Des rêves dans la marge

Des lectures variées et des avis sincères

Jules Verne, Voyage au centre de la Terre

Résumé de l’éditeur

Atteindre les profondeurs de notre globe, le cœur palpitant de la planète… Quel rêve pour un professeur de minéralogie – quelle utopie ! Un vieux parchemin runique, pourtant, affirme le contraire : il existerait un chemin depuis le cratère du Sneffels, ce volcan éteint d’Islande. Ni une ni deux, l’impulsif et colérique Professeur Otto Lidenbrock parvient à convaincre son jeune neveu Axel d’entreprendre l’expédition. Grottes insondables, mers souterraines, feux éternels et monstres surgis du fond des âges : la descente ne serait-elle qu’un aller simple vers les Enfers ?

Éditions Pocket

Fiche technique

Titre Voyage au centre de la Terre

Auteur : Jules Vernes

Édition – Collection : Pocket – Littérature-Classiques

Nombre de pages : 400

Date de parution : 27.02.2020

Âge : À partir de 13 ans

Prix : 2.90€

Remarque : J’ai lu ce livre dans le cadre de l’édition 2023 du Challenge Fais vriller ta PAL.

Remarque Bis : J’ai découvert ce livre dans sa version audio, lue par Samuel Charle.

Mon avis

Je te présente aujourd’hui le livre audio qui m’a accompagnée durant une bonne partie du mois de Février à l’occasion du challenge Fais vriller ta PAL : Voyage au centre de la Terre de Jules Verne.

C’est bien évidemment un auteur très connu pour ses récits d’aventures, mais que je n’avais encore jamais découvert. J’avoue que sa plume et son style me faisaient un peu peur, j’ai donc préféré me lancer dans la version audio de ce roman, en espérant qu’elle le rendrait plus accessible et plus digeste.

Terre en vue !

Et, ma foi, si ce ne fut pas la découverte de l’année j’ai tout de même pris plaisir à me plonger dans cette histoire. On y rencontre Axel qui vit avec son oncle, l’éminent professeur Lidenbrock. Ce dernier va un jour tomber sur un manuscrit mystérieux qui semble révéler la route pour se rendre au centre de la Terre. Ne pouvant résister à l’appel de l’aventure, le professeur Lidenbrock embarque Axel et un guide islandais dans ce voyage de tous les dangers.

Si, comme moi, tu redoutes le style de Jules Verne, je peux tout de suite te rassurer en te disant qu’il est en fait fluide et accessible – c’est en tout cas l’impression que j’ai eue en écoutant le livre audio.

En ce qui concerne l’histoire en elle-même, elle n’a rien de très surprenant mais j’ai tout de même été prise au jeu de l’aventure et de la découverte, curieuse de connaître les mystères qui se cachent au centre de la Terre. J’ai simplement regretté le rythme assez lent, en particulier au début du roman : les personnages passent le premier tiers du livre aux préparatifs du voyage et à se rendre sur le lieu de départ de l’expédition, ce que j’ai trouvé long. Mais une fois entrés dans le vif du sujet, l’expérience s’est révélée plaisante, bien qu’elle ait à mon avis manqué d’un personnage féminin dans ce trio d’hommes – mais je suppose que je ne peux pas trop en demander à un roman du XIXe siècle…

Les explications et justifications scientifiques qui jalonnent le Voyage au centre de la Terre m’ont semblé plausibles (pour une littéraire pure souche du moins). Et bien que j’aie trouvé la fin un peu rapide, ce ne sera pas ce que je retiendrai de ma lecture !

En bref

En bref, Voyage au centre de la Terre de Jules Verne ne sera pas ma lecture préférée de l’année, mais je l’ai tout de même trouvée divertissante et prenante. C’est un roman d’aventures qui ne casse pas trois pattes à un canard mais qui a malgré tout réussi à m’embarquer pour un moment de lecture plaisant.

Ma note

La citation

– Votre bibliothèque ! s’écria ce dernier, elle ne se compose que de livres dépareillés sur des rayons presque déserts.

– Comment ! répondit M. Fridriksson, nous possédons huit mille volumes, dont beaucoup sont précieux et rares, des ouvrages en vieille langue scandinave et toutes les nouveautés dont Copenhague nous approvisionne chaque année.

– Où prenez-vous ces huit mille volumes ? Pour mon compte…

– Oh ! Monsieur Lidenbrock, ils courent le pays. On a le goût de l’étude dans notre vieille île de glace ! Pas un fermier, pas un pêcheur qui ne sache lire et qui ne lise. Nous pensons que des livres, au lieu de moisir derrière une grille de fer, loin des regards curieux, sont destinés à s’user sous les yeux des lecteurs. Aussi ces volumes passent-ils de main en main, feuilletés, lus et relus, et souvent ils ne reviennent à leur rayon qu’après un an ou deux d’absence.

Jules Verne, Voyage au centre de la Terre

Le mot de la fin

Bon lundi ! C’est une semaine chargée et compliquée qui s’annonce de mon côté, mais je devrais réussir à la rendre plus agréable avec toutes les lectures qui m’attendent. Et bien sûr, cela ne nous empêchera pas de nous retrouver mercredi pour une nouvelle chronique !

Tu as déjà lu un roman de Jules Verne ?

À bientôt pour un nouvel article !

Amandine Stuart

4.9/5 - (15 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2024 Des rêves dans la marge

Thème par Anders Norén