Des rêves dans la marge

Des lectures variées et des avis sincères

Chronique Lecture | Better than the movies, de Lynn Painter

Couverture du livre Better Than the Movies de Lynn Painter

Résumé de Better than the movies

Liz Buxbaum est une incurable romantique : rom-coms et romans à l’eau de rose la font vibrer et elle attend avec impatience le jour où ce sera son tour de vivre la parfaite histoire d’amour. Mais à l’approche du bal de promo, Liz désespère de rencontrer son prince charmant. Alors, lorsque Michael Young, son amour d’enfance, revient s’installer dans le quartier, Liz est convaincue que c’est un signe du destin et compte bien saisir sa chance.

Mais le destin semble décidé à la jeter dans les bras d’un autre garçon… Wes Bennet, son voisin et ennemi de toujours. Et malgré l’avertissement de sa mère de ne jamais – au grand jamais – tomber amoureuse du bad boy, Liz se surprend à apprécier de plus en plus de passer du temps avec lui… Se pourrait-il que le happily ever after dont elle a toujours rêvé soit sur le point de changer du tout au tout ?

Éditions Comet

Fiche technique

Titre Better than the movies

Autrice : Lynn Painter

Édition – Collection : Larousse – Comet

Pages : 384

Parution : 24.04.2024

Âge : À partir de 15 ans

Formats & Prix : Papier : 19.95€  Ebook : 14.99€

Mon avis sur Better than the movies

Quoi de mieux que de passer le week-end avec une lecture aussi douce et lumineuse que le soleil qui a enfin décidé de nous faire profiter de sa rayonnante présence ? Better than the movies de Lynn Painter est le roman parfait pour ça ! Je l’ai découvert en début de mois, mais ses personnages et son ambiance ne m’ont pas quittée depuis, ce qui me semble être un bon indicateur de la qualité de cette histoire !

Une héroïne qui ne jure que par les comédies romantiques et qui va essayer de provoquer sa propre grande histoire, aidée par son insupportable voisin… Dit comme ça, ça peut paraître cucul – et ça l’est peut-être un peu. Mais c’est aussi éminemment tendre, intelligent et drôle. Avec des thématiques pas toujours faciles mais traitées avec justesse. Des scènes d’anthologie… et surtout, surtout, un personnage masculin (Wes in my heart) qui rivalise avec les plus grandes figures du genre !

D’autant que la relation entre les Liz et Wes fonctionne à merveille ! C’est drôle, avec de l’alchimie et un peu de tension qui mettent des papillons dans le ventre, je n’ai pas arrêté de sourire pendant ma lecture. Si le côté young-adut me faisait un peu peur au début, je n’ai pas retrouvé le côté agaçant dans la construction des personnages qu’il y a dans pas mal de romans du genre – même si l’héroïne est certes peut-être un peu niaise, mais c’est ce qui fait son charme ! Et puis il y a des tonnes de références à des musiques et des films qui donnent une vraie super ambiance… Franchement, je n’exclus pas la possibilité de relire Better than the movies un jour !

Bref, je suis tombée totalement sous le charme de cette lecture pétillante, incroyablement choupi, douce et sucrée. On la lit sans s’en rendre compte, avec le sourire aux lèvres tout du long. C’est donc une incontestable valeur sûre, sur laquelle tu peux foncer les yeux fermés !

Ma note

Ma note : 16/20

La citation de Better than the movies

Ils me fixaient tous les deux. Les traits durs du visage de Wes me rendaient nostalgique de notre avant. De ses yeux rieurs avant que je ne ruine tout.

– C’est bizarre comme parfois, il y a une petite pièce qui a, genre, toujours été là, et on pense qu’on en n’a pas besoin, et qu’on l’aime même pas.

Alex a penché la tête sur le côté, ses sourcils se sont rapprochés, mais le visage de Wes demeurait de marbre pendant que je palabrais.

– Puis on se réveille, un jour, et on réalise à quel point les centimes, c’est merveilleux. Vous voyez forcément ce que je veux dire ! Ce sont genre les meilleures pièces. Meilleures que toutes les pièces combinées. Sauf que par maladresse, parfois, on perd ses centimes et on aimerait que cette pièce en particulier comprenne combien on regrette de ne pas en avoir plus pris soin, mais c’est trop tard parce qu’on l’a perdue. V’voyez ?

– Liz, tu as besoin qu’on te prête de l’argent ?

Alex me fixait. J’étais au bord des larmes. J’ai secoué la tête.

– Euh, non… non, merci. Il faut que je file. Sans le sou. Amusez-vous bien !

Lynn Painter, Better than the movies

Le mot de la fin

Cette lecture m’a tellement plu que je m’intéresse désormais de près au label Comet (nouveau sur le marché) qui l’a publiée. Deux autres titres dans la même veine sont déjà sortis depuis : Recettes cubaines pour guérir un cœur brisé de Laura Taylor Namey et L’Été où ma vie a changé de K.L. Walther, qui est d’ailleurs ma lecture du moment – dont je ne manquerai pas de te parler tout bientôt !

Alors, pour être certain⋅e de ne pas passer à côté de mes futures chroniques, je t’encourage chaleureusement à aller t’inscrire à la newsletter (tu seras ainsi averti⋅e par mail dès qu’un nouvel article sera publié sur le blog) ou à venir me retrouver sur Instagram où je publie tous les jours de nouveaux contenus littéraires !

Mais, avant de partir, viens me dire en commentaires si tu es intrigué⋅e par Better than the movies de Lynn Painter !

À bientôt pour un nouvel article !

Amandine Stuart

4.9/5 - (27 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2024 Des rêves dans la marge

Thème par Anders Norén