DES RÊVES DANS LA MARGE

Stephenie Meyer, Twilight – T1.5 : Midnight Sun

Résumé de l’éditeur

Midnight Sun est le roman tant attendu par les fans de la saga Twilight, où Edward Cullen raconte de son point de vue l’histoire relatée dans Fascination, le premier tome du cycle.

La rencontre entre Edward Cullen et Bella Swan dans Fascination, le premier tome de la saga Twilight, a donné naissance à une histoire d’amour iconique. Mais jusqu’à présent, les fans n’avaient pu lire de cette histoire que la version de Bella. Ce conte inoubliable prend, à travers le regard d’Edward, un tour nouveau et résolument sombre. La rencontre de Bella constitue dans sa longue vie de vampire l’expérience la plus intrigante et la plus troublante qui soit. Plus nous apprenons de détails sur le passé d’Edward et la complexité de son monde intérieur, mieux nous comprenons que cet événement constitue le combat déterminant de son existence.

Éditions Hachette

Fiche technique

Titre Twilight – T1.5 : Midnight Sun

Autrice : Stephenie Meyer

Édition : Hachette

Nombre de pages : 810

Date de parution : 05.08.2020

Âge : À partir de 15 ans

Prix : 19.90€

Mon avis

Je ne pensais pas un jour écrire cette chronique. Surtout quand on sait que je ne suis vraiment pas fan des romans Twilight de Stephenie Meyer (que j’ai lu une seule et unique fois, il y a 8 ans). Je n’ai en revanche pas du tout le même rapport aux films, que je trouve certes clichés et un peu désuets, mais que j’aime revoir de temps en temps, surtout à l’arrivée de l’automne – la saison qui s’accorde parfaitement à cette histoire et à l’ambiance développée dans les films (surtout les deux premiers). Appelons ça un plaisir coupable.

Rien ne me prédestinait donc à lire Midnight Sun. Mais un jour où je cherchais un nouveau livre audio et où l’inspiration me manquait, il est apparu dans ma liste de recommandations. Et si j’ai d’abord dit “Non mais ça va pas la tête ?!”, cette phrase s’est rapidement transformée en “Après tout, pourquoi pas ?” Et sans avoir le temps d’y penser plus avant, mon doigt a glissé tout seul et le bouquin s’est retrouvé dans ma bibliothèque de livres audios. (Ce n’est qu’après que je me suis dit que ça avait quand même intérêt à me plaire vu la durée du fichier. Parce que je n’allais certainement pas perdre 27h de ma vie à écouter Edward se plaindre et ruminer comme un adolescent en plein dans sa période gothique. Mais bref.)

Charmée ?

Résultat des courses ?

C’était pas si mal. Si j’avoue que Bella me saoule toujours autant (sérieux, cette fille est tellement insipide et niaise et en plein syndrome de Stockholm que ça en devient juste triste), le reste m’a plutôt bien convaincue.

J’ai apprécié en apprendre plus sur Edward et la famille Cullen. Leur passé à chacun, mais aussi et surtout leur dynamique aujourd’hui. Si je savais qu’Edward était proche d’Alice, j’ai été très agréablement surprise de découvrir qu’il avait une relation tout aussi belle (voir encore plus) avec Emmett. Je ne pensais pas non plus que Rosalie pouvait être autant en guerre contre Edward. Ce sont des choses que l’on ne voyait pas autant dans Fascination (si mes souvenirs sont bons en tout cas). La façon dont Edward voit sa condition de vampire et d’immortel était aussi intéressante, tout comme sa manière d’appréhender et d’utiliser son pouvoir.

En revanche, j’avais eu raison de me méfier de la longueur du roman. Parce que 810 pages majoritairement centrées sur les états d’âme d’Edward, ça fait long. Surtout qu’il a beaucoup d’états d’âme. Vraiment beaucoup. J’avais parfois envie de lui dire d’arrêter de s’apitoyer sur son sort et de prendre une décision au lieu de faire la girouette. Quelque part, heureusement que j’ai lu Midnight Sun en audio plutôt qu’en livre physique, parce que je pense que j’aurai été beaucoup moins patiente, et que j’aurais même pu envisager d’abandonner ma lecture – alors que c’est resté relativement supportable ici.

Le petit plus qui m’a fait vraiment plaisir ? C’est qu’en lançant mon livre audio pour la première fois je n’ai pas arrêté de me dire : “Mais je connais cette voix. Je suis sûre que je la connais !” Alors, ni une ni deux, j’ai ouvert notre ami Google pour entrer le nom du lecteur : Thomas Roditi. Et j’ai vite découvert que c’était lui qui avait doublé la voix de Robert Pattinson en français ! Donc c’est lui que j’entendais dans tous mes revisionnages de Twilight !! J’ai vraiment apprécié constater qu’ils avaient fait l’effort de créer une continuité avec tout l’univers que l’on connaissait déjà, et ça m’a encore plus aidé à m’immerger aux côtés d’Edward !

En bref

En bref, Midnight Sun de Stephenie Meyer ne fut certes pas la meilleure lecture de l’année, mais elle a su m’apporter ce pour quoi je l’avais choisie : un bon divertissement avec des éléments inédits qui nous permettent d’en apprendre plus sur l’intériorité d’Edward et l’histoire, passée et présente, de la famille Cullen.

Ma note

La citation

– Tu n’as jamais réalisé à quel point ils sont tous fragiles ? Tu as vu le nombre de catastrophes qui peuvent arriver aux mortels ?

– Pas vraiment. Mais je crois que je vois ce que tu veux dire. Je ne faisais pas vraiment le poids contre cet ours, la première fois, non ?

– Des ours, murmurai-je, ajoutant cette nouvelle peur à ma liste. Ce serait bien sa veine. Un ours errant en ville. Il se dirigerait sûrement droit vers elle.

Il s’esclaffa.

– T’as vraiment l’air d’un dérangé, tu sais.

– Imagine une minute que Rosalie soit humaine, Emmett. Qu’elle puisse se retrouver nez à nez avec un ours… se faire renverser par une voiture… se faire foudroyer… ou tomber malade – être victime d’une épidémie !

Les mots sortaient d’eux-mêmes. C’était un soulagement de les laisser s’échapper enfin – ils m’avaient rongé tout le week-end.

– Des incendies, des tremblements de terre, des tornades ! continuai-je. Mais quand as-tu regardé les informations pour la dernière fois ? Tu as vu le nombre de choses qui peuvent leur arriver ? Des cambriolages, des homicides…

Je restai les dents serrées, soudain si enragé à l’idée qu’un autre humain puisse lui faire du mal que je n’arrivais plus à respirer.

– Hé, ho ! On se calme, gamin. Elle habite à Forks, je te rappelle. La seule chose qui peut lui arriver, c’est de se faire mouiller, tempéra-t-il en haussant les épaules.

– Je pense que la malchance lui colle aux trousses, Emmett, vraiment. Regarde l’évidence : de tous les endroits au monde où elle pouvait aller, il a fallu qu’elle atterrisse dans une ville dont un pourcentage significatif de la population est composé de vampires !

– Oui, mais on est végétariens. Donc c’est de la chance, non ?

– Avec l’arôme qu’elle a ? De la pure malchance. Et, encore pire, l’arôme qu’elle a pour moi.

Je jetai un regard noir à mes mains, les détestant à nouveau.

– Sauf que tu as plus de contrôle que tout le monde, à part Carlisle. Encore du bol.

– La fourgonnette ?

– Ce n’était qu’un accident.

– Tu aurais dû le voir venir vers elle, Em, encore et encore. Je te le jure, c’était comme si elle avait un aimant.

– Mais tu étais là. Un coup de veine.

– Tiens donc ? Tu ne penses pas que ce soit la pire malchance au monde qu’un humain puisse avoir : qu’un vampire s’amourache de lui ?

Stephenie Meyer, Twilight – T1.5 : Midnight Sun

Le mot de la fin

Comme quoi il y a des lectures qui viennent à nous par surprise !

Est-ce que tu as lu Twilight ? Et Midnight Sun ? Que penses-tu de l’histoire de Bella et Edward ?

À bientôt pour un nouvel article !

Amandine Stuart

5/5 - (8 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2022 DES RÊVES DANS LA MARGE

Thème par Anders Norén