Des rêves dans la marge

Des lectures variées et des avis sincères

Chronique Lecture | Indiana, de George Sand – Claire Bouilhac & Catel

Couverture de la BD Indiana de George Sand - Claire Bouilhac & Catel.

Résumé de la BD Indiana

Indiana a épousé pour son malheur un officier en retraite, antipathique et autoritaire. Elle vit avec lui dans la tristesse d’un château de province. Tout la dispose à se laisser séduire par l’amour : Raymon qui possède la fougue et la jeunesse que n’a plus son mari. Hélas, cette aventure (et son amant) s’avère bien décevante. Alors que tout prédestinerait l’héroïne à une fin tragique, elle trouvera le réconfort et la sérénité sur l’île Bourbon, dans la compagnie de son cousin Ralph. Une intrigue amoureuse fougueuse et délicate, une étude des mœurs incisive, une charge contre l’oppression dont les femmes sont victimes font d’Indiana un classique de la littérature féministe.

Éditions Dargaud

Fiche technique

Titre Indiana

Autrices : George Sand – Claire Bouilhac & Catel

Édition – Collection : Dargaud – Hors Collection Dargaud

Genre : Graphique – Roman Graphique

Nombre de pages : 176

Date de parution : 15.09.2023

Âge : À partir de 14 ans

Prix : 25.50€

Remarque : Je remercie vivement et chaleureusement les Éditions Dargaud ainsi que Netgalley pour l’envoi de ce livre. Je précise toutefois que mon avis n’en sera pas moins transparent, honnête et sincère.

Mon avis sur la BD Indiana

Cela faisait déjà de nombreuses fois que je voyais passer des classiques littéraires adaptés en BD, et que je trouvais le principe vraiment intéressant – notamment parce qu’il permet de rendre l’œuvre moins intimidante et de faciliter son approche et son accès. Je n’ai donc pas hésité bien longtemps avant d’accepter de recevoir Indiana, l’adaptation du célèbre roman de George Sand (que je n’avais encore jamais eu l’occasion de découvrir), en service presse de la part des éditions Dargaud.

Et je dois malheureusement avouer que cette lecture n’a pas été des plus réjouissantes, autant d’un point de vue littéraire que graphique.

Indiana de George Sand : Une adaptation BD (trop) classique

Même si j’ai beaucoup aimé le fait que, si le dessin est partagé entre Claire Bouilhac et Catel, le texte reste quant à lui fidèle aux mots de George Sand (même si des parties ont bien entendu été coupées), ce qui nous permet de vraiment découvrir le texte classique… L’histoire en elle-même reste très convenue et s’inscrit dans la lignée des autres romans du courant littéraire romantique de l’époque.

Capture d'écran d'une partie de la page 44 de l'adaptation en BD d'Indiana de George Sand - Claire Bouilhac & Catel, pour illustrer ma chronique.

Et ce même si je reconnais que l’étude des mœurs et de la place de la femme à l’époque sont des thématiques importantes que George Sand a exposées et dénoncées dans une visée féministe (notamment le désir d’indépendance d’Indiana), ce qui est important pour un texte publié pour la première fois en 1832, mais malheureusement pas assez développé et assumé à mon goût.

Il y a donc trop peu d’originalité dans ce qu’à écrit George Sand si ce n’est (deux points qui m’ont beaucoup plu) l’origine de l’héroïne qui a été élevée sur l’île Bourbon et qui y garde ses racines et l’épilogue du roman qui m’a redonné foi en l’autrice. Le prologue et l’épilogue de la BD se concentrent en effet sur la vie de George Sand et sur les résonances qui peuvent exister entre son héroïne, Indiana, et sa propre vie de femme. J’ai trouvé le procédé très intéressant. Et le joli retournement de situation final m’a aussi grandement aidé à terminer ma lecture sur une note positive.

Le style graphique de Claire Bouilhac et de Catel n’est, lui non plus, pas parvenu à me charmer – étant trop éloigné de ce que j’apprécie en matière de traits. Tout est trop figé, trop anguleux, enfermé dans de trop nombreuses cases qui écrasent et alourdissent les pages, dans des couleurs sombres et fades… Bref, ce n’est vraiment pas ma tasse de thé.

Capture d'écran d'une partie de la page 104 de l'adaptation en BD d'Indiana de George Sand - Claire Bouilhac & Catel, pour illustrer ma chronique.

Mais il n’empêche que je suis reconnaissante d’avoir pu découvrir ce classique de la littérature française, dans une version graphique qui me l’a rendu accessible, digeste et somme toute certainement plus agréable que si j’avais dû m’attaquer directement au roman… Et c’est finalement ce que je retiendrai de cette lecture.

En bref

En bref, l’adaptation en BD du célèbre roman Indiana de George Sand par Claire Bouilhac et Catel fut une lecture assez décevante puisqu’à mes yeux George Sand nous offre une histoire qui reste très convenue et s’inscrit dans la lignée des autres romans du courant littéraire romantique de l’époque, bien que l’étude des mœurs et de la place de la femme à l’époque y sont abordées et dénoncées dans une visée féministe intéressantes bien que trop discrètes à mon goût. Le style graphique n’est pas non plus parvenu à me séduire. Je retiendrai cependant le prologue et l’épilogue de la BD ainsi que le joli retournement de situation final qui m’ont permis de terminer ma lecture sur une note positive. L’intérêt de cette lecture reste qu’elle nous permet de découvrir ce classique de la littérature française dans une version graphique qui l’a rendu accessible et digeste.

Ma note

Ma note : 12/20

La citation de la BD Indiana

Capture d'écran d'une partie de la page 120 de l'adaptation en BD d'Indiana de George Sand - Claire Bouilhac & Catel, pour illustrer ma chronique.
—George Sand – Claire Bouilhac & Catel, Indiana, p.120

Le mot de la fin

En ce moment les chroniques lectures graphiques s’enchaînent et ne se ressemblent pas ! Après un joli album jeunesse et un quasi-coup de cœur pour un ouvrage de vulgarisation scientifique, voici une BD qui adapte un classique de la littérature française… Et figure-toi que ce n’est pas tout à fait fini puisque mon avis sur un manga lu récemment devrait débarquer incessamment-sous-peu ! Hâte de te le présenter !

D’ici là, je te souhaite un bon samedi et un excellent week-end !

Tu as déjà lu une adaptation de classique en BD ? Que penses-tu de cette pratique ?

À bientôt pour un nouvel article !

Amandine Stuart

5/5 - (24 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2024 Des rêves dans la marge

Thème par Anders Norén