Des rêves dans la marge

Des lectures variées et des avis sincères

Throwback Thursday Livresque – 1 Juin 2023 : Coup de cœur de plus de 5 ans

Le Throwback Thursday Livresque est un rendez-vous hebdomadaire qui a lieu chaque jeudi. Créé et entretenu par Carole du blog My-Bo0ks, le but est de parler d’un livre “ancien” de notre bibliothèque en fonction d’un thème donné.

Pour voir tous mes précédents Throwback Thursday Livresques, clique ici.


THÈME DU JOUR :

Coup de cœur de plus de 5 ans


Le TBTL du jour nous demande de trouver un coup de cœur de plus de 5 ans. Je vais donc te présenter mon premier coup de foudre littéraire, celui qui m’a véritablement fait entrer dans ma passion pour la lecture quand j’avais 16 ans (il y a donc 8 ans) : la trilogie Divergente de Veronica Roth.

Je ne te ferais pas l’affront de résumer cette histoire qui a eu beaucoup de succès en son temps. Je te dirais simplement qu’elle a été ma vie pendant des mois et des mois et qu’elle a encore une grande importance pour moi aujourd’hui. Je l’ai relu des dizaines de fois (sans mentir), j’en apprenais des passages par cœur… Et quand je ne le lisais pas, je regardais le film ! Bref, Tris est une de mes héroïnes préférées, qui a longtemps été un modèle et une source d’inspiration, et l’univers dystopique de Divergente est un des plus emblématique de ma vie de lectrice, tout comme l’est la série en elle-même.

Toi aussi, tu as particulièrement aimé Divergente de Veronica Roth ? Tu aurais un coup de cœur de plus de 5 ans à nous présenter ?

Rendez-vous la semaine prochaine pour un nouvel épisode du Throwback Thursday Livresque !

Amandine Stuart

5/5 - (28 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

2 Commentaires

  1. Les lectures de Marinette 3 juin 2023

    Une dystopie qui a désormais tout d’un classique ! Je garde un bon souvenir de cette trilogie.

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2024 Des rêves dans la marge

Thème par Anders Norén