui n’avait jamais fait face à l’Océan se sent irrésistiblement attirée par cette immense étendue d’eau… Mais l’Océan regorge d’êtres mystiques tous plus dangereux les uns que les autres. Et pire encore : il semble renfermer des secrets qui pourraient bien remettre en question toute la vie de Penny.

Jusqu’où êtes-vous prêt à aller pour découvrir qui vous êtes réellement ?

Éditions Michel Lafon

Fiche technique

Titre De sang, d’écume et de glace – T1 : Métamorphose

Autrice : Alexiane De Lys

Édition : Michel Lafon

Nombre de pages : 480

Date de parution : 27.05.2021

Âge : À partir de 14 ans

Prix : 16.95€

Mon avis

Après ma lecture mitigée de The Perfect Match, j’ai décidé de me tourner vers un roman qui me faisait de l’œil depuis bientôt un an et que j’avais découvert à l’occasion du Mois de la Fantasy 2022. Il s’agit du premier tome de la trilogie De sang, d’écume et de glace : Métamorphose d’Alexiane De Lys !

J’avais découvert Alexiane De Lys il y a (ce qui me semble être) une éternité avec Les Ailes d’Émeraude, une autre trilogie dont je garde un bon souvenir.

Mais disons-le tout de suite : De sang, d’écume et de glace est d’un autre niveau.

C’était génial. Vraiment. J’ai adoré cette lecture du début jusqu’à la fin. Pour tout te dire, j’ai même frôlé le coup de cœur. Donc oui, c’est du lourd.

On a le rythme, c’est de la dynamite”

Ce récit est d’une telle qualité que les pages défilent toutes seules. Alexiane De Lys a un vrai talent pour l’écriture. C’est fluide, entraînant, le rythme est là et l’intrigue est rondement bien menée. J’ai été impliquée comme jamais aux côtés de Perséphone et de ses aventures. Et pour cause : l’intrigue et les mystères nous tiennent en haleine et son vraiment bien développés. L’autrice prend le temps de mettre en place son monde et son intrigue, ce qui me fait dire que certains et certaines trouveront peut-être que l’on n’entre pas assez vite dans le vif du sujet, mais personnellement j’ai trouvé ça très judicieux. Parce que ça nous laisse le temps de faire connaissance avec les protagonistes, comprendre la situation de Perséphone… Et tout simplement de rendre le tout plus crédible ! Vraiment, il est impossible de se détacher de ce livre !

Je ne sais pas comment décrire cette impression d’enveloppement que j’ai ressenti tout au long de ma lecture. Comme si, à chaque fois que je reprenais ma liseuse, j’étais aspirée dans une bulle qui m’emmenait au plus près des personnages. J’étais avec eux, et je vivais ce qu’ils vivaient avec une impression d’immersion totale.

“C’est frénétique, c’est fantastique”

Un autre point important dans De sang, d’écume et de glace ? Son sens de l’humour et de la repartie. Les personnages (Perséphone en particulier) sont capables de sortir de ces répliques qui sont juste tordantes, au point de parvenir à me faire éclater de rire – ce qui est assez rare chez moi. Et parlons-en un peu de ces personnages : ils sont si incarnés qu’ils ont paru vivants à mes yeux. J’en profite d’ailleurs pour décerner une mention spéciale à Tante Méduse, la tatie déjantée et juste géniale que l’on rêve tous d’avoir dans notre entourage – elle est sans aucun doute l’un des meilleurs personnages de ce roman (et je pèse mes mots).

“Partir là-bas”

J’hésite depuis tout à l’heure à entrer un peu plus dans le vif du sujet, parce que je ne sais pas si ça sera considéré comme un spoiler ou non. Mais au vu de la couverture, je pense que la plupart des lecteurices auront deviné que De sang, d’écume et de glace nous entraîne dans un univers peu exploré dans la littérature fantastique (en tout cas, c’était la première fois que j’y étais confrontée). Il s’agit… Attention… Des sirènes !

Et c’était AB-SO-LU-MENT GÉ-NI-AL ! Oh mon Dieu. Alexiane De Lys parvient non seulement à rendre tout cela crédible, mais aussi super original ! Alors je sais ce que tu te dis : “Oui, bah c’est juste une réécriture de La Petite Sirène en fait.” Mais pas du tout ! En réalité, on est à des kilomètres du dessin animé de Disney. (Ce qui ne m’a pas empêché d’avoir une furieuse envie de me faire un rewatching. Mais ça, c’est une autre histoire.) Parce que l’autrice est parvenue à se réapproprier toutes les légendes siréniennes, à les coupler au folklore breton, et à en faire sa propre histoire, totalement inédite et sanglante.

Queue de poisson à l’horizon !

Parce que les sirènes sont loin d’être de petites choses douces et fragiles, non non. De sang, d’écume et de glace nous entraîne dans une société où la monarchie, les combats de gladiateurs, l’esclavage, les guerres sans merci et les génocides sont toujours de mise. Et (pardon si je me répète mais) c’était génial. Parce que, bien sûr, c’est l’occasion pour l’autrice de faire passer des messages primordiaux que je te laisserai découvrir, mais c’est aussi l’excuse parfaite pour lui permettre de nous offrir un roman épique qui ne nous laisse pas un moment de répit.

Et. Les. Révélations. Finales. Mon Dieu. Je ne peux pas t’en parler, évidemment, mais c’était juste wow. Vraiment : WOW ! Je ne sais pas comment j’ai fait pour réussir à ne pas directement me jeter sur la suite, mais c’est un miracle. En tout cas, il est hors de question que j’attende plus longtemps. C’est pour cela que j’ai intégré non seulement le T2, mais aussi le T3 à ma PAL pour Le Mois de la Fantasy 2023… Et que je me suis lancée à corps perdu dedans dès le premier jour du challenge !

En bref

En bref, j’ai frôlé le coup de cœur avec le premier tome de la trilogie De sang, d’écume et de glace : Métamorphose d’Alexiane De Lys qui s’est en revanche parfaitement imposé comme ma meilleure lecture du mois d’Avril ! Le récit est original et parfaitement bien mené par des personnages complets et attachants au sens de l’humour ravageur, ce qui ne les empêche pas de vivre des aventures épiques. Excellente lecture garantie !

Le petit plus ? Ce T1 vient de sortir en poche, alors tu n’as plus aucune excuse pour ne pas foncer voir ton libraire !

Ma note

La citation

À mesure que nous nous rapprochions de l’Océan, la nature se faisait plus dense, la civilisation moins présente et j’ai commencé à hyperventiler. Ce qui était super bizarre, c’est que je ne savais pas si ma nervosité était due au stress ou à une excitation incontrôlable.

C’était vraiment très beau. Différent de l’Auvergne, ça, c’est certain. Mais j’appréciais ce changement, ce dépaysement que je n’avais jamais connu. On avait ajouté la traduction en breton à tous les panneaux d’entrée en agglomération. Et quand l’Océan est enfin apparu, étendue bleu nuit dans laquelle la lune jetait ses rayons d’argent, quelque chose a bougé en moi.

Je n’avais jamais ressenti cela auparavant. C’était irréaliste. La peur se mêlait à un puissant sentiment de bonheur. Il y avait autre chose également, une douce souffrance au creux de mon estomac, comme lorsqu’on retrouve un ami qu’on n’a pas vu depuis des années. On est heureux d’être réunis, mais triste d’avoir été séparés aussi longtemps… Le large faisait-il cet effet-là à tout le monde ? Tout à coup, j’étais certaine d’aller y tremper un orteil ou deux.

Alexiane De Lys, De sang, d’écume et de glace – T1 : Métamorphose

Le mot de la fin

Franchement, il faut que tu découvres cette série, elle est juste incroyable ! Et, au passage, c’est tout simplement la lecture estivale parfaite. Alors, je ne vois pas ce qu’il te faut de plus !

Tu connais Alexiane De Lys et ses écrits ? Tu aimes les livres qui nous font plonger dans des univers océaniques ?

À bientôt pour un nouvel article !

Amandine Stuart

5/5 - (20 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2024 Des rêves dans la marge

Thème par Anders Norén