Des rêves dans la marge

Des lectures variées et des avis sincères

Coup de Cœur Lecture | Alabama 1963, de Ludovic Manchette & Christian Niemiec

Couverture du livre Alabama 1963 de Ludovic Manchette & Christian Niemec.

Résumé d’Alabama 1963

Meurtres en Alabama.

Birmingham, Alabama, 1963. Le corps sans vie d’une fillette noire est retrouvé. La police s’en préoccupe de loin. Mais voilà que d’autres petites filles noires disparaissent…

Bud Larkin, détective privé bougon, alcoolique et raciste, accepte d’enquêter pour le père de la première victime.

Adela Cobb, femme de ménage noire, jeune veuve et mère de famille, s’interroge : “Les petites filles, ça disparaît pas comme ça…”

Deux êtres que tout oppose. A priori.

Sous des airs de polar américain, Alabama 1963 est avant tout une plongée captivante dans les États-Unis des années 1960, sur fond de ségrégation, de Ku Klux Klan et d’assassinat de Kennedy.

Éditions du Cherche Midi

Fiche technique

Titre Alabama 1963

Auteurs : Ludovic Manchette & Christian Niemiec

Édition – Collection : Le Cherche Midi – Romans

Nombre de pages : 384

Date de parution : 20.08.2020

Âge : À partir de 16 ans

Prix : 18.00€

Remarque : J’ai découvert ce livre dans sa version audio, lue par Marie Bouvier.

Mon avis sur Alabama 1963

Cela fait des mois que je vois ce roman tourner partout, avec systématiquement de bonnes critiques l’accompagnant. Ma mère l’a dans sa PAL, ma tante l’a lu cet été et m’a dit que c’était trop bien… Bref, j’étais curieuse – et ce même si ce roman sort clairement de mes standards de lecture habituels.

Début septembre, je l’ai donc lancé sur mon application de livres audio… Et ai immédiatement été embarquée par cette histoire, qui s’est imposée comme un coup de cœur au fur et à mesure de ma progression.

Alabama 1963, un mélange des genres pour un résultat inédit

Alabama 1963 se tient à la frontière du roman social, historique et policier. Dans l’Amérique profonde et ségrégationniste des années 60, un tueur en série s’attaque aux petites filles noires de la ville. Alors que la police ne prend pas cette enquête au sérieux, Bud Larkin, détective privé qui passe le plus clair de son temps le nez dans une bouteille d’alcool, va y voir une possibilité de gain d’argent facile et se mettre à la recherche du coupable. Mais la communauté noire lui ferme ses portes. Il va alors se retrouver, bon gré mal gré, à former un duo avec Adela, sa femme de ménage.

Mais ne te fit pas trop à ce résumé qui met l’enquête en avant, parce que la réalité n’est pas tout à fait exacte. Cette enquête est en réalité un bon prétexte pour permettre à Alabama 1963 de s’intéresser à la situation sociale et politique de l’époque. On suit beaucoup le quotidien d’Adela, mère célibataire qui enchaîne les ménages, tous les jours de la semaine, chez des femmes blanches et riches qui pour la plupart la traite comme un animal.

Ce que j’ai trouvé le plus fort étant qu’Adela (comme tous les personnages noirs du roman) ne se rende même pas compte que la situation n’est pas normale. C’est juste leur vie, alors pourquoi la remettre en question ? C’est Bud qui, un peu malgré lui, va lui permettre d’ouvrir les yeux. Ce personnage créé (au premier abord) comme le stéréotype du détective alcoolique, viré de la police, qui laisse sa vie partir à vau-l’eau… Va peu à peu se révéler impliqué dans son travail et dans sa relation avec Adela.

Ludovic Manchette & Christian Niemiec : Un duo de choc

J’ai adoré les voir se construire et évoluer en marge de la société dans laquelle ils vivent, faisant de plus en plus fit des convenances sociales pour ne serait-ce que marcher côte à côte dans la rue. C’est d’une part une très belle histoire d’amitié, mais surtout une fresque saisissante de l’époque – où les attaques du Ku Klux Klan ne sont jamais bien loin.

Les auteurs nous baladent du début à la fin, où je me suis retrouvée sur les fesses en prenant conscience de l’identité du coupable. L’écriture est menée d’une main (ou de quatre mains, en l’occurrence) de maître. Pleine d’humour, de mordant, d’émotions, de suspens et de revirements, leur plume nous embarque instantanément auprès d’une palette de personnages tous plus tangibles et attachants les uns que les autres.

Et il faut avouer que Marie Bouvier, la narratrice du livre audio, a accompli un travail formidable et incarne les personnages de façon saisissante. Je ne pouvais pas imaginer meilleure interprétation.

Les grandes espérances

Bon, comme d’habitude avec mes chroniques coup de cœur, j’ai l’impression de ne pas avoir été à la hauteur du roman que je te présente aujourd’hui. Mais fais-moi confiance lorsque je te dis que c’était une formidable lecture, que tu perdrais à ne pas découvrir. Je pense d’ailleurs qu’il n’est pas impossible que celle-ci obtienne une bonne place dans mon TOP de fin d’année… Mais je dis ça, je dis rien.

Et il va sans dire que je vais bien sûr m’empresser de me jeter sur America[s], le second roman de Ludovic Manchette & Christian Niemiec, dès que j’aurais terminé de digérer le premier.

Couverture du livre America[s] de Ludovic Manchette & Christian Niemec.

En bref

En bref, Alabama 1963 de Ludovic Manchette & Christian Niemiec est une magnifique histoire qui se tient à la frontière du roman social, historique et policier. Une histoire forte sur la condition sociale de la communauté noire dans l’Amérique profonde et ségrégationniste de l’époque, où un duo improbable va se former. Tout cela mené par une écriture remarquable et drôle qui permet de dépeindre une palette de personnages tous plus tangibles et attachants les uns que les autres. Un roman plein d’émotions, de suspens et de revirements pour un coup de cœur assuré !

Ma note

Ma note : 18/20

La citation d’Alabama 1963

Une dame ignora complètement Bud. Alors même qu’il lui parlait, elle resta obstinément tournée vers Adela. Lorsque celle-ci finit par désigner son employeur du doigt, l’autre feignit la surprise, le regardant pour la première fois :

“Oh, un Blanc ! Je vous avais pas vu, en plein jour !”

Ludovic Manchette & Christian Niemiec, Alabama 1963

Le mot de la fin

Voilà pour ma dernière meilleure découverte livresque. J’espère avoir pu attiser ta curiosité, voire même te convaincre de te jeter sur ce roman le plus vite possible – parce que c’est ce qu’il mérite, et ce même s’il ne se place pas dans tes critères de lecture habituels.

En attendant, si tu es à la recherche d’autres recommandations de pépites littéraires, je ne peux que te conseiller d’aller voir du côté de mes derniers coups de cœur… Tu y trouveras forcément ton bonheur !

En attendant de te retrouver là-bas, je te souhaite un bon mercredi et une excellente fin de semaine !

Tu avais déjà entendu parler d’Alabama 1963 de Ludovic Manchette & Christian Niemiec avant de lire cette chronique ? Le roman te fait envie ?

À bientôt pour un nouvel article !

Amandine Stuart

4.9/5 - (20 votes)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2024 Des rêves dans la marge

Thème par Anders Norén