Des rêves dans la marge

Des lectures variées et des avis sincères

Chronique Lecture | Le Club des amateurs de romans policiers – T1 : Ils étaient sept, de C.A. Larmer

Couverture du livre Ils étaient sept, le premier tome de la saga Le Club des amateurs de romans policiers, de C.A. Larmer

Résumé d’Ils étaient sept

Quel meilleur endroit, pour commettre un crime, qu’un club d’amateurs de romans policiers ?

Il en faut peu à Alicia Finlay pour être heureuse : un bon petit plat de sa sœur, un verre de vin rouge et un roman policier bien ficelé. Il ne lui manque qu’une seule chose pour que son bonheur soit parfait : pouvoir partager sa passion pour les grands du polar. Aussi décide-t-elle de créer un groupe de lecture qui leur serait dédié. Très vite, les premières candidatures arrivent et bientôt sept membres forment le tout nouveau Club des amateurs de romans policiers.

Chez Alicia, tout est prêt pour leur première réunion : le thé infuse, les toasts sont au chaud. Mais, tandis que les discussions portent sur Les Vacances d’Hercule Poirot, l’un des invités a l’esprit ailleurs. Il n’est pas là par hasard, il a un plan diabolique. Bientôt, un des membres du club est victime d’une tentative d’homicide. Puis un autre disparaît. L’équipe décide de mener l’enquête…

Éditions du Cherche Midi

Fiche technique

Titre Le Club des amateurs de romans policiers – T1 : Ils étaient sept

Autrice : C.A. Larmer

Édition : Cherche Midi

Nombre de pages : 416

Date de parution : 02.02.2023

Âge : À partir de 14 ans

Prix : 15.90€

Remarque : J’ai lu ce livre dans le cadre de l’édition 2023 du Cold Winter Challenge.

Mon avis sur Ils étaient sept

Je reviens aujourd’hui pour te parler du roman Ils étaient sept, le premier tome de la série Le Club des amateurs de romans policiers écrite par C.A. Larmer et qui fait partie, comme l’indique le titre, du genre du cosy mystery. Je suis loin d’être familière avec ce style de lecture, mais ce roman en particulier me faisait de l’œil depuis un moment – au point que j’ai eu envie de le glisser dans ma PAL pour le Cold Winter Challenge.

Et figure-toi que, malgré mon inaccoutumance avec le genre, j’ai tout de même réussi à apprécier cette lecture – même si ça n’a pas été la révélation de l’année.

Ils étaient sept, une première expérience réussie avec le cosy mystery

J’ai beaucoup aimé toutes les références que l’autrice fait à l’œuvre et à la vie d’Agatha Christie, ce qui m’a d’ailleurs donné envie de la découvrir en participant au Challenge Read Christie tout au long de l’année 2024. Ils étaient sept se présente donc comme un hommage à la reine du crime, avec en plus toute l’ambiance du club de lecture associé au style anglais que l’on aime tant : le thé, les scones, le chic… Tous ces éléments s’intégrant très bien à notre époque moderne et à la localité du récit : l’Australie. C’est cosy et chaleureux tout en étant tendu par le mystère à résoudre.

Capture d'écran d'une illustrations représentant les personnages du club de lecture, qui se trouve à la fin du roman Ils étaient sept.
Illustration représentant les sept personnages du club de lecture, qui se trouve à la fin du roman.

Et justement, pour ce qui est de l’enquête elle-même, j’avoue m’être bien prêtée au jeu. Je soupçonnais tout le monde, et personne en même temps, sans savoir à quels personnages je pouvais me fier ou non – ce qui a donc créé une difficulté à m’attacher à eux, ayant peur que ma confiance ne soit trahie par la suite. Et c’est finalement le point principal que je reprocherais à Ils étaient sept : mon manque d’attachement aux personnages, qui ont par ailleurs manqué de développement à mes yeux.

La résolution finale a apporté tout ce que j’attendais. J’ai été surprise par les révélations (que je n’avais pas vu venir malgré toutes mes suppositions). J’ai constaté que la toile d’araignée créée par l’autrice tenait bien et qu’au final tous les éléments étaient bien reliés, expliqués et trouvaient leur logique. Pour tout dire, c’est une fin qui m’a convaincue et bien embarquée.

En bref

En bref, Ils étaient sept, le premier tome de la série Le Club des amateurs de romans policiers écrite par C.A. Larmer fut une première expérience concluante avec le genre du cosy mystery. J’ai adoré toutes les références qui sont faites à l’œuvre et à la vie d’Agatha Christie, mêlées à l’ambiance du club de lecture. De même, toute la partie consacrée à l’enquête fut une réussite à mes yeux, pleine de maîtrise et qui est parvenue à me surprendre dans ses révélations. Je regrette simplement de ne pas avoir véritablement réussi à m’attacher aux personnages, qui ont par ailleurs manqué de développement à mes yeux.

Ma note

Ma note : 14/20

La citation d’Ils étaient sept

Tout était prêt. La table était dressée, des fleurs disposées dans un vase, le thé noir infusait dans une théière de porcelaine aux délicats motifs, et un grand plat de sandwichs au concombre et fromage frais (sans la croûte, bien entendu) couronnait le tout. Le décor parfait pour le rendez-vous inaugural du club des amoureux du mystère.

Le décor parfait pour le crime parfait.

Tout en sirotant leur thé, les sept membres du club de lecture nouveau-né feuilletaient des exemplaires fatigués du premier roman qu’ils avaient choisi. L’un d’entre eux, cependant, observait l’assemblée avec attention. L’intrigue des Vacances d’Hercule Poirot ne l’intéressait qu’à demi, et les romans policiers moins encore. En réalité, son seul objectif était de s’intégrer à ce groupe qui allait lui permettre de donner le coup d’envoi à un plan autrement tortueux. Et remarquable, véritablement ! Inutile de jouer la fausse modestie à ce stade. Ce plan lui avait coûté du temps et des efforts, mais qui allaient finalement trouver leur récompense. S’il fonctionnait, et comment pourrait-il en aller autrement ?, il détruirait une vie, en dévasterait une autre, et laisserait pantois ce ramassis d’amateurs.

Jamais ils ne comprendraient ce qui les avait frappés.

L’observateur retint un ricanement. Bon sang, la grande Agatha Christie elle-même en aurait été réduite à se gratter la tête…

C.A. Larmer, Le Club des amateurs de romans policiers – T1 : Ils étaient sept

Le mot de la fin

Cette nouvelle expérience de lecture a été propice à des moments tranquilles qui m’ont fait du bien. C’est pour cela que je compte me réserver la suite pour cet été : Le Crime du SS-Orient, qui se déroule lors d’une croisière. Ça sera la lecture parfaite pour un week-end sans prise de tête ! (Bien que je préfère préciser qu’Ils étaient sept peut tout à fait être considéré comme un one-shot.)

Couverture du livre Le Crime du SS Orient, le deuxième tome de la saga Le Club des amateurs de romans policiers, de C.A. Larmer

Et si toi aussi tu connais peu ou mal le travail d’Agatha Christie et que tu aimerais en apprendre plus (ou même par simple curiosité), alors je te conseille d’aller jeter un œil à cet article :

En attendant de te retrouver là-bas, je te souhaite un bon samedi et d’excellentes lectures !

Tu es un ou une adepte du genre du cosy mystery ?

À bientôt pour un nouvel article !

Amandine Stuart

5/5 - (29 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2024 Des rêves dans la marge

Thème par Anders Norén