Des rêves dans la marge

Des lectures variées et des avis sincères

Chronique Lecture | People we meet on vacation, de Emily Henry

Couverture du livre People we meet on vacation de Emily Henry.

Résumé de People we meet on vacation

Deux meilleurs amis.

Dix road trips.

Une dernière chance de tomber amoureux.

Poppy et Alex n’ont absolument rien en commun. Il est grand, calme et aime rester chez lui avec un bon livre. Elle est petite, grande gueule, mordue de fêtes et de voyage. Pourtant, ils sont les meilleurs amis du monde. Depuis dix ans, chaque été, ils se donnent rendez-vous pour une semaine de vacances ensemble.

Jusqu’à il y a deux ans, quand ils ont tout gâché…

Coincée dans son train-train quotidien, Poppy ne rêve que d’une chose : retrouver son ami et leur traditionnel road trip estival. Lorsqu’Alex accepte de repartir avec elle, Poppy sait que c’est sa dernière chance de tout arranger entre eux. Mais après deux ans de silence, peuvent-ils vraiment faire comme si rien ne s’était passé ?

La nouvelle reine de la comédie romantique revient avec un roman pétillant, qui vous laissera une douce impression de chaleur et de nostalgie, comme au retour des meilleures vacances.

Éditions Hauteville

Fiche technique

Titre People we meet on vacation

Autrice : Emily Henry

Édition – Collection : Hauteville – Comédie Romantique

Nombre de pages : 416

Date de parution : 14.06.2023

Âge : À partir de 15 ans

Prix : 18.95€

Mon avis sur People we meet on vacation

Comme je te l’expliquais jeudi dans le Throwback Thursday Livresque de la semaine, j’ai découvert Emily Henry il y a tout juste un an avec son premier livre paru en France : Comme dans un roman d’été, avec lequel j’avais passé un très bon moment. J’ai donc souhaité retenter l’expérience cette année avec People we meet on vacation, sa nouvelle comédie romantique parue chez Hauteville.

People we met on vacation, un roman qui manque de construction

J’ai passé un bon moment avec People we meet on vacation, bien que le résultat n’a pas été aussi exceptionnel que ce que j’espérais. Franchement, j’en attendais plus et People we met on vacation est loin d’avoir été à la hauteur de Comme dans un roman d’été à mes yeux.

J’avoue avoir été assez déçue, surtout au niveau de la romance, de son fonctionnement et de la description des personnages. J’ai eu du mal à m’attacher à eux et à comprendre leur développement. Et, plus dérangeant, ils me sont apparus tout au long du récit plus crédible en tant qu’amis qu’en tant que couple. Je pense que la raison principale à cela vient du fait que l’on ne peut pas retranscrire une relation de 12 ans aussi riche en un roman de 400 pages comme celui-là, avec autant de chapitres dans le passé que dans le présent : j’ai eu l’impression de cruellement manquer de matière pour pouvoir constater l’évolution de la relation d’Alex et de Poppy de façon indéniable.

La good vibe et les réflexions inattendues de People we met on vacation

Gif de palmiers qui défilent sur la route pour illustrer ma chronique de People we meet on vacation de Emily Henry

Mais entendons-nous bien : People we met on vacation reste le livre parfait pour les vacances avec cette romance friends-to-lovers sous fond de voyages à travers le monde et de double temporalité entre passé et présent. C’est mignon et choupi à souhait et vraiment très sympa.

J’ai notamment beaucoup apprécié le fait que, plus que sur les voyages, ce soit surtout une histoire autour de l’indépendance et de ce que l’on est prêt à abandonner par amour. Les rêves et les ambitions que l’on peut (ou non) remiser au placard pour une relation. De la carrière et de la vie que l’on veut se construire. Et de comment faire si nos choix ne collent pas avec ceux de notre partenaire. Ce sont des dilemmes difficiles auxquels ont à faire face les personnages. Mais j’ai trouvé que le sujet était particulièrement bien traité par l’autrice.

En bref

En bref, People we met on vacation de Emily Henry est une lecture qui m’a permis de passer un bon moment, bien que le résultat soit loin d’avoir été à la hauteur de mes attentes. Je regrette notamment le fonctionnement de la romance et des personnages qui ne m’a pas paru très crédible. Mais People we met on vacation reste malgré tout le roman parfait pour s’évader et déconnecter !

Ma note

Ma note : 13/20

La citation de People we meet on vacation

– Bref, ma mère disait que lorsqu’on perd son bonheur, il faut le chercher de la même manière qu’on chercherait n’importe quel objet perdu.

– En retournant tous les coussins du canapé et en poussant des jurons ?

– En revenant sur ses pas. Poppy, demande-toi à quand remonte la dernière fois que tu as été heureuse.

Je n’ai pas à réfléchir longtemps, et c’est bien le problème. Je connais déjà la réponse.

Je sais précisément quand j’ai été heureuse pour la dernière fois.

C’était il y a deux ans, en Croatie, avec Alex Nilsen.

Emily Henry, People we meet on vacation

Le mot de la fin

Tu l’auras compris, People we met on vacation n’est peut-être pas le roman que je te recommanderais le plus pour passer un super moment de lecture pendant les vacances. J’aurais plutôt tendance à te conseiller de jeter un œil à ceux-ci, entre autres :

Il n’empêche que j’ai hâte que les autres romans de l’autrice soient traduits en français pour pouvoir les découvrir et les comparer aux deux précédents !

Et toi, tu aimes les romans feel-good estampillés “spécial vacances” ?

À bientôt pour un nouvel article !

Amandine Stuart

4.9/5 - (21 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2024 Des rêves dans la marge

Thème par Anders Norén