Des rêves dans la marge

Des lectures variées et des avis sincères

Alexiane De Lys, De sang, d’écume et de glace – T3 : Atlantis

Couverture du livre tome 3 de la saga De sang, d’écume et de glace, Atlantis, d'Alexiane De Lys

Précédemment dans la série…

Résumé de l’éditeur

Tome 3 : Atlantis

Dernière étape pour lever le voile sur les mystères de l’océan.

Après avoir été manipulée et abandonnée par Mewen, Perséphone est anéantie. Comment pourrait-elle se remettre d’une telle trahison ? De retour à la case départ, la Iémanja est bien décidée à se venger et à reprendre ce qui lui a été volé… Même si cela implique de tourner le dos à ceux qui lui sont chers.

Poursuivant son périple à travers les mers, Perséphone pourra compter sur le soutien d’alliés inattendus, venus en renfort pour récupérer la pierre atlante et vaincre une fois pour toute la menace qui règne dans les océans. Leur voyage les amènera jusqu’à la cité que tous croyaient détruite, et qui recèle pourtant encore bien des secrets : l’impénétrable ville d’Atlantis.

Éditions Michel Lafon

Fiche technique

Titre De sang, d’écume et de glace – T3 : Atlantis

Autrice : Alexiane De Lys

Édition : Michel Lafon

Nombre de pages : 464

Date de parution : 06.04.2023

Âge : À partir de 14 ans

Prix : 16.95€

Mon avis sur Atlantis d’Alexiane De Lys

Il m’a paru évident de débuter mon mois de Juin par la lecture du T3 de De sang, d’écume de glace d’Alexiane De Lys après les excellents moments passés en compagnie des deux premiers volumes.

Il me semble inutile de faire durer le suspense, je peux donc te certifier sans plus attendre que ce tome s’est parfaitement montré à la hauteur de mes attentes et qu’il clôt la trilogie en beauté !

Action et psychologie des personnages

Atlantis est un roman très dense et très complet dans lequel il se passe beaucoup de choses. Nous sommes plongés (littéralement) dans l’action dès les premières pages, et cela se poursuit tout au long du roman qui est jalonné de combats.

Mais au-delà de cet aspect “actif”, ce T3 laisse aussi une part importante à la psychologie des personnages – peut-être encore plus que dans le tome précédent. Il est plus qu’évident que Perséphone est rongée par les poids qui pèsent sur ses épaules et qu’elle parvient de moins en moins à gérer la situation, émotionnellement parlant. Alexiane De Lys développe très bien cette question de “l’envers du décor” d’être un héros, ce que j’ai encore une fois beaucoup apprécié.

Mais il ne faut pas croire que Perséphone devient une petite chose triste qui ne serait plus bonne à rien. Au contraire : Elle est en colère. Ce qui n’est pas toujours la façon la plus saine d’avancer, comme elle va le découvrir, mais il faut avouer que cette colère à un effet redoutable sur ses agissements. Elle est déterminée à mener la danse et à ne plus se faire avoir ou être considérée comme une chose que l’on peut manipuler.

Alors, pour faire court : Ce roman est sanglant et sans pitié, autant d’un point de vue littéral qu’allégorique. J’ai éprouvé beaucoup de compassion et d’empathie pour Perséphone et ce qu’elle endurait.

De l’inclusivité pleine de réalisme

Et en parlant d’endurance, j’en profite pour faire un petit aparté autour d’un élément du roman qui m’a beaucoup plu lors de ma lecture : Un personnage de premier plan va subir la réalité de plusieurs handicaps moteurs, certains temporaires et d’autres permanents.

Et encore une fois, Alexiane De Lys s’en sort avec les honneurs en apportant de l’inclusivité à son histoire… Mais surtout une inclusivité réelle ! Elle ne s’arrange pas avec le récit pour que ces handicaps paraissent moins contraignants que ce qu’ils sont en réalité. Les descriptions des dégâts physiques et mentaux sont très bien faites et tout à fait crédibles.

Très bon point supplémentaire, surtout quand on constate que lorsque cette situation est présente c’est souvent sous le prisme d’un personnage secondaire, il est donc d’autant plus appréciable que le sujet soit ici placé sur le devant de la scène.

Des personnages secondaires qui ne sont pas en reste

Mais attention : les personnages secondaires ne sont pas en reste non plus ! Eux aussi sont encore davantage développés et vont être les acteurs de leur propre arc narratif. Ils ne sont pas simplement là pour donner un coup de main à l’héroïne, non non ! Ils ont une véritable utilité et sont des personnages à part entière que j’ai adoré voir grandir et prendre leur envol.

Une conclusion grandiose

Et enfin, pour ce qui est de la conclusion de cette histoire… C’était tout simplement grandiose ! On voyage au fin fond du monde ensorcelant des sirènes pour vivre un final explosif (c’est le moins qu’on puisse dire), tendu, déchirant et émouvant. C’était un final digne de tout ce qu’Alexiane De Lys nous avait offert jusque-là, avec retournement de situation sur retournement de situation et notre cœur qui est malmené (et bien comme il faut).

Même si j’avoue avoir vu venir un point en particulier, que je n’avais pas trouvé très crédible (ou un peu trop facile) au moment où il nous avait été présenté, ce que j’ai trouvé franchement dommage. Mais disons que la perfection n’existe pas. En tout cas, ça n’a clairement pas gâché ma lecture outre mesure.

En bref

En bref, Atlantis, le T3 de la série De sang, d’écume de glace d’Alexiane De Lys est une lecture qui s’est parfaitement montré à la hauteur de mes attentes et qui clôt la trilogie en beauté.

J’ai notamment adoré la densité de ce tome où les scènes d’action sont nombreuses, couplées à une psychologique des personnages extrêmement bien traitée. Je salue également le sujet du handicap qui apporte de l’inclusivité au récit, avec beaucoup de crédibilité dans les descriptions des dégâts physiques et mentaux. Et la conclusion de l’histoire était tout simplement grandiose : un final explosif, tendu, déchirant et émouvant. Parfait si l’on excepte un retournement de situation qui manquait franchement de crédibilité… Mais disons que la perfection n’existe pas.

Je continue donc de chaudement te recommander cette série qui sera assurément une lecture parfaite pour cet été !

Une surprise se prépare !

D’autant plus que l’autrice révèle dans les remerciements de ce T3 de De sang, d’écume de glace qu’elle nous prépare un prequel (un tome qui se déroule avant les événements de la trilogie d’origine) pour la fin d’année et qui mettra à l’honneur un personnage emblématique et mystérieux de la série ! Une chose est sûre : Je serai au rendez-vous pour le découvrir ! Trop hâte !!

Ma note

Ma note : 16/20

La citation

– Tu es en train d’insinuer qu’ils savent que les sirènes existent ?

– Elle insinue bien.

Nous avons tous les deux sursauté en entendant la nouvelle voix et nous sommes tournés vers elle. Nous avons découvert Trestana, une épaule appuyée contre le mur qui menait aux escaliers. Depuis quand était-elle là, à écouter notre conversation ?

J’ai jeté un coup d’œil à Erwan. Son teint avait blêmi et ses mâchoires étaient crispées. J’ai ouvert mes poings serrés, prête à encastrer les pieds d’Erwan dans la glace au moindre signe d’agressivité, mais il m’a surprise en ouvrant la bouche et en articulant dans un calme olympien :

– J’ai jamais eu l’occasion de te le dire, mais t’es vraiment pourrie, comme psy.

Alexiane De Lys, De sang, d’écume et de glace – T3 : Atlantis

Le mot de la fin

J’espère sincèrement avoir réussi à te convaincre de lire cette série.

Enfin bon, si tu as lu cette chronique du T3 il semblerait logique de penser que tu es déjà bien avancé dans la trilogie et que tu as déjà découvert cet ultime volume, ou que tu comptes le faire.

Mais si je me trompe et que ce n’est pas le cas, je te laisse les liens vers mes chroniques des deux tomes précédents, histoire de te donner encore plus d’arguments pour te lancer ? :

En attendant de te retrouver là-bas, je te souhaite un bon lundi et une super semaine !

Tu as lu (et aimé, ou pas) les tomes précédents de De sang, d’écume de glace d’Alexiane De Lys ?

À bientôt pour un nouvel article !

Amandine Stuart

5/5 - (21 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2024 Des rêves dans la marge

Thème par Anders Norén