Des rêves dans la marge

Des lectures variées et des avis sincères

Chronique Lecture | Comme un oiseau dans un bocal – Portraits de surdoués, de Lou Lubie

Couverture du livre Comme un oiseau dans un bocal - Portraits de surdoués de Lou Lubie

Résumé de Comme un oiseau dans un bocal

Après les très remarqués “Et à la fin ils meurent” et “Goupil ou face”, Lou Lubie continue de mêler habilement narration et vulgarisation scientifique pour dresser le portrait croisé de deux surdoués.

On parle beaucoup des enfants précoces, mais que deviennent-ils une fois adultes ? Birdo, brillant chef de restaurant, discret et solitaire, sait qu’il est surdoué depuis tout petit. Raya, prise dans une vie qu’elle sabote inconsciemment, cherche des réponses dans son diagnostic tout récent de “Haut Potentiel Intellectuel”. En confrontant leurs expériences, ces deux êtres singuliers vont repenser leur rapport à la douance.

Éditions Delcourt

Fiche technique

Titre Comme un oiseau dans un bocal – Portraits de surdoués

Autrice : Lou Lubie

Édition – Collection : Delcourt – Hors collection

Genre : Graphique – Roman Graphique

Nombre de pages : 184

Date de parution : 06.09.2023

Âge : À partir de 16 ans

Prix : 21.90€

Remarque : Je remercie vivement et chaleureusement les Éditions Delcourt ainsi que Netgalley pour l’envoi de ce livre. Je précise toutefois que mon avis n’en sera pas moins transparent, honnête et sincère.

Mon avis sur Comme un oiseau dans un bocal

Cela faisait déjà quelques semaines que j’avais repéré la sortie de ce roman graphique qui m’intriguait beaucoup pour son sujet (dont on entend beaucoup parler mais qui restait jusque-là finalement assez flou dans mon esprit), son titre décalé et sa couverture chaleureuse. Alors j’ai bien évidemment sauté de joie lorsque les éditions Delcourt ont accepté de me l’envoyer en service presse !

Et il s’est très vite avéré que mon instinct ne m’avait pas trompée. Pour tout te dire, j’ai même frôlé le coup de cœur pour Comme un oiseau dans un bocal !

Portraits de surdoués

Ce roman graphique est un savant mélange entre une histoire de rencontre et d’amitié et un documentaire autour des “surdoués”.

Capture d'écran d'une partie de la page 103 de Comme un oiseau dans un bocal de Lou Lubie, pour illustrer ma chronique.

Nous suivons ainsi Birdo, jeune chef d’un restaurant réputé, discret de caractère et stable dans sa vie en général, qui sait qu’il est HPI (Haut Potentiel Intellectuel) depuis tout petit. Jusqu’au jour où Birdo va croiser la route de Raya, une jeune femme instable de manière générale (que ce soit dans ses relations, ses émotions ou sa vie professionnelle) qui vient tout juste de passer le test la qualifiant désormais de surdouée. Sauf que cette étiquette la questionne beaucoup plus qu’elle ne la soulage. Birdo et Raya vont immédiatement sentir une connexion naître entre eux, une reconnaissance mutuelle qui va leur permettre d’avancer ensemble dans une quête de soi dont ils ont tous les deux grand besoin.

Et c’était juste trop bien.

Comme un oiseau dans un bocal : un Graphique à Haut Potentiel

Je suis tout de suite tombée amoureuse de ces personnages paumés qui vont enfin trouver en l’autre une chance d’y voir plus clair. C’est humainement très beau. Et graphiquement, n’en parlons même pas.

Le style de Lou Lubie m’a immédiatement embarquée, charmée et hypnotisée. Que ce soit dans les couleurs, les ambiances, les choix de points de vue et de focalisations, l’élégance dans les mouvements, la fluidité de lecture qui est à la fois libre et guidée (j’ai particulièrement apprécié que les traditionnelles cases de BD ne soient là qu’avec parcimonie, ce qui a allégé et ouvert la lecture)… J’étais incapable de détacher mes yeux de cette histoire qu’il me tardait de retrouver à chaque fois que je la refermais.

L’autrice est parvenue à créer une histoire qui se tienne tout en nous offrant un ouvrage majoritairement pédagogique. Comme un oiseau dans un bocal est un documentaire qui ne donne pas vraiment l’impression d’en être un. Les explications ne sont ni lourdes, ni poncives, ni académiques… Mais au contraire extrêmement ludiques, sensibles, éducatives, intuitives et bienveillantes.

Capture d'écran d'une partie de la page 113 de Comme un oiseau dans un bocal de Lou Lubie, pour illustrer ma chronique.

J’ai moi-même beaucoup appris sur le phénomène HPI et tout ce que ce sigle englobe (et dont je n’imaginais même pas l’existence). Que ce soit les différentes appellations du HPI, les différents tests de dépistages et leur méthode de création, de lecture mais aussi leurs limites, les caractères qui vont souvent de pair avec des personnes surdouées, les idées reçues de la société… Tout y passe, dans des explications claires, concises et référencées qui prouvent que l’autrice maîtrise son sujet à fond.

En bref

En bref, Comme un oiseau dans un bocal de Lou Lubie est un magnifique roman graphique pour lequel j’ai frôlé le coup de cœur. En nous offrant un savant mélange entre une histoire de rencontre et d’amitié et un documentaire autour des “surdoués”, l’autrice nous fait réfléchir et nous éduque avec intuitivité et bienveillance tout en nous peignant des personnages on ne peut plus humains et attachants. Tout cela dans un style graphique que je trouve sublime… Ce livre fait donc désormais clairement partie des incontournables de ma bibliothèque !

Ma note

Ma note : 16/20

La citation de Comme un oiseau dans un bocal

Capture d'écran d'une partie de la page 76 de Comme un oiseau dans un bocal de Lou Lubie, pour illustrer ma chronique.
—Lou Lubie, Comme un oiseau dans un bocal – Portraits de surdoués, p.76

Le mot de la fin

Comme un oiseau dans un bocal se hisse donc aisément au rang de mes meilleures lectures du mois de Septembre… Ce qui ne me donne qu’une envie : Découvrir au plus vite les autres titres de Lou Lubie ! Je pense donc très bientôt me jeter sur l’un de ceux-là :

Et si, de ton côté, tu cherches un album tout en émotions à te mettre sous la dent, je te conseille ma dernière découverte des éditions Delcourt : Seizième Printemps de Yunbo.

En attendant de te retrouver là-bas, je te souhaite un bon mercredi et une excellente fin de semaine !

Tu connais le travail de Lou Lubie ? Laquelle de ses œuvres me conseillerais-tu en priorité ?

À bientôt pour un nouvel article !

Amandine Stuart

5/5 - (23 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2024 Des rêves dans la marge

Thème par Anders Norén