Des rêves dans la marge

Des lectures variées et des avis sincères

Chronique Lecture | Ceci n’est pas un fait divers, de Philippe Besson

Couverture du livre Ceci n'est pas un fait divers de Philippe Besson

Résumé de Ceci n’est pas un fait divers

Ils sont frère et sœur. Quand l’histoire commence, ils ont dix-neuf et treize ans.

Cette histoire tient en quelques mots, ceux que la cadette, témoin malgré elle, prononce en tremblant : “Papa vient de tuer maman.”

Passé la sidération, ces enfants brisés vont devoir se débrouiller avec le chagrin, la colère, la culpabilité. Et remonter le cours du temps pour tenter de comprendre la redoutable mécanique qui a conduit à cet acte.

Avec pudeur et sobriété, ce roman, inspiré de faits réels, raconte, au-delà d’un sujet de société, le long combat de deux victimes invisibles pour réapprendre à vivre.

Éditions Julliard

Fiche technique

Titre Ceci n’est pas un fait divers

Auteur : Philippe Besson

Édition : Julliard

Nombre de pages : 208

Date de parution : 05.01.2023

Âge : À partir de 17 ans

Prix : 20.00€

Remarque : J’ai découvert ce livre dans sa version audio, lue par Loïc Renard.

Mon avis sur Ceci n’est pas un fait divers

Je découvrais Philippe Besson en tout début d’année 2023 avec “Arrête avec tes mensonges”, un récit coup de cœur et coup de poing qui reste à ce jour ma meilleure lecture de ces derniers mois. (À tel point que je n’ai pas encore osé t’en parler, mais promis, c’est pour bientôt.) C’est donc tout naturellement que j’ai voulu poursuivre ma découverte de sa bibliographie en jetant mon dévolu sur Ceci n’est pas un fait divers, son dernier roman.

Ceci n’est pas un fait divers, un roman intime et poignant

Philippe Besson traite dans Ceci n’est pas un fait divers d’un sujet difficile mais nécessaire, que l’on ne mettra jamais assez en lumière : un féminicide, mais vu du point de vue des enfants. Lui a 19 ans et vit déjà loin de la maison quand sa sœur de 13 ans, témoin de l’horreur, l’appelle pour lui apprendre la nouvelle. C’est alors que le mécanisme va se mettre en place, aussi bien d’une façon intime que judiciaire.

C’est une histoire forte, poignante, touchante, mais aussi innovante grâce à l’angle pris par l’auteur, qui arrive parfaitement à retranscrire toute l’ambivalence éprouvée par les enfants – qui sont tout aussi proche du meurtrier que de la victime.

Ceci n’est pas un fait divers dégage une ambiance très intime, à mille lieux des histoires à scandales qui font régulièrement la une des journaux. Ce qui rend le texte très paradoxal, avec à la fois beaucoup de violence et de pudeur, mais également énormément de dignité qui s’en dégage. Bien sûr, il ne faut pas s’attendre à un thriller bourré d’action. C’est un roman psychologique où les éléments sont connus d’avance, mais où l’essentiel se trouve dans le processus de “reconstruction” (si on peut un jour se reconstruire après un tel évènement). Philippe Besson met son talent d’auteur au service du sujet grâce à sa plume, ses mots et ses réflexions percutantes – et ça donne ce roman fort.

Gif d'un coquelicot qui éclot pour illustrer ma chronique de Ceci n'est pas un fait divers de Philippe Besson

Le petit plus qui n’était pas au rendez-vous

Pour autant, je pense qu’il a manqué quelque chose à Ceci n’est pas un fait divers pour que je m’en souvienne autrement que comme un “bon roman”. Peut-être que j’aurais aimé avoir un peu plus de “suspense”, parce que toute la trame m’a paru couler de source et assez attendue. J’aurais aimé un peu plus de surprises.

Je n’exclue pas le fait que ma retenue à propos de Ceci n’est pas un fait divers puisse provenir de la version audio par laquelle j’ai découvert le roman, et donc de la voix du narrateur qui ne m’a pas totalement convaincue.

Mais je tiens vraiment à insister sur le fait que Ceci n’est pas un fait divers est un bon roman, bien qu’il se trouve loin derrière “Arrête avec tes mensonges” dans mon cœur de lectrice !

En bref

En bref, Ceci n’est pas un fait divers de Philippe Besson fut une bonne lecture dont je retiendrais la nécessité du sujet, l’originalité de point de vue et l’aspect très intime, percutant et digne, tout en pudeur. Il m’a cependant manqué quelque chose qui aurait fait que ce roman passe le stade du “bon roman” à mes yeux – probablement un peu plus d’éléments de surprise et une voix mieux adaptée à la version audio. Ce qui ne retire en rien la qualité de l’histoire de Philippe Besson dont je continuerai de découvrir les autres romans avec grand plaisir !

Ma note

Ma note : 14/20

La citation de Ceci n’est pas un fait divers

Nous ne devions pas juger seulement un fait divers, mais un fait social. Nous ne devions pas parler d’une dispute conjugale qui aurait mal tourné, mais bien de l’aboutissement d’un continuum de violence et de terreur. Nous ne devions pas parler d’un meurtre, mais de la volonté d’un homme d’affirmer son pouvoir, d’asseoir sa domination. Et de l’aveuglement de la société. Et de la peur de la nommer.

Philippe Besson, Ceci n’est pas un fait divers

Le mot de la fin

Il est important de se souvenir de lire des romans de société, des romans engagés, qui nous permettent de s’intéresser à différents sujets et parfois de s’y confronter sous des angles nouveaux. C’est ce que m’a permis Ceci n’est pas un fait divers et rien que pour ça, je suis heureuse de l’avoir lu.

Tu as déjà lu un roman de Philippe Besson ?

À bientôt pour un nouvel article !

Amandine Stuart

4.9/5 - (19 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2024 Des rêves dans la marge

Thème par Anders Norén