Des rêves dans la marge

Des lectures variées et des avis sincères

Throwback Thursday Livresque – 10 Août 2023 : Une carte de l’univers dans le roman

Le Throwback Thursday Livresque est un rendez-vous hebdomadaire qui a lieu chaque jeudi. Créé et entretenu par Carole du blog My-Bo0ks, le but est de parler d’un livre “ancien” de notre bibliothèque en fonction d’un thème donné.

Pour voir tous mes précédents Throwback Thursday Livresques, clique ici.


THÈME DU JOUR :

Une carte de l’univers dans le roman


Couverture du livre Nevernight de Jay Kristoff pour illustrer ma réponse au Throwback Thursday Livresque du 10 Août 2023.
Clique sur la couverture pour voir ma chronique

En ce 10 Août 2023, le Throwback Thursday Livresque met à l’honneur un livre avec une carte de l’univers dans le roman. Et qui dit carte, dit fantasy ! J’ai donc décidé de te présenter un de mes plus gros coups de cœur de l’année dernière dont j’ai l’impression de ne pas t’avoir assez parlé : Nevernight, le T1, N’oublie jamais de Jay Kristoff.

Nous rencontrons Mia, orpheline dont la famille a été injustement tuée par le gouvernement qui règne avec oppression. Livrée à elle-même et animée par un sombre désir de vengeance, la jeune femme va donc tout faire pour rejoindre la plus grande école d’assassins du pays et tenter de s’y faire une place. Dans cet univers où la lumière est omniprésente et où les divinités du jour et de la nuit se disputent la vedette par fidèles interposés (dans l’esprit de chacun le soleil étant l’incarnation du bien et la lune du mal), nos personnages vouent un véritable culte à Notre-Dame du Saint-Meurtre.

Le roman s’ouvre donc sur non pas une, mais bien deux cartes de l’univers créé par Jay Kristoff. Cartes qui ne font que renforcer la qualité l’ouvrage.

Nevernight ne conviendra pas aux âmes sensibles, c’est certain. La violence sous toutes ses formes est présente partout, tout le temps. Il y a des descriptions, du sang, des tripes et de la cervelle qui giclent. Alors oui, ce bouquin est littéralement rempli de bains de sang (au pluriel) et de membres arrachés. Mais c’est ainsi et surtout une véritable épopée de fantasy on ne peut plus épique. Parce qu’il y a absolument tout ce qu’il faut dans ce roman : une école mystérieuse où l’on forme les assassins les plus redoutés de la nation, des relations où l’on ne peut faire confiance à personne, des défis qui vous retournent le cerveau, un soupçon de magie, une quête impitoyable vers la vengeance et un combat pour renverser le système.

Et c’était juste trop bien. Les personnages sont géniaux. On va de surprises en surprises. Si bien que mon cerveau a pratiquement explosé dans les dernières pages.

La preuve : un peu plus d’un an après la lecture de ce premier tome, je n’ai toujours pas osé me lancer dans la suite, qui m’attend pourtant bien sagement dans ma PAL. La raison ? Je ne vois tout simplement pas comment Jay Kristoff pourrait ne serait-ce qu’égaler ce T1 (et ne parlons même pas de faire mieux). Ça devrait te donner une idée du niveau de N’oublie jamais

Tu as déjà croisé la route de Mia dans le phénomène Nevernight de Jay Kristoff ?

Rendez-vous la semaine prochaine pour un nouvel épisode du Throwback Thursday Livresque !

Amandine Stuart

5/5 - (32 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2024 Des rêves dans la marge

Thème par Anders Norén