DES RÊVES DANS LA MARGE

Toshikazu Kawaguchi, Tant que le café est encore chaud

Résumé de l’éditeur

Chez Funiculi Funicula, le café change le cœur des hommes.

A Tokyo se trouve un petit établissement au sujet duquel circulent mille légendes. On raconte notamment qu’en y dégustant un délicieux café, on peut retourner dans le passé. Mais ce voyage comporte des règles : il ne changera pas le présent et dure tant que le café est encore chaud.

Quatre femmes vont vivre cette singulière expérience et comprendre que le présent importe davantage que le passé et ses regrets. Comme le café, il faut en savourer chaque gorgée.

Vendu à plus d’un million d’exemplaires au Japon, traduit dans plus de trente pays, le roman de Toshikazu Kawaguchi a touché les lecteurs du monde entier.

Éditions Albin Michel

Fiche technique

Titre Tant que le café est encore chaud

Auteur : Toshikazu Kawaguchi

Édition : Albin Michel

Nombre de pages : 240

Date de parution : 01.10.2021

Âge : À partir de 15 ans

Prix : 17.90€

Remarque : J’ai découvert ce livre dans sa version audio, lue par Philippe Spiteri.

Mon avis

Je n’en finis plus de te présenter des livres découverts dans leur version audio. Après Les Petites Reines avant-hier, voici un roman vers lequel je ne me serai jamais tourné si je n’avais pas croisé la route de l’avis d’Alex Bouquine en Prada : Tant que le café est encore chaud de Toshikazu Kawaguchi.

Bon, soyons honnêtes, il y a bien un petit quelque chose qui a fait qu’en lisant le résumé j’ai été intriguée par ce roman. Mais je ne m’attendais pas à être aussi emballée par ce roman et à m’y accrocher autant. C’est certainement parce que Tant que le café est encore chaud regroupe tous les ingrédients qui forment une superbe histoire.

Le réconfort d’un café bien chaud

D’abord le fait que la quasi totalité de l’intrigue se déroule en huis clos, dans le café Funiculi Funicula, ce qui crée une ambiance très intimiste, hors du temps, feutrée et cosy dans laquelle on se sent en sécurité et où j’ai adoré évoluer.

Mais aussi la pointe de fantastique qui n’est pas énormément développée mais sur laquelle repose finalement toute l’histoire. Sans cette capacité à retourner dans le passé, le roman n’aurait pas lieu d’être. Et les règles très strictes qui entourent ce phénomène (que je te laisse découvrir au fur et à mesure de la lecture mais dont la plus importante reste sans doute celle qui dit qu’ “il faut revenir avant que le café ne soit froid”) contribuent à créer un suspense et une tension bienvenus, en plus d’une originalité indéniable qui fait de ce livre une exclusivité en soi.

Je disais plus haut que l’atmosphère du café fait que l’on s’y sent bien. Et c’est vrai. Mais il ne faudrait pas oublier son éventail restreint de personnages. Ils sont sept, pas plus. Ce que j’ai trouvé très appréciable dans la mesure où ils forment vite un cercle, une bande, une famille dans laquelle l’on s’intègre facilement et avec joie. J’ai beaucoup aimé découvrir les liens qu’ils pouvaient entretenir les uns avec les autres, s’ils étaient récents ou non, comment ils s’étaient créés et comment ils évoluaient aujourd’hui. Tous ces personnages sont très différents, mais ils forment tous une part importante de l’histoire, chacun à leur façon. Parce que sans eux et leurs propres histoires, Tant que le café est encore chaud n’existerait pas.

C’est aussi ce qui fait la force de roman : Prendre le prétexte de cette capacité à retourner dans le passé pour nous offrir quatre histoires de vies, quatre récits qui ne seraient que de simples nouvelles sans le café Funiculi Funicula pour les lier et en faire un roman à part entière et si intéressant. Tant que le café est encore chaud est une histoire profondément humaine, dans laquelle se croisent beaucoup d’émotions et de réflexions sur la vie et la manière que nous avons de la vivre. Je me suis attachée à chacun des destins que dépeint cette histoire, et ce pour des raisons très différentes que je te laisse découvrir par toi-même.

En bref

En bref, Tant que le café est encore chaud de Toshikazu Kawaguchi fut une très bonne (voire excellente) lecture que je te recommande chaudement, d’autant plus qu’il s’accorde parfaitement à la saison hivernale. Grâce à son ambiance cosy, à sa dimension fantastique légère mais primordiale, à sa poignée de personnages attachants et éclectiques, et à sa dimension profondément humaine qui nous entraîne à la rencontre de quatre destins – Toshikazu Kawaguchi nous offre un roman rempli d’émotions qui sent bon le café et le réconfort.

⏰ Le 2 Novembre dernier, suite au succès fulgurant de Tant que le café est encore chaud, les éditions Albin Michel ont publié le tome suivant, Le Café du temps retrouvé. Bien que le premier tome puisse être considéré comme un tome unique, je le découvrirais avec grand plaisir dans quelques temps en espérant qu’il sortira également en version audio ! Le troisième et ultime tome est également en préparation.

Ma note

La citation

Mlle Hiraï sentit la joie monter en elle. Dans ce café, on ne faisait pas de courbettes aux clients. Tout respirait la liberté. Le client ignorait à quel moment on viendrait s’occuper de lui. C’était un lieu qui ne se conformait pas à nos attentes, c’est ça qui était bien.

Toshikazu Kawaguchi, Tant que le café est encore chaud

Le mot de la fin

C’est déjà la fin de cette petite chronique que j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire… Mais peut-être pas autant que celui que j’ai pu ressentir durant ma lecture 😉

Tu avais déjà entendu parler de ce roman ?

À bientôt pour un nouvel article !

Amandine Stuart

5/5 - (12 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2023 DES RÊVES DANS LA MARGE

Thème par Anders Norén