Des rêves dans la marge

Des lectures variées et des avis sincères

Chronique Lecture | Country Diary – T1, d’Aya Isino

Couverture du manga Country Diary, le premier tome, d'Aya Isino

Résumé du Tome 1 de Country Diary

Kurumizawa a quitté son poste de professeur pour s’installer à la campagne, dans le Nord du Japon. Ne connaissant rien à la vie rurale, il doit pourtant apprendre à s’adapter, en commençant par rénover la vieille maison qu’il vient d’acheter. Heureusement, il peut compter sur l’aide d’Usa, un artisan local qui le prend sous son aile. L’ex-citadin pourrait vite prendre goût aux plaisirs simples de son nouveau quotidien… 

Prenez le temps de ralentir pour savourer au calme Country Diary, un manga rural qui nous invite à profiter des petits riens de la vie et à admirer la beauté de la nature.

Éditions Akata

Fiche technique

Titre Country Diary – T1

Scénario & Dessins : Aya Isino

Édition : Akata

Genre : Graphique – Manga

Nombre de pages : 226

Date de parution : 02.11.2023

Âge : À partir de 14 ans

Formats & Prix : Papier : 8.20€  Ebook : 4.49€

Mon avis sur le Tome 1 de Country Diary

Après Le Secret des bonbons pamplemousse, j’ai pioché un autre graphique dans ma PAL du printemps : le premier tome du manga Country Diary avec lequel j’ai passé un nouveau bon moment de lecture.

Nous y rencontrons deux jeunes hommes : Kurumi, citadin venant s’installer à la campagne pour des raisons floues, qui ne sait pas faire grand-chose de ses mains mais plein de bonnes volonté et désireux d’apprendre – et Usa, menuisier qui a toujours vécu là et qui va se prendre d’affectation pour ce petit nouveau et décider de prendre en main les travaux de sa maison et l’aider à s’adapter à sa nouvelle vie.

Ce fut une lecture fraîche et reposante, un manga tranche de vie dont j’ai apprécié les thématiques, les dessins et l’ambiance – mais qui n’aura pas non plus été plus enthousiasmant que ça. J’ai pris plaisir à le découvrir sur le moment, mais je ne pense pas qu’il sera très marquant.

J’aurai aimé que l’autrice aille plus loin et développe davantage certains sujets qui sont traités avec trop de subtilité à mon goût. Les choses sont suggérées plutôt que dites en face, ce qui m’a donné l’impression de peut-être surinterpréter – je pense notamment à la relation entre Kurumi et Usa que j’ai trouvée assez ambiguë. Sont-ils de simples amis proches, ou y a-t-il plus ? Je n’en sais rien, et ça me frustre. Le manga pèche par excès de pudeur (à mon sens, et je sais par les autres avis que j’ai pu lire que tout le monde ne l’a pas ressenti ainsi).

Mais pour le reste, Country Diary est encore une fois une lecture très agréable et parfaitement indiqué pour un moment de détente au soleil de ce printemps/été ! L’ambiance nous emporte dans un quotidien doux entre la réhabilitation de la maison, la dégustation de bons petits plats, la course après les poules du voisin qui se sont introduites dans le jardin, la culture des tomates et de moutarde épinard, les rencontres, le désherbage et le passage du permit de conduire (indispensable à la campagne)… Tout ça fait de ce manga un vrai petit catalyseur de bien-être, que je te recommande donc !

Ma note

Ma note : 15/20

La citation du Tome 1 de Country Diary

Capture d'écran des pages 76-77 du premier tome de Country Diary d'Aya Isino, pour illustrer ma chronique.
—Aya Isino, Country Diary – T1, p.76-77

Le mot de la fin

C’est la fin de cette petite chronique sans prise de tête, qui me semble parfaitement indiquée pour profiter de ce week-end qui commence !

Si tout se passe comme prévu, on se retrouvera dès lundi pour un article très spécial (autour d’un évènement qui revient bientôt en fanfare) – alors, pour être sûr de ne pas le rater, n’hésite pas à t’inscrire à la newsletter – tu seras alors averti par mail dès qu’un nouvel article sera publié sur le blog !

D’ici là, je te souhaite un bon samedi ainsi que d’excellentes lectures !

Avant de partir, viens me dire en commentaires si tu avais déjà entendu parler du manga Country Diary et si ses thématiques de ruralité et de tranche de vie pourraient t’intéresser !

À bientôt pour un nouvel article !

Amandine Stuart

4.9/5 - (28 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2024 Des rêves dans la marge

Thème par Anders Norén